Il y a un peu plus d’un an, j’ai fait un choix : quitter un CDI pour voler de mes propres ailes, bosser à mon compte et être blogueuse pro. Un choix longuement réfléchi, qui résultait d’une très mauvaise ambiance au boulot ET de super opportunités souvent loupées pour le blog. Mais au bout d’un an, voici venu l’âge de raison.

Je n’ai plus envie de passer mes journées à être blogueuse pro. Je n’ai plus envie d’être mon propre patron. J’ai envie de retourner dans un schéma « classique » de salariat, et que mon blog redevienne un loisir, ma petite bulle positive.

Mais pourquoi un tel retournement de situation ? Il y a plusieurs raisons, que je vais vous expliquer dans cet article. Ca ne va pas faire plaisir à tout le monde (vous allez me dire, ce ne sera pas la première fois !), mais j’avais vraiment envie de partager cette réflexion avec vous :)

routine teint frais

Freelance : le statut qui fait peur.

A la banque, à la famille, aux gens en général : freelance = instabilité.

Ben oui, on a pas un salaire qui tombe tous les mois, on galère souvent à se faire payer (dignement, ou se faire payer tout court) et à moins d’avoir décroché un méga contrat ou d’être la poule aux oeufs d’or, freelance c’est le genre de vie où tu ne peux pas te projeter à 6 mois.

Je ne suis pas le genre de fille qui va être capable de vous donner son plan de vie sur les 10 prochaines années (je ne sais même pas ce que je ferai dans 2 semaines, 6 mois, 1 an !) mais on ne va pas se mentir, la trentaine arrive ET il y a des projets de vie que je ne peux pas réaliser à l’heure actuelle.

Acheter un appartement ou une maison avec l’amoureux ? Impossible. A l’heure actuelle, lui seul peut demander un crédit, moi je ne peux pas. Trop peu de revenus réguliers. Prévoir un chouette voyage ? Si c’est le cas, je sais que je vais devoir me serrer énormément la ceinture pendant les mois qui précèdent le voyage, pour pouvoir en profiter le jour J en mettant ce que je peux de côté. Faire des économies, tout simplement ? Ben non, là non plus soit je fais des économies et je mange que des pâtes, soit je fais comme maintenant, je n’économise pas mais je prends des risques en cas de pépin.

Vous allez me dire : mais t’es pas la seule dans ce cas, y’a même des gens qui travaillent qui sont dans la même galère que toi. Et j’en suis consciente. Mais moi, quand je dis à ma banquière que je suis freelance, le premier truc qu’elle sait, c’est que je peux pas lui fournir un bulletin de salaire régulier.

blogueuse pro

J’aime la liberté que m’apporte le statut de freelance, surtout de pouvoir gérer mon emploi du temps comme je veux. Pouvoir partir à Paris en semaine, faire du sport quand tout le monde travaille ou faire une grasse mat’ un mardi matin. MAIS c’est aussi angoissant de ne pas savoir de quoi demain sera fait, de ne pas savoir comment faire si un jour je me sépare, de compter chaque sou avant de faire une dépense.

De plus je vis à Marseille et autant vous dire qu’il est très dur de trouver des missions ici. Les postes que j’ai en freelance, je les ai toujours décroché via le bouche-à-oreille, mais ce sont des missions qui ne me permettent pas d’en vivre à plein temps. Du coup, heureusement que je bénéficie encore de Pôle Emploi (même si j’aurai préféré m’en passer, vu qu’ils ne servent à rien à part me faire perdre mon temps par moment).

Seule solution ? Retrouver une vie professionnelle stable.

Blogueuse, le métier qui te rend négative.

Je suis globalement d’humeur positive (même si j’ai mes moments de mou ou de mauvaise humeur comme tout le monde). Mais je me suis rendue compte qu’être blogueuse à plein temps a quand même eu un impact négatif sur ma vie.

Déjà, parce que la blogo, c’est la cour de récré. Que tu aies face à toi une blogueuse de 20 ou 40 ans, même combat. Coups bas, trahisons, commérages, copier ce que fait le voisin… C’est le quotidien ou presque de la blogueuse. Même si on montre toujours sur les réseaux sociaux l’aspect positif du métier : cadeaux, voyages, soirées, etc..

blogueuse pro

J’ai crée mon blog il y a de cela plus de 6 ans, et ce n’était sûrement pas pour m’épuiser dans la cour de récré. Je suis dans un esprit de partage MAIS je ne me considère pas comme une star sous prétexte que 30.000 personnes environ chaque mois viennent lire le blog. Je suis vraie, ici et sur les réseaux sociaux, et ça ne plait pas toujours. Eh oui, je n’ai pas envie d’être simplement une image lisse sur écran glacé, j’ai aussi des opinions et une vraie vie à côté ;)

Mais voilà, ces derniers mois, plus que jamais, j’ai vécu pas mal de bas à cause du blog. Bien sûr, j’ai crée et vécu des trucs hyper positifs (notamment le So Girly Crew ! ♥) mais j’ai aussi vécu le blog avec une boule au ventre : le plantage total des Blogueuses du Sud (je ne reviendrai pas là dessus, grosse déception pour moi), les idées que tu lances et que les autres blogueuses récupèrent direct pour les tourner aussi à leur sauce (genre les meufs qui se mettent au sport alors qu’il y a 2 semaines, elles ne juraient que par la mode), les partenariats qui s’accumulent avec des marques qui sont impatientes et te pressent de faire tel article, telle photo, telle vidéo, les guéguerres de blogueuse, les critiques incessantes d’anciennes copines (blogueuses elles aussi mais desfois tu te demandes pourquoi elles bloguent…) qui te crachent dessus dès qu’elles le peuvent… Trop, c’est trop.

A l’heure actuelle, je me dis que je DOIS poster des articles, pas que je VEUX poster des articles. Les deadlines imposées par les partenaires rendent le truc un peu plus… chiant. Un peu plus stressant aussi. Ecrire certains articles – alors que le sujet me plait, c’est ça le pire ! – devient limite une corvée. Et franchement, j’ai pas envie de ça. J’ai pas envie de pondre des articles juste pour pondre des articles, comme si j’avais un patron derrière moi qui me demandait de remplir les objectifs du mois.

D’ailleurs, c’est un peu pour ça que j’ai calmé le jeu très récemment et j’ai moins posté certains jours. Parce que clairement, je n’avais pas envie. Mais alors pas envie du tout de bloguer.

blogueuse pro

J’ai juste envie que mon blog retrouve son statut de loisir. Je n’ai pas envie que mon métier de blogueuse pro me dégoute de tout cela. J’ai envie de reposter l’esprit léger, de publier sans me dire que je vais froisser machin ou que bidule va me piquer mon idée. J’ai envie de continuer à être dans le partage, d’organiser encore plus de trucs sympas avec le So Girly Crew. Bref, d’être une bulle de positivisme de façon générale (sur le blog mais aussi dans la vraie vie !) sans qu’il y ait quelques nuages gris dans les parages.

Résultat ?

J’ai envie de revenir à un schéma plus classique, qui fait peut être moins rêver. Je recherche actuellement un boulot dans le web, mais parfois je me dis que je serai mieux dans un métier qui n’a rien à voir ! J’ai envie d’avoir à nouveau un rythme de travail clair et net, de faire mes journées au boulot et puis de rentrer le soir, profiter de mon amoureux et de mon chat, diner, voir les copains, bloguer et aller courir avec le So Girly Crew.

D’ailleurs, j’ai d’ores et déjà viré TOUTES les notifications des réseaux sociaux. Non parce que ça aussi, c’est hyper anxiogène, surtout quand on me prend pour Google ou qu’on veut tout savoir tout de suite. Du coup, j’essaye aussi de ne plus regarder mon téléphone à partir de 21h30 le soir, sauf pour les livetweets de certaines émissions que je fais sur Twitter.

C’est peut être la trentaine qui arrive dans 3 mois, c’est aussi un gros sentiment de ras-le-bol de la blogo et de son univers (partagé notamment avec ma copine Julie MamaFunky) , mais j’aspire désormais à être plus stable dans ma vie.

Du coup objectif 2016 ? Retrouver un vrai boulot ! ^^ Ca ne fera qu’un défi de plus pour cette année, même pas peur ! ;)

Author

Blogueuse lifestyle à tendance feel good, je blogue depuis près de 10 ans !

146 Comments

  1. C’est important (vital ?) de faire les choses par envie et non par devoir. Quand elles deviennent une contrainte on perd la notion de plaisir… Se forcer, y aller a reculons ne donne pas de sens a la vie… Éclate toi dans ce qui te plaît.. C’est toujours avec bonheur que je lis tes post le matin mais si tes billets s’espacent c’est parce-que tu profites de la vie (réelle) et tu aurais tort de t’en priver. Bonne continuation

  2. Dame_Grenouille Reply

    Belle prise de conscience & bon état des lieux.
    Par contre, ne te leurre pas trop tout de même… Dans le milieu du travail c’est comme ça aussi, mais pas à la même échelle, mais tu as bien raison de suivre ton instinct. ;)
    Bon courage pour la suite !

    • Je connais bien le monde du travail, je sais que tout n’y est pas rose non plus mais c’est beaucoup moins la cour de récré déjà ;)

  3. Tu as beaucoup de courage, vraiment bravo ! Etant moi-même freelance je sais ô combien cela peut être difficile parfois… Chapeau pour cette mise au point !
    Continue ton blog, on s’en fout des deadlines et des blablas inutiles ;)

  4. Ru va rire mais je hier je me demander comment ton conjoint et toi fesiait pour vivre je sais que lui a un salaire mais je me disait que ça dois être compliqué de vivre sur un seul salaire . Bon courage j espère que tu trouveras un job qui te plaît

    • Mais on ne vit pas sur un seul salaire ;) Je touche pole emploi et je travaille en freelance. C’est juste que je ne peux pas emprunter avec le statut de free ;)

  5. La vie de blogueuse pro peut faire rêver de l’extérieur, mais c’est vrai que le versant compta & pression n’est pas visible.

    Tu as bien raison. Profites de la vie & publis simplement quand l’envie est là. Cest ce que je fais depuis 4 ans, et la passion est toujours la, sans pression. Je publie ce que je veux, quand je veux.

    Bon courage dans tes recherches.

    Megane

  6. C’est un métier qui fait rêver mais qui a aussi de nombreux travers. Tu as raison de revenir au salariat si tu ne retrouves pas la même motivation. C’est vrai que c’est plus stable d’être salarié et plus tranquille. Tu vas vite trouver, j’en suis sûre

  7. Amen! Plus je découvre certaines blogueuses Pro moins j’ai envie de les suivre! Ça se « vend » pour des produits en tout genre sans aucune ligne directrice parfois, shooter un look avec des fringues qui sont complètement geniaaaaaales!!!… Mais pas au point de les garder apparemment puisqu’elles sont revendues 1 semaine après sur leur vide dressing en ligne…! J’imagine bien que le free lance c’est un statut instable et qu’il faut aussi manger mais pour certaines c’est du n’importe quoi… Bref tu as bien raison, retrouves du plaisir à bloguer, tu as tenté l’expériece tu n’auras pas de regret!

  8. Bon courage pour la recherche boulot. Je partage ton avis pour certaines blogueuses pro. Tu n’es pas de celles laetc’est pour ca que je continue de te suivre avec enthousiasme.
    Desbisous

  9. Bravo Amélie pour ces choix courageux ! Cétait audacieux de quitter ton job, et ça l’est tout autant de savoir te poser les bonnes questions ! Je ne peux qu’abonder dans ton sens… De mon côté après des années de freelance, j’ai même été jusqu’à reprendre des études pour pouvoir faire ce que j’ai vraiment envie ! Bon courage, et plein de belles choses pour ton avenir avec des paillettes !

    • Wow, bravo pour la reprise d’études car je crois que je n’en serai pas capable ! Du coup, tu fais quoi désormais ? (si ce n’est pas indiscret, bien sûr)

  10. Un an après, j’approuve une nouvelle fois ta décision. Elle a été mûrement réfléchie. Tu t’es lancée dans l’aventure l’an dernier avec courage et le bilan que tu en tires est clair, net et précis ! Je lis entre les lignes un peu d’abattement et de la fatigue surtout, parce que tu t’es beaucoup donnée et tu n’auras rien à regretter. Le web, c’est usant (et tu sais que je parles d’expérience !) Si tu n’avais pas décidé de faire de ta passion un métier, tu aurais pu garder ce doute longtemps. Là tu sais. Il faut que bloguer reste un plaisir. Il n’est pas simple d’être freelance, comme il n’est pas simple parfois d’être salarié, mais la banque préfère la seconde position et si aujourd’hui tu as besoin d’avancer dans tes projets de vie, il faut savoir trancher pour être plus heureuse et sereine demain ! Je te souhaite de trouver un boulot qui t’épanouisse +++, sur le web ou ailleurs, pour pouvoir acheter une maison, voyager, faire du shopping et plus si affinités ;-) Je t’embrasse Amélie la courageuse !!!

    • Oui je crois qu’on sait bien toutes les deux cette fatigue qu’engendre le web ;)

      en tout cas merci pour ton commentaire Amélie, et j’espère à très vite ! <3

  11. SHE_coralie Reply

    Je trouve que tu as bien raison de faire les choses comme tu le sens et je comprends tout à fait ton point de vue, et ta franchise ne me fait que t’apprécier d’avantage !
    Personnellement, les blogueuses pro qui publient beaucoup, sur leur blog, sur twitter, sur instagram, bien souvent j’arrête de les suivre, parce que c’est trop ! ce n’est pas parce que j’apprécie une nana que j’ai envie de voir sa gueule 15 fois dans la journée tout les jours… haha ! Je préfère des articles moins réguliers mais plus personnels, plus authentiques !
    Et puis soyons honnêtes, même si beaucoup s’en plaignent, il faut avouer que beaucoup de lectrices se tournent vers instagram et vont moins lire les articles de blog…moi la première ! je l’avoue…ça fait 2 ans que j’ai viré feedly et que je ne lis plus aucun blog, je vivais la même pression que toi mais côté lectrice, je passais des heures chaque jour à visionner tout les articles de mon flux et j’y voyais 20 fois la même chose…ça a fini de me gonfler ! Bref, maintenant je préfère les autres réseaux sociaux, et si une photo ou un titre m’accroche, alors là oui je vais lire sur le blog (comme ce matin ;-) ), mais comme finalement il y a relativement peu d’articles vraiment personnels et authentiques (mais beaucoup beaucoup de marketing !), je le fais rarement !
    Bref, tout ça pour dire que je te félicite et t’encourage dans ta démarche, et que je te souhaite de trouver un job où tu t’épanouisses ! Bravo, et à bientôt !

    • merci Coralie :)

      Effectivement, je crois aussi que ce qui me lasse énormément, c’est de passer autant de temps sur le blog alors que les réseaux sociaux sont désormais beaucoup plus consultés… et je crois que tout le monde, lecteurs comme blogueurs, en ont parfois marre de passer leur temps vissé sur un écran ;)

  12. Sage décision !
    Je pense qu’à Marseille, la blogo doit être impitoyable. On a une mentalité très particulière et il y a beaucoup d’hypocrisie dans l’air (Et dans tous les domaines d’ailleurs…). Rien qu’en partant de là, faut avoir du courage pour se lancer dans cette fosse aux lionnes !

    Je croise les doigts pour tes futurs entretiens d’embauche. Ça va le faire :)

    • merci Laura ! Effectivement, il y a une mentalité très particulière en plus à Marseille, et même si je vis ici depuis près de 7 ans, je ne m’y suis toujours pas fait ^^

  13. Courage! Lectrice de l’ombre, je ne rate pas tes articles depuis quelques années et tu es l’une des seules qui continue à faire des articles vrais, bien écrits et intéressants.
    Bonne chance pour la suite!
    Bonne journée

      • Je pense exactement la même chose que Cora !
        Bon courage Amélie !
        Le monde des blogueuses ( les filles peuvent être impitoyables entre elles ! ) et la mentalité marseillaise… Pas facile tous les jours…
        Des bisous !

  14. Bravo pour ton honnêté et bon courage pour la suite! Moi aussi j’ai un blog mais ça reste vraiment du loisir pcq entre le boulot, les enfants, la maison, le mari et tout ça, il faut connaître ses priorités.

    • Je crois que c’est la meilleure façon de bloguer, quand c’est du loisir ;)

  15. Tu as raison. Et donc toi aussi tu as 30 ans cette année. Moi j’ai 30 ans demain, et je pense aussi à plein de changements… Le blog, le monde de l’édition, ce sont deux mondes vachement cruels quand même. Toujours des conflits, des blogueuses jalouses… Vivons notre vie et surtout, il faut se dire qu’on a créé son blog par passion, donc ça doit le rester :)
    Bises
    Eva

    • Oui de toute façon, ce que je dis à propos de la blogo peut malheureusement être vrai aussi pour d’autres domaines :/

  16. Marie lou Reply

    Quand tu commences à avoir la boule au ventre pour écrire des articles cest quil faut arrêter.. Pas le blog hein mais ta vie telle qu’elle est. Et puis je suis sûre que tu vas retrouver du boulot dans ton domaine. On croise tous les doigts. Meme si c’est dommage tu auras tenté, tu n’auras jamais ce doute de Et si j’avais fait ca…
    Fais ce qu’il te fais plaisir, c’est comme ça qu’on t’aime ;).

  17. Ah oui la banque c’est le gros souci ! Même après 3 ans de revenus réguliers, je me suis rendue compte que ce n’est pas de la tarte pour emprunter et vraiment différent d’un CDI même de quelques mois ! Je te souhaite de trouver le job qui va aller avec tes projets !

    • Eh oui, c’est ce que je me disais en plus mais ma banquière m’a dit qu’elle serait beaucoup plus conciliante avec un CDI… aaah la galère ^^

  18. Je comprends tout à fait, j’ai été au chômage pendant plus de 6 mois l’année dernière et mon blog me permettait de m’évader jusqu’à faire une overdose de blogging… je n’avais rien d’autre à faire alors je bloguais sans trop savoir si je le voulais ou pas. A présent j’ai retrouvé un emploi (dans la vente donc pas grand chose à voir), et depuis ce moment je reprends plaisir à bloguer pour moi, parce que j’en ai envie, pas pour passer le temps. Bref, bon courage dans ta recherche d’emploi :)

    • Oui tu as complètement raison : ne faire que du blog pendant son temps libre quand on est au chomage ou qu’on souhaite vivre que de ça, ça peut vite conduire à l’overdose !

      C’est chouette que tu aies trouvé un taf et je suis contente de te voir par ici ;)

  19. Je découvre ton blog avec cet article et quelle claque! Bientôt 30 ans pour moi aussi. Je suis prof et j’ai choisi de Blogger sans visage pour le plaisir au moins deux fois par mois. Je comprends ta réflexion sur les projets d’avenir. Je te souhaite de retrouver un travail pour cette année et de continuer tout ce que tu fais avec plaisir. Bonne continuation

  20. C’est un article plein de vérités … malheureusement. J’avais dans l’espoir que mon blog m’apporte ce que les autres ont (partenariats et compagnie): GROSSE ERREUR. De voir des moutons sur tous les réseaux, qui font des séries d’articles que l’on retrouve partout très peu pour moi, et de ce fait l’inspiration ne venait pas. Jusqu’à il y a quelques semaines où je me suis enfin réveillé, et que je me suis dis que mon blog c’est MON espace d’expression, mon punching ball ^^ … et la semaine dernière j’ai fini à la Une de Hellocoton avec un article très personnel (grosse danse de la joie pendant 3 jours J’AVOUE ^^).
    Je suis loin d’avoir un réseau tel que le tien, et je bosse à côté pour payer mes factures, mais mon blog est et restera un loisir, un défouloir quand le besoin se fait ressentir. Avec d’autres projets à côté ;)

    Bon courage à toi.

    • Hihi je te comprends pour la sélection Hellocoton, et tu as raison d’être fière de toi ! :)

  21. Tu as bien raison de te recentrer sur l’essentiel, chercher plus d’équilibre… C’est tellement important d’être épanouie dans ce que l’on fait et vit au quotidien !
    Je te fais signe si j’entends parler d’un poste à pourvoir ;)
    Bises

  22. Bravo pour ce billet plein de sincérité!
    Je l’ai lu avec d’autant plus d’intérêt que je me retrouve complètement dans la partie « Blog ». J’ai créé mon blog il y a bientôt 6 ans afin de partager des infos et mon analyse sur les sports de glisse avec d’autres passionnés mais également des personnes qui n’étaient pas familières avec ce milieu. Cela m’a permis de faire de belles rencontres, de partir par deux fois en voyages de presse pour assister à des compétitions de surf. Mais plus j’avais de followers, plus je me sentais obligé de rédiger des billets et d’être actif sur Twitter. Et le problème était là: « se sentir obligé ». Quand le blog devient une contrainte, on prend moins de plaisir et l’envie et l’inspiration diminuent. Alors qu’un blog devrait rester un espace personnel sans aucune contrainte (de contenu, de délais, etc.). Depuis, j’essaie de mieux m’organiser afin de pouvoir consacrer plus de temps à des activités bien plus « rentables »: sortir, faire du sport, voir des amis et en ce moment, rechercher un emploi (qui est ma priorité).
    Tu as raison de vouloir revenir à un schéma plus classique. Et ta décision d’en vouloir faire un blog plus généraliste, moins « mode » est très bien. Car nous avons tous une passion (le sport, la musique, la mode, peu importe) mais au final, ce n’est pas notre passion qui définit: c’est avant tout l’ensemble de nos expériences. Nous sommes le fruit de plusieurs univers.
    Pour conclure: bon courage et bonne chance à toi dans ta recherche d’emploi et ta quête de stabilité!
    PS. Les blogueurs/influenceurs qui se mettent à parler de fitness ou de foot parce que c’est « tendance » me font également sourire :)

    • Merci beaucoup pour ton témoignage, je vois qu’effectivement nous avons pas mal de choses en commun ! Et bon courage également pour ta recherche d’emploi ! :)

  23. Je cherche aussi à cause de la banque…
    Et comme je disais à Julie, on peut facilement se faire étouffer par tout ça.
    Bises

  24. Tout d’abord félicitations pour avoir les yeux autant ouverts, pour savoir t’ecouter et faire bouger les choses. Tu as voulu tenter l’expérience et tu n’as pas hésité à te mettre en danger. aujourd’hui tes envies sont différentes et la aussi tu les assumes ! Je viens de passer le CAP de la 30aine et j’avoue etre comme toi, avoir besoin d’un peu + de stabilité pour enclencher des projets avec mister figolu !
    Le monde de la blogo peut etre impitoyable des fois oui ! C’est dingue à quel point les nanas se tirent dans les pattes alors qu’à la base tout ça n’était qu’un loisir.
    Reviens à + de naturel, plus d’envie et oui ecris parce que tu en as simplement ENVIE ! Bien sur qu’il y aura tjs des partenariats et des deadlines mais ils seront moins nombreux, « plus organisés » et surtout moins stressant car ce ne seront pas eux qui te nourriront mais ton job d’à coté !

    Merde tout n’es pas francais… excuse moi ! Je te suis sur snap et j’adore t’ecouter. Oui tu es vraie alors ne change pas!

    Bon courage dans ce nouveau tournant, je te souhaite de trouver rapidos !

    • hihi merci Marion ! Je te souhaite en tout cas de pouvoir concrétiser toi aussi tes projets avec ton amoureux :)

  25. Je te comprends completement. Je pense qu’on idealise toutes le metier de blogueuse pro quand on ne le fait pas. Je sais que ce n’est pas pour moi. J’adore bloguer, mais j’aime mon job tout autant et je m’y epanouis.
    C’est super que tu assumes que blogueuse pro n’est pas fait pour toi! Bon courage dans ta recherche de boulot! :)

    • Oui complètement : je ne suis pas faite pour ce métier, je suis beaucoup trop bisounours je crois ^^

  26. Bon courage pour ta recherche de boulot miss girly :)
    Je pense que le ras le bol de la blogosphère est assez général (tant chez les lectrices que chez les blogueuses d’ailleurs).
    Il n’y a rien de mieux que de retrouver le goût d’écrire, de partager dans la simplicité.
    Tu ne dois rien à tes lectrices, si ce n’est ta bonne humeur communicative.
    Accorde-toi du temps, et profite aussi des jolies choses de la vie (malgré sa difficulté, il y en a ;) ).

    • Oui j’ai vu effectivement passer quelques articles sur le sujet récemment ! Et je suis d’accord, il y a plein de jolies choses à vivre en dehors de la blogo ;)

  27. C est un métier qui m a longtemps fais rêver mais aucune compétence web alors j ai jamais tenté , mais je me dis que c est pas plus mal, tu as raison il faut que cela reste un plaisir
    Bon à côté de ca en ce moment je me plains pas du tt dans mon boulot un bac plus 8 dans les sciences et se rendre compte qu on aime pas passer ses journées derrière un bureau, moi le cap de la trentaine est passé mais pareil je sens un retournement , marre d aller au boulot la boule au ventre, fait que je me mette un coup de pied au derrière pour trouver quoi faire de ma vie !

    • Perso, je suis une adepte des listes : je note ce que j’ai envie de faire, ce que je n’ai pas envie de faire dans un job (ou dans autre chose) et ça me permet en ayant les choses écrites de pouvoir prendre un peu plus de recul. Je te souhaite en tout cas de trouver un nouveau poste dans lequel tu pourras t’épanouir davantage :)

  28. Au fond, ce qui importe, c’est que tu arrives à cerner ce dont tu as besoin. Tu as essayé donc tu n’auras pas de regret, c’est l’essentiel!
    Et tu as tellement raison de ne vouloir garder que le positif, si c’est pour te forcer à écrire, c’est normal que tu n’y prenne plus de plaisir.
    Bravo pour ta franchise en tous cas, et bonne chance pour ta recherche!

  29. Tu sais que je te suis depuis pas mal de temps…je me reconnais dans tant de points. Il y a beaucoup de sacrifices, c’est indéniable. Il y a aussi la passion, souvent mise à mal. Ton article est très juste et très bien écrit. Je te souhaite de trouver un job qui te permette de poursuivre cette belle aventure à ton rythme, une aventure dont tu peux être fière et de bien vous éclater avec Julie dans le Sud. A très vite sur vos terres j’espère !

    • merci beaucoup ma belle ! <3 Et j'espère bien que tu vas vite revenir nous voir dans le Sud !

  30. Comme je comprends!!!!

    Le blogging pour mettre du beurre dans les épinards (enfin, les coquillettes) c’est le plus raisonnable et le moins stressant c’est sur!
    ;-)

  31. Bravo pour cet article! On imagine toutes (comme certaines l’ont dit plus haut) que ce job fait rêver, moi-même j’ai voulu me lancer dans la blogo parce que j’avais un ras le bol de mon boulot actuel et que je vais devoir en changer d’ici la fin de l’année (déménagement) et j’ai toujours eu le rêve de travailler depuis chez moi (j’ai voulu être écrivain, blogueuse pro…) je voulais prendre les devants en quelques sortes. Mais après je me suis rendue compte de tout ce que tu as dit dans ton article et c’est vraiment en le lisant ce matin que tu m’as fait réaliser qu’un blog en loisir c’est mille fois mieux que de devoir s’obliger à bloguer quitte à s’en dégoûter. Alors je te soutiens à 100% dans ta reprise de la vie active et j’espère que tu trouveras quelque chose qui te plait et te permettra d’accomplir les projets que tu vises pour la trentaine. Et je suis sûre que ton blog restera toujours aussi agréable à lire!
    Bises

  32. Bravo à toi pour ta sincérité, le monde de la blogo n’est pas le monde des bisounours contrairement à ce qu’on a tendance à croire. Je suis sûre que tu trouveras un travail épanouissant qui te permettra de retrouver du plaisir à bloguer et à partager ici tes découvertes et plaisirs du moment.

  33. Très intéressant ton article, ça donne un aperçu de la facette un peu plus « caché » du statut de freelance. L’important c’est que tu te sentes bien dans ce que tu fais et que tu prennes du plaisir à bloguer. C’est clair que passer la vingtaine déjà, la critique des gens et leurs guéguerres deviennent carrément stupides. Chacun mène bien sa vie comme il le veut!
    Bon courage dans ton nouveau tournant en tout cas :)

  34. bénédicte Reply

    Et bien tu vois Amélie moi je vais faire le chemin inverse : passer du salariat à la création d’entreprise avec une associée. Il y a dans mon projet pour une très grosse part l’envie de créer quelque chose à moi et aussi je l’avoue ma situation pro actuelle qui me contraint à trouver une solution bis (contrat non renouvelé et emploi peu motivant, peu d’offres dans ma ville pour mon secteur d’activité). Je suis un peu inquiète de ma situation financière à venir, mais c’est le jeu. Si dans 1 an ou 2 le projet ne décolle pas je ne m’acharnerai pas.
    Pour moi aussi le cap des 30 ans arrive et malheureusement je n’ai pas eu la chance jusque là de travailler avec passion dans un domaine qui me plait et je me dis qu’il est temps que les choses changent, que cette situation a trop duré.
    Je te souhaite de la réussite dans la suite de tes projets mais ta « carte de visite » va te permettre je n’en doute pas de décrocher un travail très rapidement.

    • Je te souhaite tout plein de réussite dans ton projet pro ! La création d’entreprise, c’est quand même une très bonne chose et quand on travaille pour soi, c’est dans un sens beaucoup plus gratifiant :) Alors longue vie à ton projet Bénédicte :)

  35. Je vais résumer tres brièvement ce que je pense de ton article : Bon courage, de tout cœur avec toi. ^_^

  36. C’est très intéressant de voir un peu l’envers du décor à. Travers ton article et de se rendre compte qu’au final être. Blogueuse pro ca à quelques avantages mais aussi pas mal d’inconvénients auxquels on ne penserait pas !

    • Comme tu as plus ou moins tout le temps la tête dans ton blog, au final ce n’est pas forcément très sain :/

  37. Hello Amélie,
    C’est chouette de lire ton avis sur la question.
    Je te souhaite bonne chance dans ta recherche d’emploi et du bonheur.
    Bisettes,
    Sylvaine

  38. Je te félicite pour ton courage et ton honnêteté dans ta prise de décision. Pas mal de blogueuses ont vendu leurs âmes à de grandes marques / hôtel /resto / spa… Du coup plus aucun intérêt pour nous de les suivre… l’ argent vient tout polluer et les lectrices ne sont pas dupes. Bonne journée. Florence

    • Je ne pense pas que tu vendes forcément ton âme quand tu fais un partenariat : moi même j’en fais régulièrement, et je ne me vends pas pour une marque. Après, tant que la franchise est là avec les lectrices concernant les partenariats, cela me semble essentiel ;)

  39. Je te découvre via Julie et je comprends complètement!
    La blogo c’est le miroir aux alouettes. Et je ne retiendrais qu’une chose: « bulle de positivisme ».
    C’est exactement ça, savoir y mettre le bon, et prendre du recul ou carrément zapper le reste. La vraie vie se vit.
    Bonne continuation! Tu habites une ville où je projette de déménager ;-)

    • Merci ! :) Et si tu viens à Marseille, alors avec Julie on pourra jouer les guides ;)

  40. Pleins de courage pour cette recherche, en espérant que tu trouves très vite le job qui t’ira ;-) !

  41. Hello la belle !
    Comme je te comprends ! J’ai eu l’envie, il y a quelques années maintenant, au moment où j’avais pas mal de propositions à droite, à gauche, de passer freelance et de donner un peu plus de place à mon blog en parallèle au métier de CM…
    Mon mari est également indépendant, j’ai vu qu’il avait réussi, c’était un moteur…
    Mais lui, avait un véritable métier entre les doigts, qu’il maîtrise, avec un réseau qui lui a offert pas mal d’opportunités. Contrairement à moi, sans expérience dans l’univers solo, avec peu de visibilité, finalement…
    J’ai quand même tenté le coup, pendant 6 mois. Cette expérience m’a, personnellement, dégoûté de mon métier. J’ai finalement trouvé des petits boulots de vendeuse, qui m’ont mis un bon coup de pied au derrière.
    Aujourd’hui, je suis chargée de com à temps partiel la semaine et blogueuse par plaisir sans aucun statut le reste du temps, depuis 6 mois et ça continue…
    Je retrouve le plaisir d’écrire, de faire des vidéos, de partager mes bons plans, mes astuces…
    Bref, tu as raison ! Je ne critique en rien les blogueuses qui en vivent, je les admire finalement. J’aurais aimé être assez « forte » pour avancer dans ce sens, mais je me suis vite aperçue que ce n’était pas comme ça que je voyais mon quotidien.
    La trentaine m’a fait avancer… Mes envies de femme aussi…
    Alors bon courage dans tes recherches, dans tes projets. Je ne m’inquiète pas, tu es pétillante et remplie de joie, ce qui est indéniablement la clé du bonheur !
    La bise. Pauline.

    • merci Pauline ! Et je crois qu’on a sensiblement le même caractère, car j’aurai pu écrire ces lignes ;)

  42. Bon courage pour ra recherche de boulot.
    Le plus important c’est de ce faire plaisir dans la vie et de trouver une situation ou on est heureux :)

  43. J’admire beaucoup ton sens de la remise en question et de l’autocritique. Tu sembles savoir ce que tu veux et te donner les moyens pour y arriver. Même si je comprends que ce ne soit pas toujours facile. Je travaille dans la communication et, si les réseaux sociaux ont révolutionné nos professions, ils ont aussi beaucoup d’effets pervers que je ressens aussi négativement ces derniers temps. Comme toi, je prends un peu de distance. Bravo pour ta détermination et bonne chance dans ta recherche d’un emploi qui te convienne et qui t’épanouisse! ;-)

    • Oh oui, quand on travaille dans la comm’, ou dans le web en général, je crois qu’on peut vite se sentir submergée ! Alors bon courage pour ton boulot et je te souhaite d’arriver à prendre un peu de distance ;)

  44. Coucou Amélie ! Je comprends parfaitement ton envie de reprendre un vrai travail, parce que je sais que selon les personnalités, travailler tout seul en freelance peut devenir un peu déprimant. En revanche je trouve triste que tu aies eu une impression si négative ! Personnellement je ne ressens pas vraiment ce que tu décris ici et je ne pense pas que ce soit une généralité (en tous cas je l’espère !). Moi je trouve qu’être blogueuse pro et vivre de sa passion est un plaisir, en tous cas cela me correspond bien. Je crois que le fait de vivre loin de Paris est pour moi un avantage: je fais les choses dans mon coin, à ma manière, et comme je déteste les mondanités et la compétition, ça me va très bien. Je ne suis jamais les gueguerres entre blogueuses, et j’évite de toute façon toutes les personnes négatives, du coup ça ne déteint jamais vraiment sur moi. Je lis très peu de blogs, donc je ne sais même pas qui copie quoi, et je m’en fiche. En ce qui concerne les marques, j’arrive toujours à trouver une bonne entente, même si cela nécessite d’expliquer gentiment mon point de vue et d’en discuter – et si je vois qu’on ne me respecte pas, alors tant pis, je passe à autre chose. C’est vrai que ce n’est pas toujours évident de faire valoir son travail. Enfin, pour les deadlines etc…, c’est sûr que ça met un peu plus de pression, mais en même temps je trouve que la pression existe dans n’importe quel type de travail à partir du moment où on te rémunère pour quelque chose, ça fait partie du jeu. Après, ça dépend sûrement du nombre et de la teneur des partenariats, mais j’ai l’impression qu’on peut toujours trouver un équilibre entre ce que l’on a envie spontanément d’écrire et ce qui est sur notre to-do list, ou mieux encore, d’intégrer parfaitement notre to-do list dans notre univers. Enfin voilà, je ne dis pas du tout ça pour nier ce que tu ressens, au contraire, je comprends bien qu’on puisse être affecté par certains aspects de la blogo, mais juste pour dire qu’on peut aussi le vivre bien, selon sa situation ! Ce serait dommage que tout le monde croie qu’être blogueuse pro, c’est une vraie guerre, parce que certaines personnes y trouvent leur bonheur :)

    • Hello Amélie,

      J’ai lu ton billet avec attention, et je salue ce nouveau projet qui sera, j’en suis certaine, très enrichissant. Cependant, je suis dans la même ligne que Victoria, j’ai ressenti de la tristesse à te lire, car tu sembles épuisée par une blogosphère qui n’est pas celle que je connais.
      Depuis je me consacre un peu plus à mon blog, je vis des expériences incroyables, toujours hyper positives. Bloguer m’apporte beaucoup de bonheur, et je n’y vois pas de points négatifs. Je trouve d’ailleurs triste, en remontant le fil des commentaires qui t’ont été laissé, de retrouver les lieux communs associés à la bloggeuse, qui serait une « vendue ».
      Je fais plein de choses, ça marche ou ça ne marche pas, mais qu’importe, l’essentiel c’est d’avoir essayé.
      Et comme Victoria, les relations conflictuelles ne m’intéressent pas. J’entends beaucoup de choses, mais ça rentre par une oreille avant de sortir par l’autre, et je m’éloigne de toute négativité, et c’est tellement bénéfique.
      J’espère que tu trouveras un job à ta mesure très rapidement, mais au vu de ton profil, je n’en doute pas un instant. Bises et garde ton joli sourire :) Alexandra.

      • Hello les filles :)

        Effectivement, mon article et mon constat trahissent ma fatigue et aussi pas mal de déceptions vécues cette année… Comme je l’ai dit en OFF à Alexandra hier, la blogosphère à Marseille est très particulière : c’est un milieu très impitoyable et j’ai vécu des choses pas très funky : j’ai du porter plainte contre une autre blogueuse pour menaces (jamais je n’aurai imaginé vivre cela !), mon blog a été piraté de nombreuses fois, on a souvent balancé des rumeurs à mon sujet ou on m’a fait dire des choses auprès de marques ou de créateurs que je n’ai jamais dites…

        Du coup, même si le plaisir d’écrire et de partager est toujours là (notamment grâce à ma communauté et à des blogueuses comme vous !), j’ai envie de prendre davantage de recul, de retrouver un blog qui soit un loisir et plus mon activité à temps plein :)

  45. C’est vraiment dommage que ça n’ai pas marché, tu étais si contente et motivée de te lancer en freelance. Tu auras tenté l’expérience, et tu te seras faite ta propre opinion. Ce qu’il est important de savoir c’est ce que tu veux faire et ne veux pas faire. Après le monde du salariat n’est pas si facile non plus, tu peux tomber sur un patron con (c’est mon cas) et je reverrais de travailler pour moi-même sans devoir travailler pour quelqu’un qui n’a aucune reconnaissance pour mon travail tous les jours. Mais pourquoi je reste depuis 3 ans dans la même boite pour les raisons que tu invoques plus haut avoir une stabilité financière, pouvoir mettre un peu de côté même si vu le prix du loyer que je paye + toutes les dépenses à côté c’est pas si facile. En tout cas je te souhaite de trouver ta voie, je pense que rien n’est facile si le côté blogueuse pro ni le côté salarié mais qui sait tu trouveras peut-être un job qui te plait énormément et que te laissera du temps pour continuer à bloguer.
    Pour ma part je continuerais de te lire car j’aime toujours autant tes articles.

    • Ca a marché dans le sens où j’ai vécu de très bonnes choses, que ce soit pour le blog ou mon boulot de freelance ! Après, pour en vivre au quotidien, ça s’est avéré plus compliqué de prévu mais je ne regrette pas mon choix :)

  46. Je te souhaite beaucoup de bonnes choses dans cette nouvelle vie !! Je continuerai à te suivre avec plaisir car j’apprécie ton écriture et les sujets que tu abordes mais également parce que je te trouve très franche et engagée dans ce que tu entreprends. A bientôt avec plaisir alors !

  47. Il t’a fallu beaucoup de courage pour quitter une situation stable qui ne te convenait pas pour te mettre à ton compte. mais je pense qu’il t’en faut beaucoup plus pour avoir réalisé que tu préfères la 1ère solution.
    Je ne pense pas que tu te sois trompée en devenant free-lance, tu l’aurais regretté si tu ne l’avais pas fait. Au moins là, aucun regret, et ça t’a même permis de mieux te connaître pour mieux orienter tes choix (pro et perso).
    A mon modeste niveau je ne peux rien faire mais je croise fort les doigts pour que tu trouves un petit contrat stable bien sympa :) tiens nous au courant de la suite de tes aventures pro!!

    Une petite question, si je puis me permettre: pourquoi est-ce que l’aventure des blogueuses du sud a capoté?

    • merci beaucoup Annie ! :)

      Pour les Blogueuses du Sud, je ne rentrerai pas dans les détails, mais gérer des blogs perso à 5 et s’entendre sur les conditions des partenariats, sur ce que l’on a envie de faire ou pas n’est pas facile. Et puis il y a eu aussi des petits soucis d’égo, et ça malheureusement, on ne peut rien y faire :/

  48. Je dois te dire que j’ai beaucoup aimé ton article, vraiment!
    Je crois que c’est la 1e fois que je lis quelque chose qui montre que le freelance et la vie de blogueuse pro c’est loin d’être rose!! Enfin quelqu’un qui parle un peu franchement de tout ça, des difficultés que de tels choix soulèvent et de l’hypocrisie de certains. Je tiens mon blog depuis 1 an et très souvent je me demande « suis-je dans le politiquement correct? Est-ce que je n’y vais pas trop fort là? » Chaque mot écrit, chaque commentaire posté devra être irréprochable, bien pensant pour surtout ne froisser personne. Pas évident de rester soi-même… Après, je pense que la seule limite que nous devrions nous imposer entre « gens du net » c’est le respect. Respect de l’autre, de son travail et de ses opinions.
    J’ai la chance de bloguer toujours par envie et plaisir, j’espère que tu y arriveras à nouveau ^^ (et que tu trouveras un taf rapidement)
    Bises.
    Mélissa

    • merci beaucoup Mélissa. Effectivement, comme tu le soulignes, c’est vrai que la seule limite que l’on devrait s’imposer, c’est le respect entre les personnes :)

  49. Ravie de pouvoir lire ton ressenti de blogueuse pro !
    Ça correspond en tout cas à l’image que je m’en faisais de pars ce que j’ai pu voir, entendre etc…
    C’est aussi la raison pour laquelle je n’envie pas celles qui le sont, si elles sont heureuses tant mieux, mais moi je sais que je n’aurais pas le tempérament pour le faire, même si oui vivre de sa passion c’est à priori le rêve…
    Je suis de moins en moins de blog ou du moins pas quasi pas les blogs qui sont devenus pro … car pour moi ça n’a plus grand intérêt ….il est loin le temps où j’attendais avec impatience les articles qui allaient m’inspirer en mode ou beauté etc… maintenant on retrouve la même chose partout, les mêmes partenariats partout… et les looks avec achats perso que j’aimais ont totalement disparus chez certaines … enfin si ça plait à d’autres …
    Ah oui et celles qui se mettent au sport du jour au lendemain …no comment
    en faite certaines s’adaptent et adaptent leur blog en fonction des éventuelles propositions possibles …
    Enfin au moins tu as eu le courage de tester le Freelance, tu as vu ce que ça a pu donner, ses avantages et ses inconvénients, tu n’auras pas de regrets comme ça
    Je te souhaite de trouver quelques choses où tu puisses t’épanouir et continuer à côté ton blog avec plaisir :)
    Au plaisir de te rencontrer un jour …

    • Et en plus, toi tu es sur Paris, donc je me dis que ce que je vis ici, tu dois le voir puissance mille !

  50. Je me rends compte que je passe beaucoup moins par ici ces derniers temps!
    Je m’éloigne moi aussi de la blogo, tu étais un peu un rêve de devenir blogueuse pro etc
    mais si savoir que tu blogues par contrainte et plus par envie, ça perd de sa valeur et je préfère te savoir épanouie!
    Alors bon courage pour tout ça et je vais tâcher d’être un peu plus présente!
    Bisous jolie Amélie!

  51. Blogueuse pro ou non, pour moi ce que je retiens c’est que tu es restée la même malgré ton changement de statut. Alors, que tu aspires à une vie plus stable, je le comprends parfaitement !
    Fait ce qui te semble bon pour toi, tes lectrices te suivront toujours :)
    J’espère que tu trouveras rapidement de quoi avoir un train de vie plus stable, je pense notamment à ton projet d’achat d’appartement qui te titilles et qui ne demande qu’à être concrétisé !
    Allez, on croise les doigts pour toi et en attendant je continuerai de te lire avec autant d’assiduité :)

    • Oui c’est super important pour moi de rester vraie, et je crois que l’article d’aujourd’hui le prouve une nouvelle fois ! Merci en tout cas pour tout tes petits commentaires Marie :)

  52. chocoladdict Reply

    ouh là là j’en aurais des choses à dire !
    pour ce qui est du statut de freelance, je le suis depuis plus de 3 ans avec quelques hauts et beaucoup de bas mais revenir à ce que je faisais avant pour le moment ce n’est pas d’actualité (parce que c’était vraiment l’horreur) …mon niveau de vie a beaucoup baissé, je compte tout tout le temps et je me sens en total décalage avec une grande partie de la blogosphère qui part en voyage à New York s’achète des fringues au rythme des saisons etc
    je crois qu’on fait miroiter pas mal de faux espoirs aux blogueuses (qui en vit vraiment à part une poignée ?) et que cela engendre pas mal de désillusions
    on dit souvent que les blogueuses sont vénales mais moi je voudrais dire que beaucoup d’agences nous prennent pour des vaches à lait. Récemment une très grosse agence parisienne m’a harcelé après m’avoir envoyé 5 paquets de légumes secs pour que je publie une recette (cela n’allait pas assez vite), j’ai fini par envoyer promener la personne en leur demandant s’ils considéraient que l’envoi de produits à 2 euros le paquet consistait en une rémunération (et je leur ai aussi demandé de m’enlever de leur liste de blogueuses, cela faisait la seconde fois qu’ils se comportaient de manière que je juge très incorrecte avec moi).
    Récemment aussi une personne avec qui j’avais « collaboré’ (je n’emploie pas travailler car il n’y avait pas salaire et c’est d’ailleurs bien le souci je trouve car on exige beaucoup de nous, on est sensé aller à Paris à nos frais alors qu’on n’est pas payé) m’a téléphoné pour me dire qu’elle trouvait mon article absolument génial. C’était la première fois en 10 ans de blog, pourtant je pense toujours faire les choses avec sérieux. J’étais tellement surprise que j’ai cru que cette personne m’appelait pour me dire que j’avais oublié un élément dans mon article !
    Les partenariats j’en accepte très peu et je ne les sollicite jamais car après on est redevable et je n’aime pas me mettre dans cette situation. Je sais que cette position de principe m’a fait passer à côté de pas mal de choses mais tant pis.
    Les querelles entre blogueuses peut être que cela existe aussi à Lyon mais comme je vais à peu de soirées je suis assez loin de ça.
    Je te souhaite de trouver ta voie dans l’avenir et du plaisir à bloguer (ce qui me guide année après année c’est avant tout le plaisir d’écrire même si j’ai bien conscience que moins en moins de monde lit les blogs et que les gens préfèrent les vidéos)
    plein d’ondes positives (et tu m’as fait bien rire avec les gens me prennent pour google, c’est tellement vrai, il y a une fainéantise liée aux réseaux sociaux qui me sidère !)

    • Oh oui, tu as complètement raison : il y aurait aussi beaucoup de choses à dire du côté des marques et des agences !

      Effectivement, les blogeuses passent souvent pour des personnes vénales, qui ne se contentent pas d’un bon d’achat ou d’un échantillon pour écrire un article. Mais les marques elles, ne se rendent vraiment pas compte qu’un article ne prend pas seulement 5 minutes à être écrit, et que cela demande beaucoup d’investissement et de travail de la part des blogueuses !

  53. On ne peut que te souhaiter le meilleur pour cette nouvelle aventure si on peut le dire comme ça !
    C’est vrai que le côté blogueuse pro vend énormément de rêve, mais la réalité « casse » un peu tout ça ! Dans tous les cas, on continuera à te suivre !

  54. Bonjour, je ne suis pas énormément le blog mais plutôt instagram et je me souviens avoir lu ton article dans lequel tu disais te mettre en free lance comme le temps passe vite. Visiblement tu n’as pas vécu que des bons moments mais je pense que c’est une bonne expérience et c’est une bonne décision de continuer ce blog dans un esprit de loisir et non comme une contrainte par rapport à des deadline et cie. J’aime aller sur instagram visionner tes photos çà m’évade un peu de chez moi. Je te souhaite une bonne continuation dans ta recherche d’emploi, je suis certaine que tu trouveras quelque chose qui te plaira et surtout reste comme tu es. Moi aussi je vais bientôt en mode recherche d’emploi, je suis assistante maternelle actuellement à côté de Paris mais je vais arrêter pour trouver un cdi en entreprise car nous avons le projet d’essayer d’acheter une petite maison …Bises.

    • Merci beaucoup et bon courage également pour ta recherche d’emploi, je te souhaite de trouver rapidement :)

  55. MICHEL GROSJEAN Emilie Reply

    Coucou Amélie, comme je te l’ai toujours dit, je t’admires d’avoir eu le cran de te lancer en freelance, d’oser prendre des risques …. Moi j ai toujours peur (j ai un projet ds la tête depuis des mois, hors de mon blog, mais…). Après je ne peux que te comprendre quant à ton choix de renouer avec la vie « normale » dans le sens ou effectivement le monde des bloggeuses est pas tjs rose… Effectivement je ne comprends pas et ne comprendrai jamais sans doute, le plaisir que certaines prennent a te descendre, te critiquer et dénigrer….On a beau se dire « popopop on s’en fou »ben non on ne s’en fou pas ça fait mal et cela nous atteint même si cela ne devrait pas…..
    Si tu ne prends plus autant de plaisir tu as raison de donner une nouvelle orientation à ta vie pro…..
    Je continuerai bien entendu a te suivre car j adore ton univers. Je te souhaite de trouver vite un job qui te corresponde et ou tu t’épanouiras :) et encore bravo d’avoir oser tenter l aventure de l’entreprenariat.
    Je te fais des bisous
    Emilie

  56. Ben moi je suis hypper contente et fiers de toi si je puis dire tu montres à tous tes lecteurs tes followers et autres espions du web lol un esprit tres positif .je m explique tu es allee au bout de ta demarche tu hesite pas a te remetre en question a revenir sur certaine decision a rester en accord avec toi même a avoir de nouveau projet de vie mais tout ca n est que exellent… Bien que tu vas manquer car on est vite accros lol ce sont les raisons qui me font te suivre ta franchise et la fidélité a tes idees.. Domage que le sport et moi on est incompatible car je serais bien devenue crew sogirly lol de nouveaux chemins s ouvrent a toi c est super les nouvelles aventures ; )des bisous et pleins d ondes positives …

    • Oh merci ! :) Mais ne t’inquiètes pas, je reste quand même dans les parages, je ne quitte pas tout ;)

  57. Philippe Manceau Reply

    Comme beaucoup de commentaires, je confirme, le choixd’il y a un an était courageux, celui-ci l’est également. Je suis le blog et le suivrais dans sa nouvelle version !

  58. Chère Amélie,
    Je te suis depuis de nombreuses années, dans l’ombre car je ne commente que très rarement.
    Je suis de moins en moins de blogs pour les aspects que tu évoques (notamment l’aspect « marketing »). Les starlettes, ça me tape sur le système ;-). Très peu de blogs trouvent grace à mes yeux car trop « vendus ».
    Comme le souligne Victoria (une des rares, avec toi et quelques autres, que je prends plaisir à suivre) cet article m’attriste car tu sembles effectivement lassée (et je comprends tout à fait, je n’aurais pas tenu longtemps à ta place). C’est triste car tu fais partie de ces gens qu’on n’a pas envie de savoir triste, épuisé… De plus, tu mets tellement d’énergie à faire découvrir Marseille sous son meilleur jour notamment: ça change du monopole parisien. Et ca me peine que « ton » (tu n’es peut-être pas la seule instigatrice mais qu’importe) projet de Blogueuses du Sud n’ait pas survécu (j’imagine bien les raisons). Comme tu le dis et le disent certaines tu es une personne positive. Tu es vraie, entière et tu donnes la pêche: c’est suffisamment rare sur la blogo pour être souligné. Tu me donnerais presque envie de me mettre au sport (et dieu sait que je déteste ça…), c’est dire! Je regrette même de ne pas être sur Marseille: je rejoindrais le So Girly Crew avec plaisir sinon. Car cette initiative est top, on sent qu’il n’y a aucune compétition (je fuis la compétition)! A l’image du club de lecture de Victoria d’ailleurs: je ne lis pas mais pareil, ça me donne envie… Hélas, pas le temps, je ne lis pas suffisamment vite. Du coup pour « respecter » le délai c’est compliqué, même si ca n’est pas obligatoire je sais. Bref. J’adore ce type d’idées, vraiment. Ca sort de l’ordinaire et ramène aux vraies valeurs. Aux plaisirs simples de la vie.
    Pour conclure (il serait temps haha), je te souhaite de trouver rapidement un travail qui t’épanouisse et te permette de réaliser tes projets avec ton chéri ;-), tu le mérites.
    Et continue de nous distraire, à ton rythme et selon tes envies ;-). Je serai là…
    Belle soirée

  59. Je comprends tout à fait :) en tout cas bonne recherche de travail et j’espère que tu trouveras un job qui te plaît et où tu te sent bien !!
    Bonne journée

  60. Ca reste quand même une super expérience en freelance qui j’espère te permettra de décroche vite et facilement un nouveau job. Je comprends tellement ce que tu ressent, je commente pas souvent et je vais pas m’étaler ici mais juste un petit mot pour te dire que quoi qu’il arrive, malgré les coups bas où les coups de blues, ne laisse jamais tomber ton blog et ton univers et ne te préoccupes pas des autres. La preuve tes lectrices sont toutes au rdv (et fidèles au poste) pour te lire et partager cette aventure avec toi, et ca c’est juste génial. xoxoooo ;)

    • Merci Cédric :) Eh oui, j’ai la chance d’avoir une belle communauté, et je crois bien que c’est elle qui me motive :) En tout cas avoir été freelance a quand même été chouette ! On se voit bientôt ? ;)

  61. Amélie, bravo pour cet article !
    En tout cas ne change jamais ton côté nature-peinture et ne regrette rien : toutes les expériences sont plus ou moins bonnes à vivre, et au moins tu pourras dire que tu l’as fait ! (Et il fallait du courage pour prendre la décision que tu as prise il y a un an)
    Je te confirme que même lorsqu’on travaille, on n’est pas loin d’être dans la même galère que toi… Les projets de vie nécessitent des concessions, parfois difficiles, mais qui te feront d’autant + apprécier le bonheur de les avoir réalisé !
    Je te souhaite un bel envol dans ta nouvelle vie, et suis sûre que tu auras ce que tu veux : Le plus important c’est d’y croire ! Alors Forza Amélie !

  62. Alors ma chère Amélie, comment commencer ?
    Déjà, je vais te souhaiter bon courage pour ta recherche d’emploi; je suis certaine que tu vas retrouver vite un poste à la hauteur de tes compétences, je ne me fais pas de souci pour ça. Et je suis navrée que tu sois aussi déçue de ton expérience.
    Comme Victoria et Alexandra, je ne vis pas les choses comme toi et cette blogosphère que tu décries, je la trouve pour ma part formidable. Je conçois les coups bas … mais j’avoue que les belles personnes rencontrées grâce au blog sont largement supérieurs à celles qui ne sont pas très cools. Bon, j’ai aussi bien moins de visibilité que toi :)
    Je me suis permise d’écrire un billet sur ce sujet, il sera publié demain matin. Il n’est pas dirigé contre toi hein mais il s’adresse d’une manière générale aux blogueuses déçues. Je pense que vous avez eu la maladresse de considérer que la blogosphère était mieux que la vraie vie? Je m’en explique demain …
    Autre point, ce statut de blogueuse pro me chiffonne aussi et j’en ferai un billet très vite. Pour ma part, je considère qu’être blogueuse pro n’existe pas – ou très peu – et que l’on ne gagne pas sa vie avec un blog. Par contre, on peut gagner sa vie en rédactrice web ou en community manager.
    Et je pense que c’est une grande différence de se lancer comme rédactrice ou comme blogueuse pro.
    Bon, tu vois, tu m’inspires :) Et être source d’inspiration, c’est déjà pas mal ;)

    • Je ne pense pas avoir eu la maladresse de penser que la blogo était mieux que la vraie vie : d’ailleurs je sais faire la différence entre les deux. Malheureusement, avoir été blogueuse quasiment à plein temps pendant 1 an m’a fait vivre quelques expériences pas très sympas dont je n’ai pas souhaité faire l’étalage ici ou sur les réseaux sociaux : j’ai du porter plainte contre une autre blogueuse pour menaces, on m’a piraté mon blog un nombre incalculable de fois, on m’a prêté certains propos auprès de commerçants ou professionnels locaux que je ne connais même pas… Bref, tout a été loin d’être rose ;)

  63. Je trouve ça triste, que tu ai eu une mauvaise expérience. J’espère que tu ne le prends pas comme un échec et que tu es déjà en train de retomber sur tes pattes.
    Elle est triste la blogo que tu décris, je vois souvent des crêpaches de chignon c’est vrai, mais outre les blogueuses, il y a aussi les lecteurs. Les bienveillants, et pour ma part, c’est à ça que j’ai décidé de me rattacher. Comme les partenaires, il y a ceux qui abusent, et ceux qui sont des crèmes.
    De mon côté, je suis dans le chemin inverse du tien. Lol ta trentaine te fais la crise du « je veux un CDI », la mienne celle du « ils me font tellement chier ces employeurs, pas un pour rattraper l’autre ».

    Courage et bonne chance pour la suite !

    • Oui je ne le prends pas comme un échec, au contraire je pense que c’est une expérience que je devais vivre :)

      Par contre, oui ma blogo est triste, mais comme je l’ai déjà dit dans certains commentaires au-dessus, je n’ai pas vraiment vécu que des jolies choses toutes roses dans la blogo à Marseille… J’ai du porter plainte contre une autre blogueuse pour menaces (comment dire ? Jamais je n’aurai imaginé vivre ça !), on m’a piraté mon blog X fois en un an, on m’a énormément critiqué… Et comme je suis assez sensible comme personne, eh bien je crois que je ne suis pas assez forte pour évoluer davantage dans ce milieu, du moins en ne faisant que ça de mes journées ou presque ;)

  64. Je suis complètement conquise par ton blog. je trouve ton article plus qu’intéressant, quand on est jeune blogueuse on rêve de vire de son petit bébé, hors, est-ce bien raisonnable ! Merci pour ton point de vue très éclairé sur la question !

    Léa-Marie de http://www.mysweetcactus.com

    • Je pense que si tu as l’occasion, c’est quelque chose à vivre :) moi en tout cas j’ai tenté, mais je suis trop bisounours et pas assez un requin malheureusement, mais je parle de mon expérience, je ne fais pas de généralité :)

  65. Je partage totalement ta vision, ton opinion, ta volonté.
    Avant, je publiais obligatoirement 3x/semaines (lundi, mercredi et vendredi).
    J’ai décidé d’arrêter et de publier quand j’ai envie de publier, quand j’ai qq chose d’intéressant à publier.
    J’ai pas mal refusé de billets sponso (tant pis pour les cadeaux qu’ils apportent) parce que j’en ai eu ras le bol d’avoir des marques qui n’arrêtent pas de me réclamer le lien de ma publication.
    Du coup, je publie moins mais je publie de meilleure qualité.
    Et parraléllément, quand j’aurai retrouvé la santé, je vais rechercher moi aussi un job de salarié parce que le free lance, c’est pratique mais ça gagne pas assez, pas assez régulièrement.
    À ce soir pour le LT de topchef ;)

  66. Je te rejoins dans ton cheminement, j’ai aussi envie d’un retour à la simplicité et l’authenticité dans les blogs, un peu comme il y a 10 ans quand Betty se prenait en photo dans son jardin pour montrer sa tenue et ses trouvailles fripes et H&M, sans arrière pensée, juste pour partager.

    J’ai suivi ton blog depuis ses début, j’ai apprécié ta simplicité, ton style sympa et abordable, ce côté girl next door que les autres justement n’avaient plus. Puis tu as gagné en notoriété, et j’avoue t’avoir trouvée un peu « changée » à un moment donné… C’est drôle, j’avais du mal à reconnaître la Amélie des débuts. Je me suis dit c’est normal, son blog évolue et prend de l’ampleur avec les blogueuses du Sud …
    J’étais loin de me douter ce que tu vivais, la pression des marques et les coups bas des copines. Je ne pensais pas que le monde de la blogo était une telle jungle.

    Je te souhaite de trouver un boulot qui te convienne, et j’espère que le blog continuera dans sa lancée life style et bien être, avec la Amélie pleine de vie et de positivisme qu’on aime :)

  67. Hello Amélie,

    Ça fait un moment que j’ai pas commenté mais jte suis partout et surtout sur snap ;)

    Jte soutiens â 1000%, il faut que tu blog par plaisir…ou pas….ça ne dois pas être une corvèe ;) Justement je me pose souvent la question pour mon blog mais pourtant je ne suis pas pro, je me met juste la pression seule lol.

    Jte dit « m******de pour tes recherches.

    Gros bisouxxx
    Jessica

  68. C’est une des raisons pour lesquelles je n’ai jamais voulu être blogueuse professionnelle, que ce soit pour le blog beauté ou surtout pour le blog voyage. Parce que je ne voulais pas me mettre la pression constamment. Que mon loisir devienne une corvée. Je me suis suffisamment épuisée dans la cour récré des blogs beauté pendant plusieurs années avant de réussir à lâcher prise. Pour le blog voyage, je veux quelque chose de plus stable, de plus réfléchi, de plus positif. Je ne veux plus me perdre, tout simplement.
    Bon courage pour la vie de salariée ;)

  69. C’est exactement pour toutes les raisons que tu cites que tes lectrices t’apprécient :) Celles qui t’aiment comme tu es suivront, les autres non et ce ne sera pas plus mal haha. Reste authentique et fidèle à toi même avec ton énergie et ton positivisme qui me font toujours revenir sur le sogirlyblog ! Je te soutiens à fond pour la recherche d’emploi et le suite (je suis aussi en train de chercher c’est pas facile mais on croise ls doigts ;) )

Write A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.