Tag

recettes de cuisine

Browsing

Même si on est l’été, on va parler boulot et pause déjeuner ! Certain(e)s d’entre vous sont peut-être comme moi et amènent leur lunch box / gamelle / bento au travail le midi. C’est d’ailleurs l’un des points forts de ma reprise en main côté poids, car c’est quand même meilleur que de manger des salades industrielles tous les midis (et ça coute moins cher en plus ! Chic !).

Pour ma part, je fais souvent au feeling et en fonction de ce que j’ai dans le frigo. C’est pourquoi les recettes que je vous propose aujourd’hui, je les ai dénichées sur Pinterest. C’est d’ailleurs une de mes sources d’inspiration quand je fais les courses, pour voir ce que je vais me préparer à manger pour ma semaine. Il faut dire que l’été, on a largement le choix : salade de riz, de pâtes, de quinoa, de crudités, de lentilles, etc…

Je vous ai donc déniché 5 recettes à décliner selon vos envies, et à déguster même en dehors de vos pauses déjeuner ! Vous pouvez d’ailleurs trouver plein d’idées de recettes sur mon blog mais aussi sur mon compte Pinterest ;)

La salade de quinoa de Food for Love

salade lunchbox

Je crois que cette salade contient tous les ingrédients que j’aime ! J’adore le quinoa froid, c’est toujours une bonne base de salade et ça change des salades de pâtes ou de riz traditionnelles. La fêta et les herbes apportent une touche de fraicheur à cette salade, un délice !

Salade fraicheur de ELLE

salade lunchbox

Cette salade peut être consommée seule, soit en accompagnement de poulet ou de jambon cru. Pour ma part, ne mangeant quasiment plus de viande, je préfère en faire une plus grosse portion ;) Prenez des avocats, du concombre, des tomates cerises, de la feta et un peu d’oignons rouges, de l’huile d’olive et un peu de basilic et le tour est joué ! :) Le concombre et l’avocat sont deux de mes légumes préférés, et l’association des deux est super sympa. A faire si vous n’avez jamais testé ;)

Le Buddha Bowl de Saveurs Végétales

buddha bowl

J’avoue, je n’ai pas encore testé le buddha bowl mais ça ne saurait tarder ! On les appelle ainsi car ces salades composées sont servies généralement dans des grands bols ou des saladiers, et que cela rappelle le ventre de Buddha. On y associe plusieurs éléments pour former un plat complet, en mettant ainsi des féculents, des protéines (animales ou végétales) mais aussi des légumes, des crudités, des « dips » comme du houmous, du guacamole, etc…

Salade façon couscous de Ricardo

salade couscous

Aaaah la graine de couscous ! Comme beaucoup de personnes, j’ai souvent tendance à l’associer obligatoirement avec un couscous à la viande… Et pourtant ! On peut vraiment s’en servir comme base pour une salade très complète ! La version de Ricardo convient parfaitement aux végétariens, puisque les pois chiches sont très riches en protéines et remplacent facilement la viande. Mettez des poivrons, des tomates, du concombre, de la fêta et de la coriandre, et le tour est joué !

Salade mexicaine au poulet de Cuisine Addict 

salade mexicaine

Je pense aussi aux omnivores qui me suivent ! ;) Voici une salade de poulet à la mexicaine qui va forcément vous caler un midi. Avec ses haricots rouges, ses avocats et son poulet mariné dans les épices, difficile de résister devant une si belle assiette ! Et l’avantage, c’est qu’elle peut parfaitement se manger froide ;)

Il y a quelques semaines, j’ai eu l’énorme chance de rencontrer Estelle Lefébure à Paris à l’occasion de la sortie de son nouveau livre, ORAHE ma méthode anti-âge. L’occasion pour moi de rencontrer une belle personne, dans tous les sens du terme : généreuse, adorable et à l’écoute mais aussi sublime. Depuis quelques années, elle a mis en place la méthode ORAHE, dont je vais vous parler aujourd’hui. Et contrairement à ce que peut faire penser le titre de son dernier livre, cela concerne tout le monde, quelque soit son âge ;)

Pour rappel, Estelle Lefébure est une ancienne mannequin, très connue dans les années 90 qui a notamment fait partie de la célèbre agence Elite. Elle a posé avec des tops célèbres comme Naomi Campbell ou bien encore Cindy Crawford. Elle a été également la première égérie du parfum Angel de Thierry Mugler. Et elle vient tout juste de fêter ses 50 ans :)

Soucieuse de son bien-être depuis de nombreuses années, Estelle Lefébure s’est toujours documentée sur la nutrition, le sport et le bien-être, notamment sur la médecine chinoise, le yoga ou bien encore le paddle. Elle a d’ailleurs obtenu son diplome pour donner des cours de sup yoga, du yoga sur paddle. Petit à petit, au fil de ses recherches, elle a crée tout une méthode, un art de vivre pour se sentir bien dans sa peau et respecter son corps : la méthode ORAHE qui vient de deux mots maori : ORA (santé) + OHE (rames). 

orahe estelle lefébure

Je pourrai vous en parler des heures, j’ai dévoré ces livres et surtout, j’ai eu la chance de passer un peu plus d’une heure avec elle pour la sortie de Orahe, Ma méthode anti-âge. Si je devais résumer sa méthode en quelques mots, c’est qu’elle réside en quelques notions assez simples :

  • suivre les saisons de la médecine chinoise (5 au total : les saisons « normales » + l’été indien)
  • écouter son corps et le respecter
  • faire du sport
  • bien s’alimenter en passant aux fourneaux et manger équilibré
  • faire ses produits de beauté maison

Vous allez me dire : « oh ça va, elle a rien inventé ! ».

C’est vrai. Mais la façon dont elle présente les choses dans ses deux livres rendent ces préceptes plus accessibles, plus réalisables. Ici, pas de culpabilisation, elle nous prodigue des conseils que l’on peut appliquer selon son mode de vie. J’ai vraiment eu l’impression d’une envie de bienveillance auprès des gens, de dispenser des conseils simples mais efficaces. Et surtout des conseils vérifiés par des médecins, des nutritionnistes, des sportifs.

DSC00939 DSC00940 DSC00941

La méthode ORAHE est donc composée de deux livres, que l’on peut lire à la suite mais prendre aussi de façon distinctive. Le premier, « Orahe, la méthode Estelle Lefébure » pose les principes de sa méthode. On y retrouve énormément de recettes de cuisine à reproduire chez soi (et des recettes super simples, en plus !) mais aussi des conseils sportifs, avec des idées de sports ou des postures de yoga.

orahe estelle lefébure

Le second, « Orahe, ma méthode anti-âge » ne parle pas que de beauté. Là aussi, volonté est faite d’axer sur le bien-être, l’alimentation et le sport. On retrouve pas mal de recettes dont certaines élaborées avec de grands chefs comme Claire Verneil, Hélène Darroze ou bien encore Eric Fréchon. Le livre est découpé selon les saisons de la médecine chinoise et fournit des recettes, des conseils nutritionnels ou sportifs en fonction de ces saisons.

orahe estelle lefébure

Si, comme moi, vous êtes dans cet état d’esprit « feel good » ou si vous avez envie de vous y mettre, je ne peux que vous recommander la lecture de ces deux livres, et de découvrir aussi son site internet bourré de conseils ! :)

J’ai une légère obsession alimentaire, un truc pas healthy du tout et pourtant que je kiffe toujours autant : le camembert pané. Plus généralement, le fromage et moi, on est de grands copains, et c’est bien pour ça que je ne pourrai jamais être vegan de toute ma vie (ne me parlez pas de faux fromage, pitié !).

giphy

Généralement, le camembert pané, je ne le mange qu’à L’Ebenisterie, un de mes QG marseillais. Sauf qu’assouvir ma passion à 9€ (sans compter le vin, la bière et tous les autres trucs qu’on mange à côté), ça revient cher si j’y file à chaque fois que j’en veux ;) Du coup, lors de nos dernières courses avec l’amoureux, on a décidé qu’on allait se faire notre camembert pané nous-même. Légèrement influencés par une épreuve de TopChef aussi, j’avoue. Surtout qu’on est allés chez Auchan, je vous raconte pas le matraquage marketing à base de « produit sélection TopChef » ! Pire que Violetta :D

Du coup, vous allez voir que le camembert pané, c’est super facile, et qu’à la fin on a un résultat orgasmique. Oui, je vous l’ai dit, le fromage me fait des choses ! Surtout qu’au final, il nous a couté moins de 3€ ce camembert pané !

camembert pané

Pour un bon camembert pané maison, il vous faut :

  • 1 camembert (logique !)
  • de la chapelure
  • 1 oeuf
  • de la farine
  • du thym ou du romarin
  • du miel

Préchauffez votre four à 200°C. Dans une assiette, cassez un oeuf et fouettez le pour le mélanger. Dans une autre, versez de la chapelure et dans une troisième de la farine.

Sortez votre camembert de son emballage et trempez le dans l’oeuf, puis dans la farine, puis dans la chapelure. Répétez l’opération jusqu’à ce que le camembert soit complètement recouvert, et mettez le dans un plat qui va au four.

Mettez une cuillère à soupe de miel par dessus, un peu de romarin ou de thym et enfournez 15 minutes. Terminez par 2 minutes de cuisson grill pour le faire légèrement doré sur le dessus.

Et voila ! Une bonne bouteille de vin rouge, du bon pain et vous allez vous régaler ! Facile, non ? ;)

Si vous me suivez sur Instagram, vous n’êtes pas sans savoir que le 1er Février, je me suis lancée dans l’aventure du défi #1moisvegetarien. Un défi lancé par ma copine Manon/Anyway, qui l’a commencé à Janvier, et qui est devenue végétarienne suite à ce mois sans viande, ni poisson. Comme je mangeais déjà très peu de viande, j’ai eu envie de tenter moi aussi l’expérience ! Mais alors, suis-je devenue végétarienne ?

Eh bien, la réponse est… Non.

Je n’ai pas vécu mon défi #1moisvégétarien comme une torture, au contraire. Je mangeais déjà très peu de viande avant de le débuter : un steak ou une entrecôte tous les 36 du mois. Bon, en fait, seul le jambon (cuit ou cru) avait une place assez présente dans mon alimentation, car c’est un peu l’aliment facile que l’on met dans tout : les pâtes, une salade, une pizza… Du coup, j’ai plutôt eu l’impression d’arrêter le jambon que la viande pendant ce mois :D

 

Pour ce défi, je n’ai pas imposé à l’amoureux de me suivre dans cette aventure. Tout simplement parce que je pars du principe que l’alimentation, c’est personnel. Ce n’est pas parce que j’ai envie de manger végétarien que je vais l’imposer à mon entourage. Une décision pas toujours comprise… J’ai eu quelques remarques sur les réseaux sociaux, où l’on m’a fait comprendre que mon entourage était égoïste de ne pas me soutenir dans mon défi. Mais non, c’est juste que je ne souhaite pas imposer mes idées.

Pendant le mois, ça a été globalement facile de manger végétarien. Seul souci, pendant les sorties où il est parfois difficile de trouver de quoi manger. Par exemple, le weekend dernier, je n’ai quasiment pas mangé pendant deux évènements car il n’y avait pas d’option végétarienne. Trouver aussi un restaurant qui contente carnivores et végétariens, ce n’est pas toujours facile. J’ai été confrontée aux problèmes que rencontrent les végétariens dans leur quotidien, et je leur tire mon chapeau parce que ce n’est pas toujours aisé ! Et surtout quand les gens ne comprennent pas que les végétariens ne mangent pas de poisson non plus. Pour la plupart des gens : végétarien = personne qui ne mange pas de viande.

Mais pourquoi m’être lancée dans ce défi, si au final je ne deviens pas végétarienne ?

Parce que j’avais envie de voir ce que ça faisait de suivre un régime alimentaire végétarien. Je voulais voir l’impact de la viande et du poisson sur mon corps, même si j’en mangeais très peu.

Je me suis sentie rapidement moins ballonnée. Moins de maux de ventre, moins de sensation de lourdeur au quotidien. J’ai remplacé les protéines animales par des protéines plus végétales, comme les graines de chia ou le sésame. Idem, j’ai mis plus de légumineuses dans mon alimentation. Et j’ai aimé ça.

MAIS. Plus j’ai avancé dans le défi et plus quelques aliments m’ont manqué. Comme les sushis ou le saumon fumé. Le jambon cru aussi. Par contre, là, tout de suite, je n’ai plus envie de manger du poulet, une côte de boeuf ou bien des saucisses. Ca reviendra peut-être, j’ai mangé par exemple des kefta l’autre jour et j’ai apprécié ce met. Même si j’ai désormais envie que ma consommation de protéines animales soit encore plus réduite qu’avant.

Le défi #1moisvégétarien m’a permis aussi de me remettre à cuisiner, à envisager mon alimentation autrement. A découvrir de nouvelles saveurs ou associations, comme les spaghettis de quinoa par exemple.

J’ai redécouvert des cuisines que j’adore, comme la cuisine libanaise ou la cuisine indienne, mais version végétarienne. Et j’ai kiffé.

Honnêtement, peut-être que je finirai par être végétarienne à 100%. Mais pas maintenant. Disons que je suis végétarienne à 90%. Je vais continuer à privilégier les plats végétariens, mais je ne vais pas me mordre les doigts si je craque pour une pizza royale ou si j’accompagne mon copain dans un restaurant de viande.

Et puis c’est peut être égoïste, mais je n’ai pas envie de m’enfermer dans des cases à l’heure actuelle. Notamment parce que quand tu as un blog et que tu postes tes repas sur les réseaux sociaux, y’a toujours quelqu’un pour te dire que ce que tu fais n’est pas bien. Et notamment chez certains végétariens qui poussent le truc à l’extrême. Je comprends et je respecte totalement les croyances et les convictions des végétariens (j’ai d’ailleurs regardé des documentaires sur l’industrie de la viande, et croyez moi, ça m’a bien calmée !), mais comme je le disais plus haut, je n’ai pas envie qu’on m’impose un mode de vie comme je n’ai pas envie de l’imposer à mon entourage. Alors j’imagine si je vais déjeuner dans un restaurant de viande ou de poisson les commentaires auxquels je vais avoir le droit si j’annonçais que j’étais végétarienne ;)

Tout ça pour dire que je ne regrette absolument pas d’avoir relevé le défi #1moisvégétarien. Au contraire ! J’ai appris à manger autrement, à manger plus de légumes. Je pense que j’aurai plus facilement pu me passer de poisson ou de jambon cru si j’avais pu manger du tofu, mais comme je suis interdite de soja pour raisons médicales, je dois mettre une croix dessus.

Si le défi vous tente, je vous invite à le relever ! C’est un bon moyen de réduire au moins sa consommation de viande/poisson et pour celles qui envisagent d’être végétariennes, c’est aussi un bon moyen de voir ce que cela donne concrètement en vrai, au quotidien :)

Et vous, que pensez vous de ce défi ? :)

Il y a des jours parfois, où j’ai envie de manger mais j’ai vraiment trop la flemme de cuisiner. La facilité pour moi dans ces moments-là est de me faire livrer une pizza, mais même si j’adore ça et que je pourrai en manger tous les jours, je ne suis pas sûre que mon corps soit d’accord ^^ Du coup, il m’arrive parfois dans un sursaut d’énergie de filer me faire des pâtes au pesto et crudités, de prendre un bol de soupe ou de me faire des tartines vite fait, bien fait. Mais si on tournait notre flemme à notre avantage, tout en ne mangeant pas trop de cochonneries ? Voici mon top 10 des recettes pour jours de flemme, dénichées sur Pinterest !

CLAFOUTIS AUX LEGUMES ET FROMAGE DE CHEVRE

clafoutis chèvre courgettes-1

Une recette proposée par Les Cocottes Moelleuses, qui demande un peu de préparation, mais qui permet de se faire un épisode de sa série préférée pendant la cuisson ! :) En plus, l’avantage du clafoutis, c’est que vous pouvez changer sa recette en fonction de ce que contient votre frigo ou votre panier à légumes… Sympa, non ? ;)

LES TARTINES SALEES

recettes pour jour de flemme

L’un de mes plats favoris les jours de flemme, ce sont les tartines ! Avec du fromage, quelques légumes, du pesto, des champignons ou bien encore un oeuf, c’est super rapide à faire et c’est très bon, avec de la salade ou une soupe ! Sur Vanity Fair, ils ont eu le nez fin puisqu’ils proposent 20 recettes à tester rapidement ;)

TARTE POTIRON, LARD ET CUMIN

recettes jour de flemme

Si comme moi vous avez pris l’habitude de congeler des légumes pour pouvoir en profiter selon vos envies, cette tarte au potiron, lard et cumin devrait vous plaire ! Le potiron cuit tout seul, il suffit juste de prendre le temps de le découper en dés, puis de l’écraser après cuisson. Comme pour une quiche, on met tout un peu en vrac, et on enfourne… Ne reste plus qu’à se régaler, et cela ne nous aura pas pris trop de temps et d’énergie ! A tester donc, la recette de Aime et Mange !

LA FLAMMEKUECHE

flammekueche-001

10 minutes de préparation, 10 minutes de cuisson et au final, un bon repas ! Avec la recette facile et rapide de Marciatack, vous allez vous régaler. Accompagnez votre flammekueche d’une bonne salade de jeunes pousses, et le tour est joué ;)

LE GRATIN DE PATES

recettes jour de flemme

Comme le clafoutis, c’est un peu la recette fourre-tout qu’on agrément en fonction du contenu de son frigo ! Si vous avez envie de recettes faciles et originales, direction le dossier « Gratin de Pâtes » de Yummy Magazine !

LE BAGEL

recette jour de flemme

Dans mon congélateur, j’ai toujours des pains à bagel Picard, que je garnis selon mes envies ! Le bagel, c’est super bon, ça peut tout à fait être équilibré et on l’accompagne d’une salade, de frites ou de coleslow maison, et voila le travail ! La recette de Délices d’Orient façon Cyril Lignac devrait vous plaire ! ;)

LE ONE POT PASTA

RECETTES JOUR DE FLEMME

Comme sur le blog de La Carotte est Cuite, optez pour le One Pot Pasta ! Le principe ? Dans une même cocotte, mettez vos pâtes et vos ingrédients, et faites tout cuire en même temps ! Au final, c’est un plat gourmand, complet et super facile, qui va forcément vous plaire ;)

LA PIZZA

recettes jour de flemme

Et si au lieu de la commander, on faisait sa pizza maison ? L’occasion de faire des économies et de créer sa propre pizza, selon ses goûts et ses envies ! Le magazine Elle a consacré un dossier entier avec plein de recettes très gourmandes ! Et vous voulez une astuce ? Si vous prenez de la pâte à pizza vendue en supermarché, farinez là un peu et travaillez là avant de mettre les ingrédients dessus… Vous allez vous régaler !

L’OMELETTE

4fc35384-3a1e-4590-a174-14eeb81cb39e_normal

Des oeufs, du gruyère et les ingrédients de votre choix… Pourquoi ne pas vous laissez tenter par l’omelette ? Facile et rapide à cuisiner, c’est un bon plat à déguster, accompagné d’une salade par exemple !

UNE BONNE SALADE !

SaladeMangueAvocat4

Et si, tout simplement, vous vous concoctiez une petite salade ? Encore un bon exemple de plat « fourre-tout », facile à faire et qui peut s’avérer être une option très gourmande ! J’aime beaucoup la recette de Gourmandiseries, très colorée et qui donne méchamment envie ! ;)

Et voila ! Plus aucune excuse pour mal vous nourrir les soirs de flemme ! Et si vous êtes à la recherche d’autres idées, suivez mon compte Pinterest et tout particulièrement mon tableau « Be Healthy Be Girly » !

Et si on adoptait petit à petit les super-aliments ? Vous allez me dire : mais qu’est-ce qu’elle nous a encore dégoté aujourd’hui ? Les super-aliments, kézako ? Rassurez-vous, ce n’est rien de bien sorcier mais grâce à la marque marseillaise de super-aliments Valebio, vous allez peut-être avoir envie d’en rajouter dans votre quotidien !

Si vous me suivez plus ou moins régulièrement, vous savez que mon objectif cette année, c’est de mieux manger. Depuis le début de l’année, je cuisine davantage, je fais plus attention au contenu de mon assiette. Depuis le début du mois de Février, je me suis lancé un double challenge en tentant le #1moisvegetarien (dont on reparlera très vite pour faire le bilan !) et en rejoignant le programme « Feel Good » de Weight Watchers.

DSC00507

Forcément, en m’intéressant au contenu de mon assiette et en suivant un régime alimentaire végétarien (pas régime perte de poids hein !), eh bien je suis allée voir du côté des super-aliments pour booster mon alimentation. Et c’est ainsi que j’ai fait la rencontre de Valebio, une jeune marque marseillaise spécialisée là-dedans.

Les super-aliments, c’est un bon moyen de remplacer les compléments alimentaires que l’on peut gober sans trop y faire attention, dans le cadre d’une alimentation équilibrée évidemment.

Quand comme moi, on a des soucis de thyroide, mieux vaut éviter la spiruline, car il s’agit d’une algue. J’ai un peu lu tout et son contraire à son sujet concernant son effet sur la thyroide, donc je ne préfère pas la conseiller si vous avez des soucis de ce côté là. Du moins en attendant d’avoir l’avis d’un endocrinologue ;) Mais toutefois, les super-aliments sont pour moi bien plus intéressants que de gober des gélules ; il faut juste se renseigner avant d’en prendre si vous avez quelques soucis de santé.

valebio

 

Les super-aliments, c’est donc un moyen d’avoir un apport en fer, protéines, vitamines, fibres, etc… Par exemple, dans le cadre du #1moisvegetarien, pour avoir un apport en protéines, j’ai opté pour les graines de chia (qui sont des petites billes noires qui ressemblent à des graines de pavot), pour le sésame mais aussi des légumineuses comme les lentilles.

Au petit-déjeuner ou au goûter, j’ai succombé aux fruits séchés, super faciles à grignoter. Cranberries, mélange de fruits, mulberry ou bien encore mélanges de fruits secs (amandes, noisettes, etc…), c’est un bon moyen pour moi d’avoir des apports en fer, en vitamines et aussi en protéines. Je les conserve dans des pots en verre ou dans leurs sachets, afin de garder toute leur saveur !

valebio

Depuis le début du mois de Février, j’essaye donc d’en incorporer un peu dans mes plats au quotidien. Je vous ai donc concocté 2 recettes faciles à préparer pour illustrer cet article, et d’autres arriveront ici très vite ! ;)

MASON JAR DU PETIT DEJEUNER

recette valebio

C’est MA recette fourre-tout du matin : compote ou yaourt, céréales, fruits, tout y passe ! ;) Je remplis ma mason jar avec les produits qui me font envie, puis je me régale !

Pour la version sur la photo, j’ai pris en base de la compote de pommes-abricots, puis j’ai pris du cruesli bio aux 3 chocolats et j’ai pris mon cocktail Superfruits Valebio pour terminer le tout !

Salade fraicheur

salade valebio

Pour cette salade gourmande mais 100% végétarienne, j’ai pris :

  • une sucrine
  • un demi-concombre
  • des tomates cerises
  • une burrata
  • des olives vertes
  • des graines de chia
  • un filet d’huile d’olive

Disposez tous les ingrédients dans votre assiette (on aime bien dresser de jolies assiettes à la maison mais vous pouvez tout mettre en vrac ^^) et terminez en mettant un filet d’huile d’olive et en saupoudrant de graines de chia pour avoir un peu de protéines ;) Avec du bon pain frais, c’est un délice !

Si vous avez envie de tester les super-aliments à votre tour, sachez qu’avec le code « sogirlyblog », vous bénéficiez de 5% de remise sur votre commande ! Comme les super-aliments sont déjà à petit prix, c’est un bon moyen de booster votre alimentation sans vous ruinez ;) Alors, prêtes à tester ?

L’une de mes boissons préférées de tous les temps, c’est le matcha latte. Qui combine mon amour du thé avec celui des laits végétaux. Ca fait environ 6 mois que j’ai découvert le matcha latte et depuis, c’est limite une addiction : il m’en faut au moins un par semaine. Sauf que petit hic, j’ai appris il y a quelques semaines que je n’avais plus le droit de boire de lait de soja (ni de consommer du soja) et dans mes coffee shop préférés, la seule alternative au lait de vache, c’est le lait de soja. Pour continuer à boire du matcha latte, j’ai donc du me résoudre à le faire moi-même, à la maison.

Mais, me direz-vous, pourquoi ne pas m’embêter et boire tout simplement du lait de vache ?

Eh bien, pour 2 raisons : la première, elle est purement physiologique : je ne digère plus le lait de vache. Je vous passerai les détails mais disons qu’un verre de lait de vache et je ne peux plus rien faire de ma journée. La deuxième, elle est idéologique : pour produire toujours plus de lait de vache, on retire le veau à sa mère après la première tété, et on ne lui redonne plus jamais. Du coup maman vache continue quand même à produire du lait, pour le mettre en brique et en bouteille, mais elle ne voit plus jamais son veau. Sympa, hein ? Ben moi, ça me dérange, même si je comprends les enjeux économiques. Mais à l’heure actuelle, je n’ai plus vraiment envie d’y contribuer…

thé matcha latte

Tout ça pour dire que, dans mon frigo, ce n’est pas du lait animal que l’on retrouve mais du lait végétal. On en reparlera d’ailleurs très vite sur le blog, car j’ai souvent des questions par rapport à ca. Donc, pour faire mon matcha latte, j’utilise du lait d’amande. Ca a un petit côté sucré délicieux, limite addictif. Le thé matcha que l’on va utiliser dans la recette d’aujourd’hui, on le trouve chez Nu3, un site internet spécialisé dans les produits bio et bien-être. Si les commandes internet ne vous tente pas, vous pouvez trouver du thé matcha en magasin bio et boutique de thé ;)

En début d’année, Nu3 m’avait envoyé une box detox, avec notamment ce thé matcha que je possédais déjà. Comme j’ai eu des pépins de santé, j’ai oublié la detox (pas vraiment conseillée à ce moment là) mais du coup, j’ai pas mal utilisé mon thé matcha. Je pense d’ailleurs tester prochainement une recette de cake ou de muffins thé matcha avec, que je partagerai ici si ça vous dit ;)

thé matcha nu3

Concernant le thé matcha, c’est une poudre très fine de thé vert moulu. C’est un thé qui coute plus cher que du thé normal, mais on ne le consomme pas du tout de la même façon : c’est plutôt un élément de préparation qu’un thé à faire infuser. Et l’une des recettes les plus connues, c’est celle du matcha latte, dont on parle aujourd’hui !

recette matcha latte

Ingrédients pour 1 tasse :

  • 1 tasse de lait végétal ou lait de vache
  • 1 cuillère à café de thé matcha
  • 1 cuillère de sirop d’agave ou de miel si vous le voulez sucré

Dans une petite casserole, faites chauffer l’équivalent d’une tasse de lait jusqu’à ce qu’il frémisse.

Versez un tout petit peu de lait dans votre tasse, ajoutez y votre thé matcha et fouettez jusqu’à ce que le mélange soit incorporé et légèrement mousseux.

Ajoutez le reste de lait, et si besoin, filtrez la boisson à l’aide d’un petit filtre à thé car le thé matcha peut parfois faire des morceaux.

Un petit peu de sirop d’agave et vous n’avez plus qu’à déguster !

recette matcha latte

Il y a quelques jours, je vous donnais mes astuces pour soigner un rhume naturellement, notamment grâce aux huiles essentielles et au thé. En commentaire, vous avez été nombreuses à me demander si, en cas de rhume, je faisais des grogs. La réponse est oui – d’ailleurs c’est souvent un automatisme – et j’avoue ne pas en avoir parlé car ce n’est pas toujours une pratique courante (notamment à cause de l’alcool). Comme vous m’avez demandé la recette sur ma page Facebook, la voici sur mon blog : ma recette de grog maison, pour dire adieu au rhume grâce au rhum !

Avant toute chose, sachez que je charge souvent mon grog maison en rhum : d’une part, parce que ça m’aide à m’endormir, d’autre part parce que je supporte plutôt bien l’alcool. La dernière partie de ma phrase peut porter à confusion, haha. Mais c’est un fait : un grog maison ne va pas me coucher directement, ni me rendre ivre. Toutefois, si vous ne supportez pas les alcools forts, alors je vous conseille de baisser la dose de ma recette ;)

grog maison

Pour un grog maison, il vous faut :

  • du rhum (le mien tape à 44%, quand même !)
  • du miel liquide
  • du jus de citron (soit en bouteille, soit du citron frais si vous en avez à la maison : c’est mieux !)
  • de l’eau chaude

Dans le fond d’une tasse, versez une cuillère à soupe de rhum, une cuillère à soupe de miel et une cuillère de jus de citron. Puis versez de l’eau chaude pour remplir le mug et mélangez à l’aide d’une cuillère. On déguste et hop, on file se coucher avec une bonne écharpe autour du cou et un gros sweat ! ;)

Si vous ne buvez pas d’alcool mais que vous voulez soigner et apaiser un mauvais mal de gorge, je vous conseille le grog au lait et au miel. J’en faisais souvent lorsque je tolérais encore le lait. Il vous suffit de faire chauffer du lait chaud dans une tasse, de verser 1 cuillère à soupe de miel et de remuer. Et voilà, le mal de gorge sera apaisé ! A répéter évidemment plusieurs soirs de suite, car les grogs ne sont pas une solution miracle ;)

Et vous, le grog, vous en faites quand vous êtes malade ou pas du tout ?

C’est mercredi, et mercredi c’est brocoli ! Me revoici sur le blog avec une nouvelle recette car j’ai remarqué que mes petits plats vous plaisent, surtout que – vous l’aurez compris – j’aime quand c’est simple et efficace ;) Hier, en faisant mes courses, j’ai dévalisé le rayon fruits&légumes et j’ai notamment embarqué dans mon caddie à roulettes (comme les mamies !) du brocoli. Le brocoli et moi, ce n’est pas une grande histoire d’amour. Je crois que comme pas mal de monde, j’ai été traumatisée par le brocoli vapeur de la cantine dans mon enfance… Du genre à faire cette tête là quand on me parlait de ce petit truc vert et frisé !

gif amy schumer

Sauf qu’en jetant un coup d’oeil aux livres de recettes végétariennes que j’ai en stock, j’ai remarqué qu’il y avait pas mal de recettes avec du brocoli. Forcément, je me suis dit que ça devait pas être si mal que ça de lui donner une seconde chance, 20 ans après. Et j’ai voulu le tenter cru, en me basant sur une recette de taboulé de brocoli déniché dans le livre « Cuisine végétarienne » des éditions Hachette Cuisine, je me suis lancée dans ma recette à moi !

Comme d’habitude, j’ai bidouillé avec ce que j’avais dans les placards et ce que j’avais ramené de mes courses. Note à moi-même : même si ce n’est pas funky, je devrais prévoir mes repas à l’avance, ça m’aiderait bien parfois pour les courses ! A vos couteaux…prêts… cuisinez !

taboulé de brocoli

Pour 2 personnes :

  • 1 gros brocoli
  • un demi-oignon rouge (ou un petit oignon blanc)
  • du jus de citron
  • un avocat
  • de l’ail
  • de la menthe fraiche
  • du sel
  • du poivre
  • des abricots secs
  • des noisettes

Coupez la tête de brocoli en bouquets et lavez les. Vous pouvez conserver le reste de brocoli si vous le désirez pour en faire une quiche par exemple ;) Une fois les têtes de brocoli égouttées, prélevez les bouquets floraux (les petites graines vertes) avec un couteau en céramique et faites les mariner dans du jus de citron.

Pendant que le brocoli marine (pourtant c’est vert… non ? —-> OK JE SORS !), épluchez le demi-oignon et coupez le en petits morceaux. Si vous avez de la menthe fraiche et de l’ail à la maison, hachez les et mélangez les sur le brocoli. Si comme moi vous n’en aviez pas, j’ai toujours dans mon congélateur les petites boites d’aromates Picard qui sont tops et qui dépannent bien ! ;)

Pour donner un petit peu plus de matière dans le taboulé de brocoli, je suis allée piocher dans mon placard à snacks healthy. Dans mon bocal où je garde des fruits secs et des oléagineux, j’ai pris des abricots secs ainsi que des petites noisettes, que j’ai haché là aussi finement.  Pour vous donner une idée pour deux personnes, j’ai pris 3 abricots secs et 6-7 noisettes. Ca marche aussi avec des amandes effilées si vous en avez dans vos placards ;)

Pour terminer la préparation de mon plat, je verse un filet d’huile d’olive, je sale et je poivre ! Et voilà, on remue une dernière fois avant de servir ! Pour ma part, je le mange en plat avec un avocat entier à côté (mais j’ai un petit appétit…), mais cela peut faire une très bonne entrée ou un accompagnement d’un autre plat. Si vous n’êtes pas végétarien, ça me semble être une bonne idée d’accompagnement pour aller avec du poulet par exemple ;) Alors, prêtes à tester le taboulé de brocoli ? N’hésitez pas à utiliser le hashtag #sogirlycrew si jamais vous tentez la recette et que vous la publiez sur Instagram :) Bon appétit ! ♥

recette taboulé de brocoli

On avait déjà abordé le sujet sur le blog il y a quelques semaines, mais l’un de mes principaux objectifs en 2016 est de manger mieux. Petit à petit, je commence à prendre de meilleures habitudes, à varier mon alimentation et à remettre les pieds dans la cuisine en préparant de bons petits plats avec l’amoureux, alors que j’avais tendance à lui laisser cuisiner les bons petits plats seul. Bon entre nous, il faut dire que j’ai la chance d’avoir un amoureux qui fait divinement bien à manger ;)

Pendant les vacances de Noël, j’ai continué avec l’aide de ma maman (qui doit lire le blog en cachette !) en mangeant pas mal de plats végétariens et équilibrés. Elle m’a même préparé un petit hachis parmentier avec du hachis végétal très bon, alors qu’il y a encore quelques années, j’aurai eu ma bonne dose de steak haché ;) Alors, je ne compte pas devenir végétarienne car j’aime quand même manger de la viande, mais j’ai vraiment envie de trouver des alternatives et de limiter considérablement ma consommation de viande.

Du coup, il y a quelques semaines, j’ai accepté de répondre de façon positive et healthy au défi de la marque Taureau Ailé : cuisiner un plat sympa avec un de  leurs nouveaux riz issu de leur collection d’exception. Je suis partie sur un riz thaï car c’est l’un de mes riz préférés, assez fin et parfumé :)

riz thai taureau ailé

J’ai donc fait un tour dans mon frigo et mes placards pour créer une recette facile à reproduire chez soi ! Un plat coloré, plein de bonne humeur et de vitamines qui fait du bien pendant l’hiver ! Evidemment, dans ma recette, je n’ai pas pu m’empêcher de glisser de l’avocat, qui est un de mes aliments préférés, et qui apporte une petite note de douceur et de sucré à ce plat qui sera aussi facile à emporter au bureau qu’à manger chez soi, entre amis ou en famille :)

Alors, vous voulez la recette ? :)

plat healthy riz taureau ailé

Pour 2 personnes, il vous faut :

  • 125g de riz thaï Taureau Ailé
  • Une dizaine de tomates cerises
  • 140g de mais égoutté
  • Un avocat
  • 100g de tofu au pesto (j’ai trouvé le mien chez Naturalia)
  • des herbes de Provence
  • un Kub’Or

Faites chauffer votre four à 200°C. Pendant ce temps, découpez vos tomates cerises en 2, déposez les sur une plaque recouverte de papier sulfurisé puis déposez des herbes de Provence sur les tomates. Enfournez pendant 30 minutes à 200°C.

DSC00035

15 minutes avant la fin de la cuisson des tomates, faites chauffer de l’eau dans une casserole avec un cube de Kub’Or. Une fois l’eau portée à ébullition, versez 125g de riz et faites cuire à couvert.

Dans une poêle chaude, faites chauffer un petit peu d’huile d’olive puis versez votre tofu coupé en petits cubes. Egouttez votre maïs et versez le dans la même poêle. Faites chauffer à feu doux pendant 10 minutes et réservez. En attendant que le riz termine de cuire, prenez votre avocat, coupez le en deux puis découpez chaque moitié en fine lamelles.

Une fois le riz cuit, égouttez le et déposez le dans une assiette. Par dessus, versez le mélange tofu-mais et déposez les tomates au four sur le plat. Prenez vos moitiés d’avocat et déposez les sur un côté de l’assiette. Et voila, il n’y a plus qu’à servir et à se régaler haha ! :) Bon appétit les chatons et si vous testez cette recette, n’hésitez pas à poster une photo sur votre compte Instagram avec le hashtag #Sogirlycrew ! ;)

recette riz taureau ailé