Category

Voyage

Category

Pour bien commencer la semaine, j’ai eu envie de vous emmener à la découverte d’un chouette établissement : le Golden Tulip Sophia Antipolis. J’ai eu la chance d’y séjourner il y a quelques semaines avec d’autres influenceuses et journalistes pour un évènement tout particulier : le menu à 14 mains. Un séjour placé sous le signe du bien-être et de la gastronomie, que j’avais bien évidemment envie de partager avec vous !

Après un court voyage en avion depuis La Rochelle, me voilà arrivée sous le beau ciel bleu de Nice. Quel plaisir de retrouver cette partie du Sud que j’adore ! Notre chauffeur nous attend pour nous emmener poser nos valises l’espace de deux jours au Golden Tulip de Sophia Antipolis, à une vingtaine de minutes en voiture de Nice.

A peine arrivée, un délicieux petit déjeuner gourmand nous attend au bord de la piscine. C’est plus que bienvenue quand on sait que je me suis levée à 4h du matin ce jour là pour aller prendre mon avion ;)

Puis vient le moment que j’adore à chaque fois : la découverte de la chambre ! Comme je n’ai jamais envie de me spoiler quand je suis invitée à découvrir un hôtel pour le blog, je n’avais absolument pas regardé le site internet de l’hôtel pour voir la déco. Et évidemment, ce fut une agréable surprise, avec une chambre très spacieuse et très calme !

Les hôtels Golden Tulip sont habituellement fréquentés dans le cadre de déplacements professionnels. Les chambres sont ultra cosy et ont un côté petit appartement très agréable, qui donne envie d’y séjourner plus d’une nuit.

La salle de bains immense et les produits de beauté Compagnie de Provence donnent aussi envie de s’accorder quelques moments de détente, même si dans ces cas là, une baignoire aurait été plus que bienvenue ;)

Confortablement installée, me voilà prête pour partir pique-niquer en bord de mer. Pour y aller, au choix : une ballade en tandem ou à pieds. J’ai préféré la deuxième option, histoire d’en profiter mais aussi de ne pas trop me fatiguer, car une longue journée nous attend par la suite !

Ces couleurs, la célèbre Baie des Anges et ce petit air Californien : vous êtes bien en France ! Le spot idéal pour découvrir et déguster le pique-nique préparé par le chef de l’hôtel. Au menu : pan bagnat revisité, chouquettes et fruits ! Un déjeuner léger, car le soir, nous allons déguster pas moins de 7 plats, comme vous allez le découvrir dans la suite de l’article ;)

golden tulip sophia antipolisgolden tulip sophia antipolis

Quel plaisir de déguster un bon pique-nique en bord de mer, sur la plage, mi-Octobre :) Et ce n’était que le début des réjouissances… Car après cette chouette parenthèse au soleil, nous sommes repartis à l’hôtel pour passer l’après-midi au spa.

L’hôtel Golden Tulip Sophia Antipolis possède en effet un spa, qui propose des soins formulés avec la marque Décléor, dont je vous ai déjà parlé sur le blog. Outre les soins, on retrouve dans cet espace bien-être une piscine, un jacuzzi, un sauna, un hammam ainsi qu’une douche sensorielle. Parfait pour se reposer et se détendre !

golden tulip sophia antipolis

Pour ma part, j’ai pu profiter d’un soin détente d’une demi-heure avec massage du dos & des pieds : un moment plus que bienvenu après ces dernières semaines, car le déménagement m’a plus qu’épuisée et tendue ! Un massage en duo, que j’ai partagé avec ma Alison, alias Bubullestory sur Instagram. On est ressorties de là détendues et prêtes pour la soirée ;)

¨Pour la soirée, j’ai opté pour un petit look rétro, mais confortable :)

Chemise The Kooples (ancienne collection) / Jean Primark / Babies La Redoute / Headband Pimkie (ancienne collection)

Le menu à 14 mains

Car c’est une soirée très spéciale qui était à l’origine de notre venue. En effet, Golden Tulip a réuni 7 de ses chefs emblématiques et pas moins de 100 convives pour découvrir le menu à 14 mains. Chaque chef a ainsi cuisiné un plat pour nous le faire découvrir. Et l’originalité de cet évènement, c’est que nous avons pu suivre en direct sur des écrans la réalisation des plats en cuisine, comme dans TopChef !

Autant vous dire que moi qui aime bien manger & qui adore TopChef, j’étais plus que ravie.

Mais avant de découvrir les 7 plats, autre moment de convivialité et de gastronomie : un petit apéritif au bord de la piscine, avec des petits stands pour que chaque chef nous fasse découvrir la spécialité de sa région.

Comme je savais que 7 plats nous attendaient, j’ai été plus que raisonnable mais je me suis volontiers laissée tenter par les cocktails au Cointreau ! (à consommer évidemment avec modération…)

Puis vient le moment tant attendu par l’ensemble des convives : le menu à 14 mains ! On nous invite donc à venir nous installer à notre table en suivant le plan de table concocté par l’hôtel. Une certaine effervescence et impatience envahit la salle, car nous avons tous très envie de découvrir ce concept original. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que nous n’allons pas être déçus… ;)

S’en suite une présentation du concept et l’arrivée du premier plat : la Papadum Pizza de Servé Vromen, chef exécutif du Golden Tulip Sophia Antipolis. Cette pizza revisitée est servie dans une boite à pizza et a pour base un papadum (petit pain indien à base de lentilles). Dessus, on retrouve du pastrami, des olives, des tomates, du parmesan, des câpres… Tous les ingrédients parfaits pour une pizza du Sud !

Arrive ensuite le 2ème plat : du poulpe grillé accompagné de houmous, de panisses et de pickles de légumes au citron vert et piment d’Espelette. Avouez-le, vous avez l’eau à la bouche ? ;)

Ce plat a été concocté par un chef qui a le Sud dans la peau, Matthieu Saunier qui est le chef exécutif du Golden Tulip d’Aix en Provence.

golden tulip sophia antipolis

Pour le troisième plat, j’avoue que j’ai passé mon tour car je ne supporte pas la vue des écrevisses. Oui, je suis bizarre comme personne ^^

Il s’agit de sandre à la plancha, accompagné d’une sauce matelote aux écrevisses et d’un losange de polenta.

Mais j’ai eu envie de partager avec vous la jolie présentation du plat signé Laurent Lecompte, chef exécutif du Golden Tulip Lyon Eurexpo. Il nous avait également préparé des brioches au praline rose, un délice ! ;)

golden tulip sophia antipolis

Pour le quatrième plat, j’ai fait une chouette découverte gustative, et pourtant je ne suis pas fan de poisson. Mais la ballotine de fera en feuille de chou vert, noisettes, girolles & crème safranée du chef Sébastien Clini était un délice !

Sébastien a notamment travaillé avec un grand monsieur de la gastronomie française, Marc Veyrat, et il est désormais chef exécutif du Golden Tulip d’Aix les Bains.

golden tulip sophia antipolis

Pour le 5ème plat, je dois dire que les chefs ont pris un risque en cuisinant une viande qui fait très peu d’adeptes : le pigeon. J’en ai déjà mangé petite et je n’avais pas aimé, donc j’ai eu envie tout de même de retenter l’expérience.

C’est le chef du Golden Tulip Paris aéroport Charles de Gaulle Villepinte qui a donc cuisiné le suprême de pigeon poêlé au beurre demi-sel, petits légumes franciliens, jus corse et moutarde de Meaux.

La présentation était au top mais malheureusement, mon nouvel essai avec le pigeon n’a pas été concluant. Cela a trop le goût de foie, et en regardant autour de moi, j’ai constaté que de nombreux convives n’étaient pas très fan de cette viande.

golden tulip sophia antipolis

Pour le 6ème plat, on passe au dessert, mais de façon originale. En lisant le menu je m’étais dit : “chouette, un plat végétarien !”. Mais en fait, c’est un dessert et un gros gros coup de coeur !

Cyrille Repetto, chef exécutif du Golden Tulip Villa Massalia à Marseille (que je connais bien) a donc surpris les convives avec sa fleur de courgette farcie à la brousse du Rove, sa glace à la roquette et son écume verveine, confit d’agrume.

golden tulip sophia antipolis

On finit cette soirée gastronomique avec un autre dessert, qui me faisait saliver rien qu’en lisant le nom sur le menu : cannelé chutney de poire, coulis de chocolat et glace gingembre !

C’est à Mathias Vila, chef exécutif du Golden Tulip Bordeaux Euratlantique, que l’on doit ce délicieux moment gourmand.

golden tulip sophia antipolis

Sept chefs, sept plats et une soirée parfaite. J’ai adoré l’originalité des plats, leur présentation mais aussi le fait de pouvoir suivre sur des écrans en même temps la création de ces plats et des interviews des chefs.

En discutant avec eux après la soirée, on se rend compte combien cuisiner tout en étant filmé et en répondant à des questions est un exercice pas toujours simple, surtout pour ces chefs qui ont l’habitude d’être surtout dans leur cuisine, sans être en contact permanent avec la clientèle des hôtels. Mais je crois que cette photo prise après la soirée exprime vraiment ce qu’elle était : une soirée conviviale, mêlant partage, découverte et simplicité !

golden tulip sophia antipolis

Nous avons poursuivie la soirée d’abord sur la piste de danse, puis au bord de la piscine à discuter avec certains chefs sur leur métier, leur expérience chez Golden Tulip, ainsi que leur parcours et leurs inspirations. C’est vraiment quelque chose que j’adore dans ces voyages que j’ai la chance de faire pour le blog : les rencontres :)

Le lendemain matin, après une courte nuit (ça m’apprendra à être bavarde et à me coucher à 3h du matin ^^), direction le petit déjeuner, qui fait aussi partie de ce que je préfère quand je séjourne dans un hôtel ! Et celui du Golden Tulip Sophia Antipolis ne m’a pas déçue, au contraire !

Présenté sous forme de buffet, le petit déjeuner est gourmand et très complet. Que vous soyez petit déjeuner sucré ou salé, vous avez l’embarras du choix ! Pour ma part, comme je préfère les petits déjeuners salés (encore plus depuis Weight Watchers), je me suis fait une assiette très complète et gourmande à souhait !

golden tulip sophia antipolis

Vous l’aurez compris, j’ai adoré mon séjour au Golden Tulip Sophia Antipolis et j’espère avoir l’occasion de séjourner bientôt dans un autre établissement du groupe, car ce fut une délicieuse expérience ! Par curiosité, y’en-a-t-il parmi vous qui ont déjà séjourné dans un Golden Tulip ? :)

Et si vous séjournez dans la région, je vous invite à relire mes articles dédiés à la Côte d’Azur et notamment à Nice ! :)

golden tulip sophia antipolis

Oui, je suis cette personne un peu folle (et sûrement très rêveuse) qui pense déjà aux endroits où j’aimerai partir en vacances l’an prochain. A vrai dire, si je m’écoutais, je partirai déjà me faire un weekend quelque part en Europe, mais ma réalité économique me sort tout de suite de ma douce rêverie. Aaaah les joies du déménagement ;) (Et mon tout récent séjour sur la côte d’Azur m’a encore plus donné envie de voyager très vite !!) Bref, j’ai eu envie aujourd’hui de partager avec vous mes rêveries à propos d’un endroit que j’aimerai visiter depuis pas mal d’années : la Corse.

Lorsque je vivais encore à Marseille, j’avais déjà regardé plusieurs fois sur le site de La Méridionale pour partir en vacances en Corse avec le Dandy. Nous n’avons malheureusement jamais réussi à coordonner nos vacances pour pouvoir le faire en début d’été ou en fin d’été. Résultat, pas de Corse pour bibi.

Maintenant que je suis seule, disons que c’est plus facile pour moi de coordonner des vacances ! Et l’année prochaine, j’aimerai bien me faire 2 ou 3 voyages, dont la Corse. L’occasion de passer quelques jours dans le Sud, du côté de Marseille-Avignon, puis de partir découvrir la Corse ! Depuis Marseille, le départ est très facile puisque l’on peut prendre le bateau depuis la gare maritime de Marseille.

Mais pourquoi la Corse ?

Ces jolies images de paysages variés, entre mer turquoise et montagne, me font rêve. Je me dis que ce serait l’occasion de faire aussi bien de jolies balades que de prendre quelques jours pour me reposer en bord de mer.

partir en vacances en corse
Crédit : we-van

C’est aussi l’aspect historique qui m’intéresse beaucoup en Corse. Découvrir Calvi (et pas la version On The Rocks avec 3 tonnes d’influenceuses, merci !) avec sa jolie citadelle. La cité impériale d’Ajaccio aussi, qui est très chargée d’Histoire avec notamment Napoléon Bonaparte. Je suis sûre qu’il y a tout plein d’endroits historiques à voir et à visiter.

Et puis comme je suis une grande gourmande, j’avoue que la gastronomie corse me tente bien ! Que ce soit la charcuterie ou les fromages, il y a de quoi se faire de bons petits repas ! ;)

Les 5 choses que j’ai envie de faire en Corse

  • Découvrir Bastia, où la plupart des ferrys venant du continent amarrent.
  • Me baigner dans le golfe de Porto-Vecchio, dans les eaux bleues turquoises très transparentes.
  • Faire une randonnée en pleine nature, et découvrir le côté sauvage de la Corse.
  • Visiter la citadelle de Calvi et me faire un diner avec vue.
  • Passer un max de temps en Corse pour avoir le temps de tout faire ! ;)

Vous l’aurez compris, j’espère pouvoir absolument visiter la Corse l’année prochaine, soit en Juin avant le début des vacances scolaires, soit à la rentrée prochaine, une fois que les touristes commencent à partir ;)

J’ai aussi prévu de piocher dans mes destinations pour un weekend pour me faire quelques escapades l’an prochain, pour découvrir aussi d’autres horizons et évidemment en profiter pour vous donner de bonnes adresses sur le blog !

Et vous, êtes-vous déjà allé(e) en Corse ? Si oui, n’hésitez pas à partager vos bonnes adresses en commentaire :)

Fin Septembre, j’ai eu la chance de pouvoir partir à la découverte de la jolie ville de Nîmes lors d’un blogtrip. L’occasion de découvrir cette ville du Sud de la France, que je n’avais jamais pris le temps de visiter alors que je vivais pas très loin, à Marseille. Comme on dit, mieux vaut tard que jamais ;)

Comme à chaque fois, c’est l’occasion pour moi de vous donner quelques bonnes adresses pour découvrir la ville, qui peut peut-être vous donner également des idées pour vous organiser un petit weekend à Nîmes pendant les vacances de la Toussaint ! ;)

Nîmes se situe à 3h de TGV (environ) de Paris, à 1h en voiture de Montpellier et à 1h30 en voiture de Marseille. C’est le joli département du Gard que cette ville chargée d’Histoire vous attend, et je vous mets au défi de rester insensible à son charme !

Où dormir ?

appart city nimes arènesPendant notre séjour, nous avons dormi à l’Appart City Nîmes Arènes, qui se situe à 5mn à pied de la gare de Nîmes, et à proximité immédiate des célèbres Arènes de Nîmes.

Je dois avouer que j’avais un a-priori sur ce type d’hébergement, avec un cliché de la chambre avec kitchenette un peu cheap. L’Appart City Nîmes Arènes est un établissement 4 étoiles et dès l’entrée, on est tout de suite dans un établissement haut-de-gamme et chaleureux.

Une déco design, un très bon emplacement en ville, une chambre grande et spacieuse peu bruyante et un petit déjeuner buffet très bon (mais où l’on se bouscule un peu le dimanche matin à 8h30) en font un très bon endroit où poser ses valises le temps d’un weekend.

Appart City Nîmes Arènes
1 boulevard de Bruxelles 30000 NÎMES

Où manger ?

On ne va pas se mentir, ma deuxième préoccupation dans la vie après dormir, c’est manger. Pendant notre weekend nîmois, nous avons eu l’occasion de découvrir 3 chouettes adresses, avec 3 cuisines et ambiances différentes !

On a même attaqué notre blogtrip en mangeant, c’est vous dire l’importance que ça a pour la bande de gourmands que nous étions ;) Une fois les valises posées à l’hôtel, nous avons eu l’occasion de déjeuner avec une vue imprenable sur les arènes de Nîmes. Pour cela, rien de plus simple : il suffit de monter sur le toit-terrasse du Musée de La Romanité !

Le musée a ouvert ses portes en Juin 2018 et je vous en parlerai plus en détails plus bas dans l’article. C’est au deuxième étage que s’est installée La Table du 2, la brasserie gastronomique du chef Franck Putelat.

Une cuisine gourmande, très colorée et chaleureuse comme le Sud. L’offre culinaire s’articule autour des produits de saison, avec deux formules notamment : “Au fil du temps” (19,50€)  et un menu saisonnier (32€). Pour des prix plus qu’abordables, c’est l’occasion de vous offrir une parenthèse gastronomique et d’être dans un lieu un peu à part dans la ville.

La table du 2
2 bis Rue de la République 30000 Nîmes

Le soir, autre ambiance, un peu plus festive, puisque nous avons passé la soirée à la Bodeguita, bien connue des Nîmois pour sa bodegua immense pendant les férias. Au menu : tapas et vins, confortablement installés dans des grands canapés en terrasse.

Situé au pied du Royal Hôtel, sa grande terrasse accueille des gens de tout âge et tout horizon, avec un seul mot d’ordre : la convivialité !

La bodeguita
1 Place d’Assas, 30000 Nîmes

Enfin, le dimanche midi, nous avions au programme une dégustation de vins des Costières de Nîmes et une rencontre avec des vignerons. Autant vous dire que le moment a été fort agréable, avec de jolies découvertes ! (Même si l’alcool se consomme avec modération).

C’est au coeur des Halles de Nîmes que nous avons pu découvrir ces vins, au restaurant Halles Auberge tenu par Sébastien depuis 2007. Une cuisine de terroir, chaleureuse et gourmande, le tout animé par Arlette aux fourneaux, qui est une vraie figure des Halles !

On y fait la queue pour y manger, et pour réserver sa table, il vous faudra inscrire votre nom sur le tableau à l’entrée de l’espace restauration. Mais vous êtes sûrs de vous régaler, et ça vaut le coup d’attendre le deuxième service ;)

Nîmes, une ville d’Histoire

Ne le prenez pas mal les Nîmois, mais déambuler dans Nîmes, c’est comme visiter un musée géant.

Fondée pendant l’Antiquité, la ville conserve quelques bâtiments de cette période romaine, avec notamment la Maison Carrée, les Arènes ou bien encore la tour Magne. Labellisée “ville d’art et d’Histoire”, elle travaille sur un projet de candidature pour rejoindre le patrimoine de l’Unesco.

Au 17ème siècle, la ville est devenue un fief protestant, dont on retrouve encore les traces dans l’architecture de la vieille ville. Le commerce de la toile, la célèbre toile de Nîmes (vous l’avez ??) a également laissé sa patte dans la ville.

Pendant ce court weekend (comme tous les weekends, ceci dit…), nous avons quand même eu l’occasion de visiter de nombreux bâtiments et endroits pour avoir un joli aperçu du passé de la ville.

Le musée de la Romanité

musée de la romanitéJe commence volontairement ma visite par le bâtiment le plus récent de la ville : le musée de la Romanité. Ouvert depuis Juin 2018, il a déjà accueilli 100 000 visiteurs, venus découvrir l’artisanat et la vie quotidienne au temps des Romains.

Ce musée, c’est un mélange de modernité, de par son architecture et d’antiquité, car il abrite une jolie collection d’oeuvres d’art, de mosaïques et autres sculptures.

On y découvre ainsi la vie quotidienne à Nîmes pendant l’époque gallo-romaine. Plus de 5000 pièces et des expériences numériques vous aident à comprendre la vie de la cité à cette époque.

A l’arrière du bâtiment, accessible sans billet, vous pouvez découvrir à votre guise le jardin archéologique, en suivant le tracé de l’ancien rempart augustéen. Dans ces 3500m2 d’espace vert en plein coeur de la ville, découvrez la flore de la région au fil des siècles.

jardin musée de nimes

Les arènes de Nîmes

arènes de nimesJuste en face du musée, impossible de les rater : les célèbres Arènes de Nîmes s’érigent face à vous ! On se sent très vite tout petit devant ces pierres présentes depuis plus de 2000 ans.

La visite se fait avec un audioguide : pas forcément mon mode de visite préféré, mais on y apprend tout de même énormément de choses, aussi bien à propos de la création de la ville de Nîmes que la vie quotidienne dans les arènes, avec les combats de gladiateurs.

Si comme moi vous avez le vertige, la visite risque d’être un peu difficile pour vous, mais elle vaut clairement le coup ! Pour ma part, je n’ai pas pu monter tout en haut des arènes – marches très hautes et sensation de vertige bien trop présente – mais la vue là-haut est imprenable sur la ville !

La maison carrée

Autre monument incontournable à Nîmes : la maison carrée. Ce temple romain a été édifié au 1er siècle et dédié pour Auguste à la gloire de ses deux petits fils : Lucius Caesar et Caius Julius Caesar.

Au fil des ans, la maison Carrée a eu plusieurs vies : temple, musée, église… Depuis 1840, c’est un monument historique. A l’intérieur y est projeté toutes les 30 minutes un film retraçant l’histoire de la création de Nîmes. Parfait pour ceux qui ont envie de comprendre l’histoire de la ville tout en étant confortablement installés ;)

Les jardins de la fontaine

jardins de la fontaine nimesA Nîmes, tout est relié à l’histoire de sa création. Les jardins de la Fontaine sont un parc public créé autour de la source originelle de la ville, un lieu sacré pour les Romains.

Avec une disposition architecturale qui m’a rappelée le parc Guëll de Barcelone, deux monuments majeurs de la ville sont ainsi mis en avant : le temple de Diane et la tour Magne.

Pour ma part, je n’ai pas eu le courage de monter tout en haut découvrir la tour Magne (et également par manque de temps) mais c’est un bâtiment à voir absolument si vous venez visiter la ville. Le temple de Diane se trouve juste à quelques pas de la fontaine, et est un lieu assez mystérieux, qui n’a de cesse de titiller la curiosité des visiteurs depuis des siècles.

En parcourant la ville, vous aurez également l’occasion de découvrir l’Histoire de Nîmes, juste en levant les yeux et en vous laissant porter dans les petites rues. Je crois que c’est une des choses que j’aime le plus quand je visite une ville : oublier le programmer et me laisser porter.

Nous avons eu également la chance d’avoir une visite des cours d’hôtels particuliers auxquels on n’a que très rarement accès, avec des pépites architecturales qui se cachent derrière les portes du centre ville. On a même l’impression de voyager en Italie par moment, avec une architecture colorée et très inspirée par la Renaissance :)

J’espère que cette visite de Nîmes vous aura donné envie de découvrir la ville à votre tour ! Pour ma part, j’espère avoir l’occasion d’y retourner prochainement pour pouvoir continuer à la découvrir, ainsi que ses environs.

Il y a quelques semaines, je suis partie à la découverte – express- de Genève. Une grande première pour moi, car je n’avais jamais eu la chance d’aller en Suisse auparavant ! Et une chose est sûre, c’est que je compte bien y retourner et y faire encore de belles découvertes. J’ai véritablement pris ce séjour comme un échantillon du pays, une petite dose qui met en appétit et donne envie d’en voir plus, d’en savoir plus !

C’est dans le cadre d’un voyage organisé par le Centre des Monuments Nationaux que j’ai pu passer ces 24h (ou presque) à Genève. Un voyage placé sous le signe de la découverte, de l’Histoire, de la culture et de la gourmandise également ! Cet article n’est donc pas un véritable city guide comme je peux avoir l’habitude de le faire, mais plutôt un bref aperçu de la ville. Peut-être vous fera-t-il le même effet qu’à moi et vous donnera-t-il envie de découvrir Genève et ses environs ? ;)

tgv lyria paris genèveGenève se trouve à 3h de Paris en voyageant avec TGV Lyria ! Le départ se fait depuis Paris Gare de Lyon. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’en approchant la Suisse, les paysages sont à couper le souffle. Moi qui voyage très régulièrement en train, j’ai apprécié le trajet, et le fait d’arriver directement à Genève, à la gare Cornavin qui se trouve à proximité immédiate du centre ville.

A peine arrivés à Genève, j’en prends déjà plein les yeux. Face à l’arrêt de bus qui nous emmène à Ferney-Voltaire se dresse un grand bus anglais sur lequel est taguée la célèbre panthère rose ! L’architecture des bâtiments environnants me fait penser à l’Allemagne, où je suis déjà allée deux fois.

30mn après notre arrivée, nous repassons la frontière en bus, direction Ferney-Voltaire à la découverte de la dernière demeure de Voltaire ! Il ne vous en coûtera qu’un billet de bus à 2,70€ et une vingtaine de minutes de trajet pour découvrir cette bâtisse. Sur le chemin, on passe notamment devant le siège des Nations Unies et sa célèbre sculpture en forme de chaise, la Broken Chair de l’artiste suisse Daniel Berset.

A la découverte de la dernière demeure de Voltaire

chateau de ferney voltaire

C’est dans le comté de Gex, aujourd’hui dans le département de l’Ain, que Voltaire trouve sa dernière demeure. L’auteur de Candide y transforme le Bourg selon les principes énoncés dans son oeuvre, en étant à la fois urbanise, mécène et entrepreneur.

L’auteur y réside avec sa nièce, Madame Denis. Ce château, dont les couleurs d’origine ont été conservées, contient 5 niveaux. Seul le rez-de-chaussée est actuellement accessible à la visite, mais nous avons eu la chance d’avoir une visite privée des appartements du 1er étage et de l’entresol avec l’administrateur du château, François-Xavier Verger.

L’occasion de découvrir aussi le château dans son jus et d’avoir un aperçu des énormes travaux de rénovation qu’il a fallu faire pour permettre au château de Voltaire de retrouver toute sa splendeur !

chateau de ferney voltairechateau de ferney voltaireAu rez-de-chaussé du château, nous voilà plongés dans l’univers de Voltaire et de sa nièce, Madame Denis. On y découvre notamment la chambre de l’écrivain, mais aussi son salon. On y découvre certaines de ses oeuvres et grâce à des tablettes numériques, on peut en savoir plus sur sa vie et son oeuvre.

Après la mort de Voltaire en 1778, le marquis de Villette devient propriétaire des lieux mais démembre le domaine. Il met ainsi en scène le château pour en faire le tout premier lieu de culte dédié à un écrivain en France.

Outre l’intérieur du château, il est également possible de visiter le parc et ainsi de découvrir cette sublime bâtisse de l’extérieur. Lorsqu’il fait beau, impossible de ne pas profiter de cette balade qui offre également un point de vue imprenable sur le Mont Blanc :)

Infos pratiques

Horaires d’ouverture :

DU 2 JANVIER AU 31 MARS
Ouvert tous les jours
10.00-17.00

DU 1ER AVRIL AU 30 SEPTEMBRE
Ouvert tous les jours
10.00-18.00

DU 1ER OCTOBRE AU 31 DÉCEMBRE
Ouvert tous les jours
10.00-17.00

Tarifs : 8€, gratuit pour les moins de 26 ans.

Une croisière sur le Lac Leman

De retour à Genève, nous avons une petite croisière sur le célèbre lac Leman de prévue. C’est avec la compagnie CGN que nous embarquons sur un bateau pour découvrir Genève depuis le lac et avoir ainsi une autre vue de la ville.

Le lac est immense, et nous n’en voyons qu’une petite partie, mais cela nous permet déjà d’en prendre plein la vue et de découvrir la ville comme jamais ! La croisière dure 1h environ, et on en prend plein les yeux ! A faire absolument si vous voulez faire de jolies photos ;)

Par contre, ne faites pas la même bêtise que moi et prévoyez un pull, car il fait frais sur le lac ! ;)

Une balade dans la vieille ville

En sortant de la croisière, nous voilà prêts à faire un petit tour de la ville avec une guide ! L’occasion pour nous de découvrir la vieille ville et l’Histoire de celle-ci.

Pour ma part, j’ai eu un véritable coup de coeur pour Genève. Les rues mignonnes, les petites places, les passages cachés – merci la guide pour la découverte ! – mais aussi ses couleurs : cette balade a duré 2h environ et m’a plus que donné envie d’en voir davantage !

Pour accéder à la vieille ville, c’est assez simple : il vous suffit de passer les quelques rues commerçantes qui se trouvent à proximité du lac Leman et de laisser votre curiosité vous guider ! Ouvrez grand les yeux, car il y a plein de jolis détails à découvrir dans les rues pavées du vieux Genève ;)

Nous sommes ensuite revenus sur les bords du lac Léman, alors que la nuit commençait doucement à tomber. Les couleurs rose-bleu du ciel apportent une lumière magique à la ville, qui invite aux moments posés au bord de l’eau, en famille ou entre amis.

Manger une fondue au bain des Pâquis

Après cette journée bien complète, la récompense : une fondue au Bain des Pâquis, une institution genevoise et l’une des meilleures fondues de la ville ! Au début, je me suis dit que manger de la fondue en plein mois de Juillet était insensé, mais au final c’est passé tout seul ! ;)

bain des pâquis genèveLes bains des Pâquis ont été construits en 1872 sur les bords du lac Léman. lls deviennent rapidement des bains municipaux. A l’heure actuelle, on peut encore y trouver des hammams et saunas, et y profiter de mini plages. Ils offrent aussi une vue imprenable sur le célèbre jet d’eau de Genève !

Confortablement installés au restaurant du Bain des Pâquis, dans un esprit buvette, on a donc pu déguster notre fondue au fromage avec vue sur le lac ! Un délice et pour certains, une grande première. Il y a donc eu des gages lorsqu’ils ont perdu leur morceau de pain ;)

Comptez 23 francs suisses (environ 23€) pour une fondue à partager à deux, quatre ou plusieurs ! ;)

Dormir à l’Ibis Styles Genève

Et parce que même en blogtrip il faut dormir, nous avons posé nos sacs à dos à l’Ibis Styles Genève Gare, juste en face de la gare Cornavin !

Comme à chaque fois que je séjourne en Ibis Styles, je n’ai pas été déçue : petit déjeuner et collations gourmandes, chambre spacieuse et design, personnel ultra sympa et déco à thème !

Vous l’aurez compris, ce séjour à la découverte de la jolie ville de Genève a été court mais intense ! Ce fut en tout cas une bien jolie découverte avec une équipe de blogueurs de choc : Le blog de Lili, Culturez Vous et United States of Paris ! ;)

Et vous, connaissez vous Genève ? :)

Pour être totalement honnête avec vous, l’avion n’est pas mon moyen de transport préféré. Je l’ai pris pour la première fois à 18 ans – un trajet horrible avec turbulences, orages et tutti ! – et j’ai toujours un peu d’appréhension lorsque je dois voyager en avion. Mais avec les vacances d’été, nous sommes de plus en plus nombreux à partir en avion et je me suis dit qu’un petit article avec mes astuces pour voyager en avion sereinement serait le bienvenu ! :)

Prendre son temps

Rien de plus stressant que de partir en avion, surtout quand c’est la course pour aller à l’aéroport ! On s’ajoute un stress en plus dont on se serait bien passé… Pour ma part, je n’hésite pas à arriver au moins 1h avant le début de l’enregistrement. Cela me permet notamment de m’acclimater à l’aéroport, de pouvoir prendre le temps aussi de me préparer à monter dans l’avion et à passer toutes les étapes nécessaires pour y accéder : contrôles, douane (en cas de voyage à l’étranger) et autres formalités…

Si vous venez en voiture à l’aéroport – ce qui est quand même le plus pratique ! – sachez qu’il existe des services qui peuvent vous aider à vous faciliter la vie avec votre véhicule. Je pense notamment à Ector, un service de voiturier privé dans les gares et aéroports. Les voituriers s’occupent ainsi de conduire et stationner les voitures dans un parking sécurisé à proximité de l’aéroport. En tant qu’usager, vous n’avez qu’a déposer votre véhicule au dépose-minutes, sortir avec vos valises et hop, direction les vacances ! ;)

voyager en avion sereinement

Photo souvenir du voyage en jet pour aller au Puy en Velay 

Opter pour une tenue confortable

Si vous n’êtes pas détendu.e à l’idée de prendre l’avion, alors évitez de vous engoncer dans une tenue qui n’est pas confortable ! Pour ma part, j’essaye d’éviter tout ce qui est près du corps ou qui pourrait me gêner pendant que je suis assise…

Lors de mes derniers voyages en avion – notamment ceux pour aller en Egypte – j’ai opté pour un gilet (en cas de clim’ trop forte), un tee-shirt un peu loose en lin, un pantalon large et des chaussures faciles à retirer en cas de besoin (du type pieds qui gonflent ou qui en ont marre d’être enfermés ^^). N’hésitez donc pas à partir avec une paire de baskets aux pieds ou des sandales type Birkenstock faciles à enlever et à remettre.

Ne pas oublier sa playlist et un bon livre

Pour oublier que vous êtes dans un avion, rien de tel ! Impossible de partir pour moi sans livre ou avec mes écouteurs.

J’ai téléchargé des playlists sur Spotify que je peux écouter en mode avion et même des livres audio via Audible. C’est parfait pour se détendre et même fermer les yeux si on est vraiment trop angoissé.e !

livres feel goodCôté lecture, je n’hésite pas à partir avec des livres feel good : roman, chick lit, humour… Cela permet de se plonger dans son livre, de rigoler et de vite oublier que vous êtes en hauteur, dans un avion ! J’évite donc de partir avec un thriller ou un polar angoissant ! ;)

Se détendre

Lire et écouter de la musique, c’est top pour se détendre, mais on peut aussi utiliser d’autres techniques ! Lors du décollage et de l’atterrissage – qui sont deux moments que je déteste ! – je n’hésite pas à fermer les yeux et à prendre le temps de respirer. Un peu comme en méditation. Cela me permet de me concentrer sur ma respiration et non sur les bruits de l’avion ou les mouvements de ce dernier.

Avant le départ, je n’hésite pas non plus à prendre de la Cocculine, une solution homéopathique pour lutter contre le mal des transports. Et comme j’ai la trouille d’aller aux toilettes dans l’avion, je n’hésite pas à y aller plusieurs fois avant le départ à l’aéroport et j’évite tout ce qui pourrait me donner envie d’y aller pendant le trajet en avion : thé, café, sodas, etc…

Optimiser le contenu de sa valise !

S’il y a bien quelque chose qui stresse toujours les voyageurs au moment de prendre l’avion, c’est bien le contenu de sa valise ! Surtout quand on est peu au courant des conditions de la compagnie aérienne.

Pour ma part, j’essaye toujours d’avoir un max d’infos sur ce que je dois mettre en soute ou ce que ma valise cabine peut contenir. Pour les produits de beauté, je mise tout sur les Travel Kits : des produits en format voyage qui sont pensés pour tenir pendant toutes vos vacances sans avoir à les mettre en soute.

travel kit belif

Pour ma part, j’ai craqué pour le Travel Kit de la marque Belif qui contient tout le nécessaire pour partir en weekend ou pour une semaine en avion ! Démaquillant, contour des yeux, crème hydratante, lotion tonique… N’hésitez pas non plus à garder les échantillons de parfum / crème que l’on vous donne notamment chez Sephora, c’est bien utile à ce moment là ! ;)

Pour le reste, j’essaye de partir léger ou du moins de garder un peu de place pour les souvenirs / virées shopping. Je n’hésite pas à prendre des pièces qui peuvent être assorties facilement comme des tee-shirts unis et des shorts ou jeans.

Avec ces quelques conseils simples mais qu’il est bon de rappeler à l’heure où certains partent en vacances, vous allez pouvoir voyager en avion sereinement ! Et vous, quelles sont vos astuces pour vos voyages en avion ? :)

La semaine dernière, je me suis envolée pour 24h top chrono au Puy en Velay pour découvrir la marque Pagès et par la même occasion avoir un aperçu de la ville du Puy en Velay. Située dans le département de la Haute-Loire, je connaissais juste la ville de nom. Et l’aperçu que j’en ai eu pendant ce séjour m’a donné envie de découvrir davantage la région ;)

Pour partir au Puy en Velay, nous avons pris l’avion depuis Paris Orly. Cela nous a permis d’arriver en 1h, bien plus rapide que l’avion ou la voiture ! L’occasion de prendre un tout petit avion, qui tenait plus du jet privé que de l’avion de ligne. Résultat ? On a eu l’impression avec les filles d’être des Mariah Carey en puissance ! :D

le puy en velay

(Girls squad : Timodelle, Lalaa Misaki, Melolimparfaite, PariswithCharlotte, The Real Duchesca, Victoria Chmel, Poussine et StephaniieLuvShopping)

En arrivant au Puy en Velay, la vue est juste sublime ! Il faut dire que la région, avec ses volcans endormis et ses reliefs verts, est totalement dépaysante et appelle au calme.

A peine arrivées au Puy en Velay, nous allons à l’hôtel pour poser nos affaires puis monter au 5ème étage de l’hotel Ibis Styles. A la clé ? Dégustation des nouvelles infusions glacées de la marque Pagès en face du bâtiment où a été créée la marque en 1859 !

pagès infusions

Pour ceux et celles qui ne connaissent pas la marque Pagès, quelques petites infos : la marque a donc été créée en 1859 au Puy en Velay, une ville dont l’un des produits phares est la verveine. La ville a en effet été une cité historique en matière de plantes à infusion, dont on retrouve les premières traces au 11ème siècle de notre ère, au sein de l’hôtel Dieu. Le bâtiment se trouve sur les hauteurs de la ville, juste à côté de la sublime cathédrale du Puy.

pagès le puy en velay

La ville est également connue pour les célèbres lentilles vertes, mais aussi car elle est l’un des points de départ du célèbre chemin de Saint Jacques de Compostelle. Nous avons ainsi croisé quelques marcheurs qui s’apprêtaient à parcourir le chemin. La ville est tout en relief, et pour monter au restaurant pour le dîner, nous avons bien marché et grimpé ! ;)

Rendez-vous était pris au restaurant L’Ame des Poètes pour un diner 100% végétarien ! Un vrai délice et surtout un endroit magnifique, juste à côté de la cathédrale. Une jolie cour fleurie, avec les vieilles pierres. Une grande tablée, dans un esprit très convivial et familial, qui nous a ainsi permis de papoter entre nous et de pouvoir papoter également avec l’équipe de Pagès !

Restaurant L’âme des poètes
16 Rue Séguret
43000 Le Puy-en-Velay
Réservation : 04 71 05 66 57

Après une bonne nuit de sommeil, nous sommes parties à l’usine Pagès, qui se situe à une dizaine de minutes en voiture du centre-ville du Puy en Velay. L’occasion de découvrir la marque un peu plus, de rencontrer les employés et de voir l’étendue de la gamme de produits !

Pagès est en effet connue pour ses infusions, mais la marque propose aussi des thés, des infusions et thés bios ainsi que des packagings pour les hôteliers. Ceux et celles qui ont une machine type Nespresso à la maison peuvent aussi découvrir les infusions et thés de la marque en format capsule !

Pour ma part, je consomme énormément d’infusions et de thés tous les jours. Impossible de choisir ce que je préfère, car ma consommation dépend vraiment du moment et de mon humeur. Du coup, j’étais un peu comme un gamin dans un magasin de jouets lorsqu’on a découvert toute la gamme Pagès !

Nous avons notamment pu goûter en avant-première – avant leur sortie en magasin – certaines infusions. J’ai notamment eu un véritable coup de coeur pour celui “Ile d’Oléron” à base de fucus (une algue marine qu’on trouve en Charente-Maritime), d’aneth et de citron ! Elle sera disponible à la vente à la fin de l’été, dans les supermarchés proches de l’île ainsi que sur le site internet de Pagès ;)

Ces infusions sont parfaites pour aider à la digestion après repas ! Même sans faire de repas lourd, une bonne infusion fait toujours du bien ;)

Pour faire de bonnes infusions, il faut de bonnes plantes. L’occasion d’aller découvrir le jardin botanique de Pagès, qui se trouve juste en face des bâtiments de la marque. Tilleul, lavande, coquelicot, menthe, verveine.. On y découvre ainsi de nombreuses plantes que l’on découvre souvent dans les infusions !

 

Après une chouette promenade dans le jardin et un petit repas gourmand, nous revoilà chez Pagès pour une dernière mission avant le départ : créer nos propres infusions !

Pour pouvoir les créer, nous avons donc goûté chaque “base” pour connaitre un peu les goûts, les associations de saveur, etc… Un choix assez dur à faire, même si certaines saveurs ont très vite été éliminées me concernant !

Pour ma part, j’aime qu’une infusions soit agréable à boire, fraiche et qu’elle me permette aussi de calmer les maux du quotidien, notamment les maux de ventre post-repas ! Même si boire des infusions me donne envie d’aller faire pipi environ 36 fois par heure, je crois que je ne pourrai jamais m’en passer…

L’occasion d’en savoir un peu plus sur l’élaboration des infusions, et notamment d’apprendre que les morceaux de fruits que l’on peut voir dans les thés et autres infusions sont des marqueurs visuels. Cela signifie qu’ils sont là pour faire joli, pour apporter une note authentique au mélange mais qu’ils n’apportent que peu de goût, voire pas du tout ! Pour avoir un goût de fruits/fleurs, il faut ajouter des essences de ces mêmes produits ;)

J’ai donc créé deux recettes : le “Feel Good”, une infusion menthe/maté avec du citron et de la framboise. Mais aussi le “Summer Detox”, un maté avec de la réglisse, de la nigelle et de l’ananas !

Pour créer ces deux infusions, il a fallu peser précisément les différents ingrédients, goûter puis réajuster en cas de besoin. J’ai notamment utiliser les arômes d’ananas et de citron pour donner du goût à mes infusions :)

Une expérience que j’ai adoré, notamment parce que cela m’a permis de faire appel à mon imagination, mais aussi d’imaginer des recettes qui peuvent être agréables à boire à tout moment de la journée ! J’avais déjà fait quelques mélanges de ce style à la maison, mais c’est toujours sympa d’avoir des spécialistes avec vous pour vous aider, vous renseigner et vous apprendre aussi les différentes vertus des plantes ! :)

Bref, un grand merci aux équipes de Pagès pour ces 24h qui m’ont permis d’en savoir plus sur une de mes boissons préférées et ainsi vous en parler ! J’espère que cela vous a donné envie de découvrir les infusions ou de vous y mettre, même si je sais que certaines d’entre vous connaissent déjà bien la marque Pagès ! ;)

Et vous ? Buvez-vous des infusions régulièrement ? :)

Après le sublime temple de Karnak, je vous emmène aujourd’hui à la découverte du temple de Philae. Si vous êtes féru.e d’Egypte ancienne et d’Histoire, ce nom vous est forcément familier. Philae a été un de mes gros coups de coeur pendant ce voyage en Egypte. Un lieu à part, un temple magnifique, une parenthèse dans le temps…

C’est peut être parce que l’histoire de Philae est unique. Le temple que nous avons visité a en effet été entièrement déplacé de son ancien emplacement à cette nouvelle île par l’Unesco, afin de sauvegarder ce lieu chargé d’histoire. L’île de Philae a été submergée dans les années 1970, à cause de la hausse du niveau du lac de retenue de l’ancien barrage d’Assouan survenu à cause de la construction du haut barrage.

Les temples et autres monuments construits sur l’île de Philae – qui créent donc un ensemble dédié à la déesse Isis – ont donc été déménagés sur l’île voisine d’Aguilkia. On accède à cette île en bateau. Nous sommes donc partis de bon matin, vers 7h30, pour découvrir le temple de Philae. Une balade matinale qui nous en met plein les yeux dès que l’on aperçoit les premières silhouettes des temples, à l’horizon…

Après une petite traversée en bâteau d’une dizaine de minutes, nous voilà arrivés sur l’île d’Aguilkia, prêts à découvrir ce sublime temple de Philae.

Pièce principale de l’île : le temple d’Isis. Isis est à la fois femme, magicienne, déesse… C’est l’une des figures divines de l’Egypte ancienne les plus importantes, puisqu’elle est une déesse funéraire et elle est considérée comme une protectrice des pharaons.

temple de philaeLes premiers pylones du temple d’Isis sont très bien conservés, et on peut voir sur les murs de nombreuses silhouettes ainsi que des hiéroglyphes en très bon état.

Tout comme dans le temple de Karnak, on retrouve une grande salle  hypostyle avec d’immenses colonnes. Ces colonnes sont très impressionnantes, très hautes et l’on peut distinguer des gravures tout en haut de leur chapiteau.

Sur le côté du temple de Philae, en arrivant en bateau, on découvre notamment le kiosque de Trajan. C’est un batiment lui aussi très impressionnant, même s’il est beaucoup plus petit que le temple d’Isis.

Nous n’avons pas pu assister au spectacle “Sons&Lumière” qui a lieu le soir sur l’île, mais nous en avons eu de très bons échos ! Du coup si vous avez l’opportunité d’y assister, foncez ! Vous n’allez pas le regretter…

Ce lieu a en effet une atmosphère particulière en journée, mais le soir, avec les lumières du spectacle, entourés d’eau, c’est encore plus magique.

Philae a été un véritable coup de coeur, même si nous ne sommes restés qu’une heure environ sur l’île, au petit matin. Mais il y a quelque chose d’unique, du fait d’être entourés d’eau, qui fait aussi qu’on se sent dans un lieu à part, un peu retiré du monde réel.

temple de philae

Pour bien commencer la semaine, je vous emmène du côté d’Arcachon et plus particulièrement du centre de thalasso Thalazur que j’ai eu la chance de découvrir au mois de Mars dernier avec ma copine Audrey ! Un vrai weekend détente entre filles, dont nous avons bien profité ! Résultat, on n’a qu’une seule hâte : retourner en weekend détente dès que possible ! :)

Ce séjour est tombé à pic, à un moment où nous avions bien besoin de nous détendre. La fatigue, la pression accumulée au boulot, la vie parisienne… C’était trop ! Nous sommes donc parties le vendredi soir, après le boulot, direction Arcachon !

Arcachon est un endroit que j’adore. Sa proximité avec l’Océan, sa quiétude, sa nature… rien que de voir les pins et les jolies maisons 1900, je me sens de suite plus apaisée ! Et je n’avais pas encore commencé le programme de soins, que Thalazur nous avait concocté ! ;)

A peine arrivées dans notre suite, où nous avions chacune notre chambre et notre salle de bains, nous avons tout de suite eu le coup de coeur ! C’est simple, nous nous sommes tout de suite senties comme à la maison. Un mobilier contemporain, une déco ultra tendance et une terrasse magnifique avec vue sur les pins et la mer… Un environnement apaisant pour profiter au maximum des soins !

Nous avons en effet pu bénéficier de nombreux soins pendant notre séjour à Arcachon. Le samedi après-midi et le dimanche matin ont en effet été exclusivement dédiés aux soins de thalasso et de bien-être.

Les soins étaient axés sur le détox : enveloppement d’algues aux 3 thés, drainage lymphatique, modelage… mais aussi des soins plus spécifiques comme le gommage Indocéane ou bien encore le soin Skinc Flash Peel Anti-âge pour le visage, un soin avec un véritable diagnostic de peau qui m’a permis de savoir que ma peau était relativement bien hydratée, sauf le contour des yeux !

thalazur arcachon

Pendant le séjour, nous avons aussi pu profiter de l’espace marin et de la piscine du centre Thalazur, pour nous relaxer. Après avoir bien protégé mon tatouage – car il était encore tout neuf ! – je n’ai pas manqué de profiter des bienfaits de l’eau pour me relaxer et prendre du temps pour moi :)

Les soins font vraiment du bien et permettent de détoxifier le corps. Nous sommes d’ailleurs revenues fatiguées de la thalasso (mais de la bonne fatigue !), ce qui nous a quand même valu les moqueries de nos anciennes collègues de bureau ;)

Pour ma part, les soins les plus “fatiguant” énergiquement parlant sont le drainage lymphatique, la pressothérapie et la Thalaxion.

Le drainage lymphatique est un massage manuel qui permet à la lymphe de circuler normalement dans le corps. La lymphe a en effet parfois la fâcheuse tendance à rester stockée à certains endroits, notamment les jambes ou le ventre.

La pressothérapie est un soin qui dure 20 minutes, mais qui est très efficace ! On enferme les jambes dans 2 bottes mécaniques qui exercent des pressions progressives sur les jambes, afin d’améliorer le retour veineux. Cela permet aussi d’affiner les jambes et de réduire l’aspect peau d’orange ;)

Enfin, la Thalaxion était un peu le soin surprenant de ce weekend thalasso ! Dans une baignoire à jet, pendant une vingtaine de minutes, on reçoit des jets avec des variations de températures allant de 27° à 37°C ! Dit comme cela, ça va, mais quand la température baisse, on a l’impression de recevoir des jets glacés en continu sur le corps pendant 1 minute !

Après des soins et du repos bien mérité, nous avons aussi profité des plaisirs de la table au sein du restaurant Thalazur Arcachon ! Je m’étais déjà régalée à celui d’Antibes et le restaurant d’Arcachon confirme mon ressenti : on peut se régaler tout en mangeant des plats légers et bons !

thalazur arcachon

Des entrées aux desserts, les plats sont concoctées par un chef et cuisinés sur place, avec des produits locaux et frais ! Forcément, en étant à proximité de l’Océan, il y a de nombreux plats de poissons et fruits de mer à la carte, mais on trouve aussi des plats pour les végétariens.

Si vous avez des intolérances alimentaires ou un régime spécial, n’hésitez pas à le notifier lors de la préparation de votre séjour, afin d’avoir des plats qui vous correspondent :)

Le samedi soir, j’ai même pu tester la nouveauté à la carte du restaurant : le bowl ! C’est le genre de plat complet et gourmand que j’adore, et je me dis que je devrais m’en faire plus souvent à la maison ! Celui-ci était très complet et très copieux, un délice !

Autre régal : les desserts, où j’ai allègrement laissé parler ma gourmandise malgré les soins détox. Coup de coeur tout particulier pour cet éclair façon tarte au citron meringué : un délice !

Nous avons aussi profité des petits-déjeuners, qu’il soit servi en salle sous forme de buffet très complet ou servi en chambre, pour commencer sa journée avec sérénité ! :)

Après ces 2 jours de détente, nous sommes donc reparties à Paris, apaisées, moins stressées et remplies de bonnes énergies ! Un séjour que j’ai hâte de refaire un jour, pour profiter à nouveau de cette bulle de bien-être ! Et vous, avez vous déjà testé les bienfaits d’une thalasso ? :)

Je vous les avais promis, suite à notre voyage en Egypte, une petite série d’articles dédiés aux différents endroits que nous avons visité vont être publiés sur le blog. Un peu comme si vous y étiez, en somme ! J’espère que cela vous donnera envie de découvrir à votre tour ce magnifique pays qu’est l’Egypte, en tout cas. Première étape de notre voyage : le sublime temple de Karnak !

C’est du côté de Louxor que se trouve ce sublime temple. C’est le plus grand complexe religieux de l’Antiquité, et il est plutôt bien conservé. C’est le premier monument égyptien que nous avons pu visiter, quelques heures à peine après notre arrivée, et on en a de suite pris plein les yeux.

Karnak est l’un des temples égyptiens les plus connus. Vous avez sûrement dû en entendre parler dans vos manuels d’Histoire ou dans les reportages dédiés à l’Egypte ancienne.

C’est à l’heure actuelle un très vaste ensemble de ruines de temples, de pylônes, statues et autres bâtiments situés au nord de l’ancienne ville de Thèbes, qui s’appelle désormais Louxor (j’adore).

Véritable lieu touristique, le temple est inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1979, afin de le préserver. Après avoir vu le temple de loin, sous un éclatant soleil blanc, nous nous sommes donc avancés vers lui, en traversant une grande esplanade.

Ce temple est consacré à la triade de Thèbes, avec à sa tête le dieu Amon-Rê. Le temple de Karnak était d’ailleurs lié au temple de Louxor – dont on reparlera très vite – via une allée de 3 kilomètres de long comportant des sphinx de chaque côté.

On peut d’ailleurs apercevoir quelques-uns de ces sphinx à tête de bélier en entrant dans le temple de Karnak, et même s’ils sont bien plus petit que le Sphinx du plateau de Gizeh, ils n’en restent pas moins impressionnants.

Amon est d’ailleurs représenté par un lion à tête de bélier.

Aujourd’hui, on ne peut visiter que la partie du temple dédié à Amon, mais cela représente déjà une très belle visite, que je vous conseille de faire avec un guide afin de pouvoir en savoir plus sur les scènes représentées sur les murs mais aussi pour déchiffrer les hiéroglyphes.

La partie la plus connue du temple – et celle qui en met clairement plein les yeux – est une salle dans laquelle se trouvent une centaine de colonnes, la plupart étant tout de même relativement bien conservées. En levant les yeux, on peut même encore apercevoir certaines couleurs du temple, puisque tous ces monuments étaient à l’origine peints dans des couleurs vives. Mais le temps, les intempéries mais aussi le soleil ont fait disparaitre petit à petit ces sublimes couleurs…

La partie nord de cette salle est consacrée à Sethi Ier, et la partie sud à Ramses II. C’est une vraie claque visuelle et à vrai dire, on se sent tout petit à côté de ces immenses colonnes !

Nous avons évidemment adoré la visite de ce temple, qui est immense puisqu’il fait 1,5km de long sur 700m de large ! On y découvre ainsi de nombreuses statues dont des statues de Ramses II et de son épouse Nefertari à ses pieds, mais aussi des obélisques, un scarabée en granit rose porte-bonheur et des milliers de hieroglyphes…

Je vous laisse en prendre plein les yeux et vous fait découvrir très vite le sublime temple d’Edfou, deuxième escale de notre voyage en Egypte :)

temple de karnak

temple de karnak