Tag

Paris

Browsing

Il y a quelques jours, j’ai été invitée – accompagnée d’autres blogueurs & instagrammeurs – à découvrir le concept Deskopolitan. Et plus précisément le petit nouveau situé boulevard Voltaire dans le 11ème arrondissement de Paris. Sa particularité : dans un seul et même endroit, on peut travailler en coworking, passer une nuit à l’hôtel, transpirer à la salle de sport, manger au restaurant et découvrir notamment un potager sur le toit, avec un rooftop facile d’accès.

deskopolitan voltaire

Etant freelance, je pars souvent en déplacement ou en weekend avec mon ordinateur. Résultat, je me retrouve généralement à bosser dans ma chambre ou au Starbucks du coin. On a connu plus sympa et plus convivial ;) Du coup, le concept de Deskopolitan m’intéressait, parce qu’il répond à mes besoins en tant que travailleuse nomade.

Je vous préviens : cet article va être un peu long. Mais… j’ai plein de photos si vous avez la flemme de tout lire ! ;)

Deskopolitan Voltaire, un vrai lieu de vie au coeur du 11ème

Ouvert depuis Juin 2019, le Deskopolitan Voltaire est le deuxième espace de coworking ouvert par la marque, après celui de Château d’Eau.

Mais sa particularité, c’est la création d’un hôtel Bed&Coworking, comprenant 14 chambres. Cet hôtel à la décoration soignée – on en reparlera plus en détail en dessous – est très bien situé dans le 11ème arrondissement de Paris, sur le boulevard Voltaire.

deskopolitan voltaire

Le Deskopolitan Voltaire regroupe plusieurs espaces qui cohabitent harmonieusement :

  • Des espaces de coworking sur 3 étages
  • Un rooftop avec un potager
  • Une salle de sport Episod avec des cours collectifs de boxe, yoga, bootcamp…
  • Un restaurant, Laïa, proposant une cuisine méditerranéenne
  • Un hôtel avec 14 chambres
  • Un café

Le Deskopolitan Voltaire, un lieu où la déco est reine

C’est un peu la première chose qui saute aux yeux chez Deskopolitan : la décoration est soignée et très tendance. Etant rédactrice freelance spécialisée dans la déco, j’ai repéré les différents styles directement.

Et mine de rien, un lieu parfaitement décoré, ça donne envie d’y rester pour travailler.

deskopolitan voltaire
deskopolitan voltaire
deskopolitan voltaire
deskopolitan voltaire

Deskopolitan s’est installé dans une ancienne distillerie, la distillerie Cusenier, sur le boulevard Voltaire. Datant du début du 20ème siècle, c’est tout naturellement le style Art Deco qui a été choisi pour aménager ce bâtiment.

Dans l’extension plus moderne, des couleurs comme le rose, le bleu et le jaune s’affichent sur les murs comme le mobilier.

deskopolitan voltaire
deskopolitan voltaire
deskopolitan voltaire

La nature et les plantes vertes sont aussi très présentes chez Deskopolitan, créant ainsi une sorte de poumon au milieu de Paris !

deskopolitan voltaire
deskopolitan voltaire
deskopolitan voltaire

L’offre Bed&Coworking

Le Deskopolitan Voltaire compte donc une offre hôtelière, avec 14 chambres qui se situent dans un bâtiment dédié. Les chambres sont soigneusement décorés dans un style boho-moderne.

A la façon des aparts-hôtels, les chambres possèdent toutes un espace cuisine pour préparer facilement ses repas.

Certaines salles de bain disposent de baignoires, moi j’ai hérité d’une chambre avec douche ! ^^ Ceci dit, je n’aurai pas trop eu le temps d’en profiter car nous avions un programme un peu chargé ;)

deskopolitan voltaire
deskopolitan voltaire

On se sent tout de suite à la maison dans la chambre, et comment dire : la literie était dingue. Les oreillers super confortables, le matelas parfait… Bref, j’aurai pu m’y installer définitivement !

deskopolitan voltaire

Concernant l’hôtel, une nuit coûte en moyenne 140€. Sont compris dans le prix le petit déjeuner et l’accès à l’espace coworking ! Vous pouvez donc venir avec votre ordinateur et votre moitié ;)

deskopolitan voltaire

Le coworking qui donne envie de bosser 24h/24

Sur 3 étages, le Deskopolitan offre de nombreux espaces de travail, en open space. Certains espaces sont déjà occupés par des entreprises qui y ont installé leurs locaux.

Ces entreprises ou ces freelances qui optent pour un bureau dans l’espace coworking peuvent y accéder 24h/24, 7j/7. Ils ont également accès aux services du campus : café, studios sportifs, espace projets, jardin, un barber shop ou bien encore le rooftop.

deskopolitan voltaire

Pour ceux qui veulent venir ponctuellement, il existe aussi une offre guest, pour un tarif de 30€ HT par jour. C’est au rez-de-chaussée du bâtiment que l’espace leur est dédié, avec un coffee shop pour grignoter ou prendre un café. C’est plutôt une bonne idée, même quand l’on est sur Paris que pour quelques jours.

deskopolitan voltaire
deskopolitan voltaire
deskopolitan voltaire

Des salles de réunions sont disséminées un peu partout dans les bâtiments, afin d’offrir du calme et une certaine confidentialité. Une salle est même cachée façon speakeasy dans l’ancienne chambre du coffre de la distillerie…

deskopolitan voltaire

Dans l’ancien bâtiment Art Deco, les salles sont conçues pour avoir tous les éléments nécessaires pour tenir une réunion (pieuvre, tableau, projecteur…) tout en ayant une décoration plus agréable.

deskopolitan voltaire
deskopolitan voltaire

Enfin, pour les freelances qui se sont lancés dans le podcast, le bâtiment renferme un studio d’enregistrement tout équipé !

deskopolitan voltaire

La salle de sport Episod

C’est au niveau -1 du bâtiment principal que l’on retrouve la salle de sport Episod. 6 sports y sont proposés, essentiellement en cours collectifs :

  • Le cycling
  • Le boxing
  • L’athletic training
  • Le bootcamp
  • Le rowing
  • Le yoga

Les coachs sont pour la plupart des athlètes expérimentés, qui offrent ici leurs services pour des cours collectifs dynamiques et pour tout niveau. Un espace snacking sain est également installé au coeur de chez Episod, pour se remettre de ses efforts.

deskopolitan voltaire
deskopolitan voltaire
deskopolitan voltaire
deskopolitan voltaire
deskopolitan voltaire

Lors de notre séjour, nous avons pu participer à un cours d’1h d’Athletic training. Un cours très intensif, surtout quand on reprend doucement le sport comme moi, mais qui m’a permis de me dépasser ! :)

deskopolitan voltaire

Afin d’offrir tout le confort possible à leurs adhérents, Episod fournit les équipements et serviettes. Et dans les vestiaires, on retrouve des produits de beauté pour pouvoir se préparer à retourner travailler, si besoin.

deskopolitan voltaire

Le restaurant Laïa

Après le travail et les efforts sportifs, quoi de mieux que de prendre le temps de déjeuner ou de diner ?

Ouvert depuis quelques semaines, Laïa propose une cuisine inspirée de la Méditerranée. En cuisine, le chef Marco Bernardo – Napolitain d’origine – cuisine de savoureux plats à la présentation soignée. Grâce à la cuisson Robata, les saveurs sont présentes, et c’est une explosion de bonheur gustatif !

deskopolitan voltaire
deskopolitan voltaire

Nous y avons déjeuné, avec un plat très simple mais top à manger quand on n’a pas trop le temps : des sandwichs cuits à la Robata, avec des potatoes maison.

deskopolitan voltaire

Le soir, nous avons participé à un atelier culinaire avec Marco, avant de nous attabler pour déguster de bons petits plats… Le tout accompagné de délicieux vins italiens !

deskopolitan voltaire
deskopolitan voltaire
deskopolitan voltaire

Sachez que le restaurant est accessible à tous : pas besoin d’être client de l’hôtel ou d’avoir un abonnement à l’espace coworking pour en profiter ;)

Mon expérience chez Deskopolitan Voltaire

J’ai donc passé 24h à la découverte du Deskopolitan Voltaire. Une expérience qui m’a permis de découvrir tous les aspects de l’offre, de la partie hôtellerie au coworking, en passant par la restauration ou la salle de sport. A vrai dire, à la fin du séjour, je n’avais qu’une seule envie : y rester ! Et c’est clairement le genre d’endroit où j’aurai apprécié poser mon ordinateur de temps en temps, si j’étais restée vivre à Paris.

Nous avons eu aussi la chance d’avoir un atelier green avec Alma Grown In Town. C’est un commerce dédié au jardinage en ville, qui vient de temps en temps chez Deskopolitan proposer des ateliers pour les coworkers.

deskopolitan voltaire
deskopolitan voltaire

Alma Grown In Town gère aussi le potager situé sur le rooftop, où Marco, le chef de Laïa, vient cherchez ses plantes aromatiques ou ses salades.

deskopolitan voltaire
deskopolitan voltaire

Plutôt bien placé, pas très loin de la rue de Charonne et à proximité immédiate du métro, le Deskopolitan Voltaire est une adresse que je vais retenir pour mes prochains déplacements parisiens.

Si, comme moi, vous êtes freelance, que vous soyez de passage ou que vous habitiez Paris, nul doute que le concept va vous plaire !

Infos pratiques

Deskopolitan Voltaire, 226 boulevard Voltaire 75011 Paris

Métro : Rue des Boulets (ligne 9)

Pour réserver sa chambre : cliquez ici !

deskopolitan voltaire

Après un weekend un peu compliqué et la reprise du sport, c’est une nouvelle semaine sur les chapeaux de roue qui s’annonce !

Lundi 27 janvier

Je suis assez fatiguée et j’ai bien du mal à me lever. Je me mets à travailler un peu avant de préparer des croque-monsieur avec une salade pour le déjeuner.

Je travaille tout l’après-midi, en buvant quelques infusions et en étant relativement motivée par un temps pluvieux ! Au moins, ça ne donne pas envie de sortir de chez soi :)

Le soir, je me cale devant Netflix avec le reste de pizza de la veille et une salade.

Mardi 28 janvier

Je me lève sur les coups de 8h mais je n’ai pas forcément faim. Je me prépare quand même un bol de muesli et un grand thé vert, histoire de tenir jusqu’au déjeuner.

Je passe une partie de ma matinée en réunion et le midi, j’ai envie de manger asiatique. Comme je ne suis pas encore très douée dans ce domaine, je décide de commander un Beef Loc Lac chez Pitaya !

Je reprends le travail après ma pause déjeuner, avant de m’accorder mon moment de détente de la semaine en faisant un soin visage chez Nocibé. Je rentre ensuite pour continuer à travailler.

Le soir, je me prépare une assiette de raviolis frais tomate-mozza avant de sortir rejoindre les copains pour notre traditionnel blind-test du mardi.

Mercredi 29 janvier

Avec mon copain, on s’est couchés assez tard la veille donc on se lève vers 10h. Le temps de faire quelques courses et je prépare un gratin gnocchis-courgettes-champignons-oignons-knackis à la sauce tomate pour le déjeuner. Je l’accompagne d’une salade pour un peu de fraicheur ^^

Je travaille tout l’après-midi en faisant des infusions. Le soir, je me prépare un bol de soupe courgette-pomme de terre maison avec un croque-monsieur qui me reste dans le frigo.

Jeudi 30 janvier

C’est parti pour deux jours à Paris à la découverte du concept Deskopolitan ! (Dont je vous parlerai bientôt sur le blog) J’emporte une gourde rempli de thé glacé maison avec des petits gâteaux Belvita pour faire le petit déjeuner dans le train.

Pour le déjeuner, je prends un sandwich végétarien avec une sorte de pain pita. A l’intérieur : notamment du fenouil, des oignons façon pickles, de l’huile d’olive, etc…

L’après-midi, après une visite du concept, nous voilà partis pour une séance de sport intensive pendant 1h. Au programme : Athletic Training. C’est une sorte de crossfit/bootcamp. C’est super intensif, surtout pour moi qui vient tout juste de me remettre au sport. C’est dur, mais au final je me sens bien et je kiffe plus que je ne l’aurai pensé !

Le soir, nous dinons au restaurant Laïa. En entrée, ce sera carpaccio de daurade, puis en plat j’opte pour des tortellis fourrés à l’osso bucco. Un délice !

Je goûte les desserts que nous partageons mais je n’en mange pas trop, car honnêtement, plus ça va et moins je mange sucré.

Vendredi 31 janvier

Je retrouve les autres blogueurs/instagrammeurs autour du petit déjeuner. Boisson chaude, viennoiseries, granola et yaourt végétal : voilà de quoi bien commencer la journée !

Nous passons la mâtinée à faire un atelier de jardinage avant de devoir déjà partir. Je file déjeuner dans une pizzeria que l’on nous a recommandé. Ce sera pizza chèvre-miel, une de mes préférées ^^

C’est ensuite l’heure de prendre le train. Je rentre à La Rochelle et le soir, c’est pendaison de crémaillère chez des potes. Je grignote un peu mais au final, je suis assez fatiguée donc je n’ai pas trop faim.

Samedi 1er Fevrier

Je me lève sur les coups de 10h, et je me mets à travailler. Je n’ai pas très faim donc je me fais simplement un thé.

Pour le déjeuner, on va prendre un burger au Famous avec mon copain, puis je file rejoindre ma mère pour prendre un café en terrasse.

Le soir, je rejoins Chloé du blog Daily about Clo pour une soirée entre filles. On va d’abord boire une bière dans un bar à bière, avant d’aller prendre une planche à l’Abreuvoir. On termine la soirée tard dans la nuit, mais on s’est bien amusées ^^

Dimanche 2 Février

Je me lève vers 11h et je vais faire quelques courses. Pour le déjeuner, je prépare des « fausses » pâtes carbonara et on va ensuite au pub voir le match de rugby France/Angleterre, avec une bonne bière.

Le soir, mon copain a encore (!!!) envie de manger un burger donc on file au Famous avec des potes. J’avoue que sur ce coup là, j’aurai préféré manger autre chose mais bon, ce sera pour une prochaine fois ^^

Lors de mon dernier passage à Paris la semaine dernière, j’ai passé la nuit au New Hôtel Le Voltaire, situé dans le 11ème arrondissement de la capitale. Proche du métro, entre Bastille et Gare de Lyon, ce fut une chouette découverte dont j’avais hâte de vous parler sur le blog !

J’ai déjà du le dire par ici, mais j’adore aller dans des hôtels où la décoration est clairement un élément important. C’est mon petit plaisir à moi, en plus des petits déjeuners d’hôtel, évidemment.

Le New Hôtel Le Voltaire

C’est un hôtel assez intimiste, situé à deux minutes à pied du métro Voltaire sur la ligne 9. L’hôtel comporte 47 chambres en tout, décorés dans un style très rétro et très tendance.

Cet hôtel 4 étoiles fait partie du groupe New Hôtel, que je connaissais déjà de nom puisqu’ils possèdent quelques établissements à Marseille également (ainsi qu’à Bruxelles).

La réception de l’hôtel est ouverte 24h/24, ce qui est bien pratique. Parmi les services proposés par l’hôtel, on retrouve des chambres avec accès PMR, le wifi gratuit dans tout l’établissement, un menu snacking pour ceux qui auraient une petite faim ou bien encore une bagagerie. Et petit bonus non négligeable : les animaux sont les bienvenus, ce qui n’est pas le cas partout !

On retrouve également au rez-de-chaussée des endroits assez sympas pour s’installer et papoter ou travailler si jamais on n’a pas envie de rester seul.e dans sa chambre.

new hotel le voltaire

Ma chambre au New Hôtel Le Voltaire

Je l’ai déjà dit plus haut, mais j’adore dormir dans des hôtels où la décoration est clairement soignée. J’ai donc énormément kiffé celle de ma petite chambre.

Des murs bleu nuit, des interrupteurs vintage, deux lits jumeaux super douillets, du mobilier design avec un petit côté indus’… Moi qui bosse en freelance majoritairement pour des sites de déco, je ne pouvais qu’apprécier ! ;)

On retrouve également dans la chambre un plateau de courtoisie avec une bouteille d’eau consignée en verre – pas de plastique ! – mais aussi une bouilloire avec plusieurs variétés de thé et d’infusions.

La salle de bains, plutôt spacieuse pour une petite chambre double, est séparée grâce à une verrière et une porte rétro.

A l’intérieur, entièrement carrelée avec un motif petit carreau, on n’a qu’une seule envie : prendre un bon bain chaud !

Dans la salle de bains, on retrouve des produits Nuxe – une marque que j’adore – qui permettent de s’offrir un vrai moment de détente.

Le petit déjeuner du New Hôtel Le Voltaire

Passons au moment que j’attends avec impatience à chaque fois que je dors à l’hôtel : le petit déjeuner !

C’est au niveau -1 de l’hôtel, dans un bel espace carrelé et avec vue sur un patio, que se déroule le petit déjeuner.

Là aussi, le mobilier design d’inspiration industriel est partout. Il y a aussi une grande table centrale à partager, si l’on est un groupe ou si l’on aime papote avec les gens.

Le petit déjeuner est plutôt classique, avec un bon choix de viennoiseries, pains, fromages et charcuteries. Pour les personnes qui comme moi consomment uniquement du lait végétal, il est possible de demander du lait de soja.

Par contre, petite déception : j’aurai aimé y trouver des oeufs brouillés. Mais comme il y avait des mini-saucisses de volaille, j’ai été qu’à moitié déçue de mon petit déjeuner.

Sur chaque table, on retrouve également un chouette assortiment de confitures, pour tous les goûts ! La salle est conviviale, mais peu bruyante, ce qui est parfait pour le petit déjeuner.

Autre bonne surprise : celui-ci est servi de 7h à 12h. Idéal si vous avez envie de faire une grasse matinée, même en semaine !

Infos pratiques

Si jamais vous êtes à la recherche d’un hôtel sympa pour votre prochain séjour parisien, voici quelques infos pratiques.

New Hôtel Le Voltaire – 3 RUE PÉTION 75011 PARIS

Métro Ligne 9 – Voltaire

A partir de 110€ la nuit.

Lors de ma dernière virée parisienne, j’ai eu envie d’aller faire un tour à l’Institut du Monde Arabe. Honte à moi, pendant ma courte vie parisienne, je n’avais pas eu le temps d’y aller. Voilà une erreur de réparée.

A vrai dire, je ne savais pas trop à quoi m’attendre. Je n’avais pas regardé plus que ça les infos sur le musée, car j’aime bien être surprise. Encore plus quand je visite un musée ou un monument. J’aime bien avoir cette surprise au détour d’une vitrine, d’un étage, d’un pan de mur… Et clairement je n’ai pas été déçue. Cette visite à l’Institut du Monde Arabe a été un vrai plaisir et un dépaysement, l’espace de quelques heures.

Inauguré en 1987 par François Mitterand, l’IMA est situé dans le 5ème arrondissement de Paris, à deux pas du boulevard Saint Germain, sur les bords de Seine.

A l’intérieur du bâtiment, on trouve entre autres un musée, des expositions, une librairie, une bibliothèque, un salon de thé et un restaurant. Lors de notre visite, nous n’avons visité que le musée (sur 3 étages), les expositions ainsi qu’un tour rapide sur le rooftop, d’où l’on peut avoir une vue imprenable sur Paris. La preuve en images :)

vue de paris institut du monde arabe

Quelques infos pratiques

Vous pouvez retrouver l’ensemble des infos pratiques et même une billetterie sur le site internet de l’IMA. L’institut est ouvert du mardi au vendredi de 10h à 18h, et le week-end de 10h à 19h.

Pour profiter au maximum de la visite, je vous recommande de déposer vos affaires au vestiaire (gratuit). Situé au rez-de-chaussée, c’est pratique pour se délester des manteaux, écharpes et autres objets un peu encombrants pendant une visite.

Nous avons opté pour des billets nous permettant de profiter du musée & de l’exposition « Cités Millénaires : voyage virtuel de Palmyre à Mossul ». Le tarif sans promotion est de 15€. Pour les demandeurs d’emploi, le même billet passe à 6€ ; j’en ai donc profité (étant inscrite à Pôle Emploi).

institut du monde arabe paris

Le musée

Le musée se décline sur 3 étages. On part du 7ème étage pour en sortir au 4ème étage. Le 5ème étage du musée est consacré à des expositions temporaires, auxquelles vous avez accès avec votre billet.

Le 7ème étage est composé d’un préambule (souvent une exposition temporaire) et d’un espace permettant de se familiariser avec les Arabies, berceau d’un patrimoine en commun.

institut du monde arabe

On y découvre ainsi des sculptures, des gravures, des objets provenant de différentes parties du monde arabe. Aujourd’hui, 22 Etats se définissent comme arabes, partageant notamment un certain nombre de traits culturels.

L’espace sur les Arabies permet d’en savoir plus sur les origines antiques de la péninsule Arabique.

On y découvre ainsi qu’il y avait aussi bien des populations sédentaires – qui pratiquaient notamment l’agriculture dans les steppes – que des populations nomades. L’écriture, le travail de la pierre et des céramiques laisse présager des circulations intenses de marchandises et de personnes à cette époque.

Au 6ème étage, on prend le temps d’admirer une installation originale mêlant son & image ainsi qu’une exposition de l’artiste Youssef Abdelké.

institut du monde arabe

L’exposition sur Youssef Abdelké regroupe pas moins de 23 oeuvres de ce peintre syrien, réalisées entre 1991 et 2017. Elles dressent un tableau grave et saisissant de la Syrie, et du martyre dans ce pays.

On découvre ainsi des nus, des natures mortes mais aussi des figures, avec une représentation de la mort qui ne laisse pas indifférent.

youssef abdelké institut du monde arabe

En continuant la visite au 6ème étage du musée, on entre dans le monde du sacré et des figures divines. On y découvre ainsi le Nouveau Testament, la Torah et le Coran, mais aussi de nombreuses sculptures et objets servants aux rites.

Cette partie du musée est très intéressante, et si comme moi vous aimez tout regarder, alors vous pouvez littéralement y passer des heures.

Au 4ème étage du musée, vous allez pouvoir découvrir la création des villes, mais aussi l’importance de la beauté (avec les rituels du hammam par exemple) et une partie plus intéractive autour de la musique arabe.

Le point de départ de l’expansion islamique n’est pas le désert, contrairement à ce que l’on pourrait penser. Non, c’est Makka, connue sous le nom de La Mecque aujourd’hui.

On découvre dans cette partie du musée des instruments, des vêtements, des éléments d’architecture, qui permettent d’en savoir plus sur la vie quotidienne des Arabes depuis l’Antiquité.

institut du monde arabe paris

En me dirigeant vers la sortie, j’ai remarqué que le musée avait ses propres ruches, au coeur du 4ème étage, sur une terrasse centrale. Les abeilles y font donc du miel !

ruches institut du monde arabe

L’exposition « Cités Millénaires : voyage virtuel de Palmyre à Mossoul ».

Cette exposition numérique est ouverte au public jusqu’au 10 Février 2019, au sein des 1er et 2ème étages de l’IMA.

Mossoul, Alep, Palmyre : ces noms sont connus car ce sont des sites architecturaux et historiques majeurs qui ont été détruits par l’Etat Islamique ces dernières années.

exposition alep institut du monde arabe

L’exposition a été montée en partenariat avec la start-up Iconem, l’Unesco & Ubisoft. Elle allie projections géantes, expériences de réalité virtuelle, documents et témoignages d’archives mais aussi vidéos et témoignages des populations sur place.

On en a pris littéralement plein les yeux. L’immersion grâce aux projections est assez réaliste, et moi qui ait des soucis d’équilibre, j’avoue que parfois ça m’a perturbée de voir bouger et s’animer les murs.

A la fin de l’exposition, il y a un espace où l’on peut découvrir de nombreux sites antiques désormais détruits grâce à un casque de réalité virtuelle. Je l’ai fait et je dois dire que le résultat est bluffant. Par moment, j’avais l’impression tout simplement de me retrouver pendant mon voyage en Egypte, tellement l’impression de réalisme est grande !

Si vous êtes sur Paris ou dans les environs, je vous conseille vivement d’aller voir l’exposition avant qu’elle ne ferme ses portes.

Bilan de cette visite ? Nous sommes restés pas loin de 3h sur place. Le temps de regarder les objets, de les observer, de regarder les vidéos… Il y avait énormément de monde pendant l’expo virtuelle et beaucoup de personnes âgées, donc je dois dire que nous n’avons pas pu en profiter à 100%. Mais l’expérience avec le casque de réalité virtuelle valait largement le coup, pour clôturer la visite !

J’espère vous avoir donné envie d’en savoir plus et de visiter le musée et l’Institut à votre tour. Qui y est déjà allé parmi vous ? :)

Si vous habitez Paris ou la région parisienne, j’ai une très bonne adresse pour vous ! Pour gâter vos proches et trouver des cadeaux originaux issus des collections de jeunes créateurs, la Fine Equipe propose non pas 1 mais 2 pop-up stores en plein coeur de Paris.

J’ai la chance de faire partie des influenceurs partenaires de cette nouvelle édition, ce qui m’a permis notamment de découvrir des petites pépites dont je vais bien évidemment vous reparler dans cet article. Je trouve que Noël est l’occasion parfaite pour faire connaitre à notre entourage des petites marques et autres créateurs que l’on a pu découvrir tout au long de l’année. Et là, grâce à la Fabrique de Noël de la Fine Equipe, vous avez plus de 40 jeunes marques & créateurs réunis dans un seul et même lieu.

la fabrique du père noel paris

Après une première ouverture à succès dans le quartier du Marais, au 38 rue Sainte Croix de la Bretonnerie (métro hôtel de ville), c’est dans le 17ème arrondissement que l’équipe ouvre sa deuxième Fabrique du Père Noël au 14 avenue des Ternes. (métro Ternes)

Un nouveau lieu prêt à accueillir ceux qui veulent glisser sous le sapin des produits originaux et souvent très abordables. C’est sur 2 étages, sur plus de 120m2, que cette fabrique du Père Noël ouvre ses portes du 1er Décembre au 23 Décembre.

Chaque lundi, une nouvelle vague de créateurs rejoint le pop-up store. Ainsi, ce sont près de 45 marques & jeunes créateurs qui vont s’alterner, pour vous proposer une sélection de cadeaux aussi bien axés mode que lifestyle. Parmi elles, à découvrir en exclusivité : Stella & Dot, The sea, Jolies culottes, Petite Nature, Collection Constance, Edgard Paris etc…

La Fabrique du Père Noël, c’est aussi un chouette programme :

  • Une opening party qui aura lieu le 6 Décembre prochain de 18h à 21h. Sont prévus notamment une rencontre avec les créateurs et des réductions, mais aussi un DJ set, ainsi que des boissons offertes par Arizona, Carlsberg et Skøll.
  • Tous les jeudis soirs, de 18h à 20h, un apéro-Créateur sera proposé aussi bien dans la boutique des Ternes que dans celle du Marais. Là aussi, sont prévus des rencontres avec les jeunes marques, des sessions shopping avec des réductions, ainsi que des boissons offertes par les partenaires et des animations surprenantes.

Mes coups de coeur créateurs & marques dans la Fabrique du Père Noël de la Fine Equipe !

A l’occasion de l’ouverture de la Fabrique du Père Noël, j’ai eu envie de faire une liste de mes coups de coeur parmi les 45 marques & créateurs présents pour cette nouvelle édition.

Collection Constance

J’ai eu un véritable pour les bijoux fins et délicats de la marque Collection Constance. Une marque qui s’inspire du raffinement et des formes des bijoux de la Grèce Antique, et qui créé ses bijoux en plein coeur de Paris. Constance Rivière, la créatrice de la marque, propose ainsi une collection de bijoux soigneusement dorés avec 24 carats et 3 microns d’or. A offrir ou à se faire offrir !

Le Petit Dakarois

le petit dakarois

Enorme coup de coeur pour les bombers réversibles imprimés wax de la marque Le Petit Dakarois. Cette marque unisexe propose des petites pépites, que vous pourrez ainsi découvrir et adopter à la Fabrique du Père Noël.

Botzaris Paris

botzaris paris body

Vous connaissez ma passion pour les bodys (on en parlait justement l’autre jour sur le blog !) alors forcément, je ne pouvais que tomber amoureuse des bodys intemporels de la marque Botzaris Paris. Des bodys canons qui mettent en valeur la silhouette, et qui se porte hyper facilement.

The Boston Club

the boston club

Parce que j’adore la mode, mais que j’aime aussi bien manger et dénicher de nouvelles petites choses à me mettre sous la dent, j’ai eu un vrai coup de coeur pour le concept de The Boston Club. Une box gourmande, qui contient des biscuits made in France avec des ingrédients bio. Rien que de regarder les visuels et leur site internet me met en appétit !

Jolies Culottes

jolies culottesLes Marseillaises qui me suivent sur Instagram en ont déjà entendu parler, car Jolies Culottes avait ouvert un pop-up store à Grand Littoral en Juillet dernier. Je suis complètement fan de leurs culottes, qui sont canons ! Fabriquées au Portugal,  on retrouve près de 75 modèles différents, du bloomer au tanga en passant par la culotte.

The Sea

Vous connaissez mon amour pour les bougies, alors je ne pouvais pas ne pas avoir un coup de coeur pour les bougies artisanales parfumées made in France de The Sea ! Leurs senteurs sont élaborées par des parfumeurs de Grasse et elles sont fabriquées avec de la cire de soja, naturelle et sans OGM.

Petite Nature

petite nature

On termine avec un concept étonnant, celui de Petite Nature ! Il s’agit d’un carré de verdure prêt à pousser, à disposer aussi bien sur une table, une terrasse ou un balcon. Il contient un substrat et des graines d’origine française. Top si vous avez quelqu’un dans votre entourage qui adore avoir de nouvelles plantes !

Infos pratiques

LA FABRIQUE DU PÈRE NOËL X ZALANDO – MARAIS :
Événement Facebook : https://www.facebook.com/events/293623574558049/
Adresse : 38 rue Sainte Croix de la Bretonnerie PARIS IV
Métro : Hôtel de ville ou Rambuteau
Du 1er Décembre au 23 décembre 2018
Ouvert tous les jours de 11h à 20h et le dimanche jusqu’à 19h

LA FABRIQUE DU PÈRE NOËL X MARIMI – TERNES :
Événement Facebook : https://www.facebook.com/events/363448814461750/
Adresse : 14 Avenue des Ternes PARIS XVII
Métro : Argentine ou Ternes
Du 1er Décembre au 23 décembre 2018
Ouvert tous les jours de 11h à 20h et le dimanche jusqu’à 19h

Attention : avalanche de clichés dans cet article qui sont terriblement vrais. Les Parisiens, les vrais de vrais, risquent de ne pas se remettre de la lecture de cet article. Mais je suis sûre que beaucoup de personnes vont le lire en se disant « ah mais oui, c’est tellement ça !! ». ;)

Cela fait déjà un peu plus d’un mois que j’ai posé mes valises et mes cartons à La Rochelle. Ce mois est passé évidemment à la vitesse de la lumière. On m’a dit que je m’enterrais à revenant vivre ici, que ce serait la fin de mon blog… Spoiler alert : NON. Bien au contraire.

Malgré les circonstances qui m’ont poussées à revenir m’installer à La Rochelle, je me sens tellement mieux dans mes baskets que ces 12 derniers mois. C’est simple : Paris n’a jamais été un choix, une ville qui m’attire. Alors m’y installer faisait encore moins partie de mes plans de vie. J’avais déjà refusé une proposition de boulot à Paris il y a 5 ans de ça, car je ne me voyais pas y vivre. 4 ans plus tard, j’y ai déménagé, un peu excitée par cette nouvelle vie mais avec toujours en tête l’idée que ce serait juste temporaire, pour 3 ou 4 ans max.

Alors tout n’a pas été mauvais pendant ma (courte) vie parisienne : cela m’a permis de me faire de nouveaux amis, de faire grandir ce blog notamment grâce aux soirées et au fait que pour les marques & agences, c’est plus pratique de collaborer avec quelqu’un qui vit sur Paris qu’ailleurs, et aussi de faire une expérience professionnelle qui certes, s’est mal terminée, mais qui m’a permis aussi d’en apprendre beaucoup sur moi.

via GIPHY

Très vite, il y a quelques petites choses qui m’ont très vite saoûlée / énervée dans mon quotidien parisien :

#1 : L’amabilité du parisien dans les transports

Dès que le parisien entre dans les couloirs du métro ou du RER, il semble perdre tout sens du civisme. Il se transforme en bête, qui court et pousse tout le monde pour entrer dans le train, comme si sa vie en dépendait.

Il est rare de faire un trajet en transports en commun à Paris sans se faire bousculer, ou se prendre un sac dans la tronche, surtout quand comme moi, tu fais 1m57.

Vous ne verrez pas un parisien sourire dans les transports, mais par contre vous pourrez le reconnaitre à l’odeur, surtout l’été quand le métro se transforme en sauna tout moite.

via GIPHY

#2 : Tout coûte cher

Ce n’est pas un mythe, tout coûte super cher à Paris. Je sais, c’est le lot de toutes les capitales, mais au fond ce n’est vraiment pas une vie. On a eu plusieurs fois de vrais chocs, surtout en débarquant de Marseille. On a souvent usé de la comparaison prix marseillais / prix parisien.

Résultat, tu sors, tu sais que tu vas vite en avoir pour 50€ par personne pour passer une bonne soirée. Tu vas faire les courses chez Franprix ou Monop’, et là tu bénis le fait de ne pas utiliser tes tickets restaurants. Et à la fin, tu trouves ça limite normal de dépenser 15€ chaque midi pour manger et de payer ta bière 10€.

#3 : L’air hautain du parisien

C’est vraiment un truc que je n’ai jamais supporté, et alors maintenant que je n’y vis plus, je le vois encore plus, comme le nez en plein milieu de la figure…

Le parisien a tout vu, tout fait. A l’écouter, il a un bac +18 et sait forcément tout mieux que vous, pauvre provincial. Il ne se gêne pas pour vous regarder des pieds à la tête, parce qu’évidemment vous n’avez pas forcément choisie une tenue qui vous donnerait l’impression d’être invité à dîner dans le dernier endroit à la monde tous les soirs.

via GIPHY

Certains à la lecture de mon article se diront sûrement que je ne suis pas faite pour vivre dans une grande ville, ou pour Paris. Alors, oui je ne suis clairement pas faite pour vivre sur Paris. Je n’ai pas envie de faire toujours des chichis, de penser que les autres sont moins bien que moi, ni de faire la queue 2h dans le froid pour manger des pizzas (coucou Big Mamma Group).

Par contre, je suis clairement faite pour vivre dans une ville où les gens savent rester humains. C’était le cas à Marseille, et pourtant c’est loin d’être une petite ville. A La Rochelle, c’est plus petit donc c’est encore plus humain, et il n’est pas rare que je rencontre des amis ou des amis d’amis dans la rue, et qu’on s’arrête papoter, prendre un café sur le port (à moins de 2€ et pourtant on paye la vue aussi ^^).

Bref, tout ça pour dire que Paris, tu ne me manques pas ;)

Tout est dit dans le titre.

Cet article sera plutôt bref à vrai dire, même s’il tend à se développer au fil des semaines. J’en parlais encore il y a quelques semaines sur le blog, mais cette rentrée et cet automne sont pour moi synonymes d’un nouveau départ. A la même date l’an dernier, nous quittions Marseille pour Paris, suite à de chouettes opportunités professionnelles.

Un peu plus d’un an plus tard, je quitte Paris pour La Rochelle. Pour retourner auprès de ma famille, pour retrouver le cocon et la douceur de vivre auprès des miens et de ma meilleure amie.

J’en parlerai sûrement plus longuement quand je serai prête à avoir assez de recul là dessus, mais mon expérience parisienne est mitigée. Elle m’a pourtant appris pas mal de choses : que je ne suis pas faite pour cette ville, pour ce rythme de vie. Que l’amitié est parfois faite de faux-semblants. Que je suis bien plus épanouie à travailler pour moi (même si ce n’est pas facile) que pour un patron qui m’embauche juste pour mon réseau.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Amelie 🐱 Feel good blogger ❤ (@sogirlyblog) le

Ces dernières semaines, le rythme a été un peu ralenti ici et sur les réseaux sociaux. Une rupture à digérer (dont je ne souhaite pas parler, mais que j’indique ici car forcément, on me demande si le Dandy me suit à La Rochelle), une nouvelle vie à appréhender, la recherche d’appartement, les cartons à faire… Tout ça implique une baisse de régime par ici, et ce encore pour quelques semaines, le temps de m’installer à La Rochelle.

Mais j’ai hâte de retourner dans ma ville natale, celle que j’ai quittée à 23 ans pour partir vivre à Marseille. Une ville qui me réserve déjà de chouettes projets pour le blog, dont j’ai hâte de vous parler. Une ville aussi qui va me permettre de créer une vraie routine cocooning pour moi, pour prendre du temps pour me chouchouter et m’écouter, loin du brouhaha parisien.

Le déménagement n’est pas encore fait, il va falloir patienter encore quelques semaines, mais forcément ce gros changement de vie va avoir un impact sur le blog. Lui donner un nouveau souffle, voir apparaitre des articles de déco, peut-être de nouvelles destinations de voyage et de nouveaux centres d’intérêts :)

J’ai hâte de vous faire découvrir plus en détail ma jolie ville de La Rochelle, vous donner envie de venir la découvrir le temps d’un weekend ou pendant des vacances, idem pour ma région. J’espère que vous serez au rendez-vous, même si de part ma situation actuelle, les articles sur Marseille vont se faire de plus en plus rares… Mais j’essaierai toujours d’avoir des infos car cette jolie ville m’a accueillie pendant 8 ans, et je compte bien passer la voir de temps en temps :)

Aujourd’hui, c’est du côté de la Gare de l’Est que je vous propose de sortir ! Le dandy y travaillant, il m’arrive de le rejoindre après son boulot pour boire un verre dans les environs. C’est d’ailleurs comme ça qu’on a découvert quelques endroits sympas dont j’avais envie de vous parler aujourd’hui sur le blog.

Un article qui peut être bien utile si vous décidez de prendre un OUIGO pour visiter l’Est de la France pour prolonger les vacances, ou si vous êtes de passage par la gare de l’Est.

Soyons honnêtes, avant d’entamer les bonnes adresses : les abords des gares sont rarement tops, surtout niveau fréquentation. Et c’est bien dommage car de petites pépites s’y trouvent ! C’est le cas des 4 adresses dont je vais vous parler aujourd’hui, et qui ont chacune leur style :)

Le Baranaan

Direction la rue du Faubourg Saint Martin pour partir en voyage en Inde, sans partir de Paris !

Ce bar clandestin se cache derrière un restaurant indien, où l’on peut manger. Une fois la porte secrète passée, on pénètre dans un lieu insolite. Des images de paysage en train sont diffusés sur les murs et l’on a l’impression d’être dans un train au bout du monde. Une lumière intimiste, des petites tables et une carte à s’en lécher les babines !

Ici, on sert de délicieux cocktails (parfaitement dosés) et des tapas indiens : falafels de dahl, brochettes de poulet tandoori, rouleaux de boeuf au curry, naans… Vous avez l’embarras du choix ! La carte des boissons est présentée sous forme d’un passeport tandis que la carte des tapas se trouve sur un billet de train.

Pour une bonne soirée, comptez 30€ par personne ! Les cocktails sont à partir de 12€ et les tapas à partir de 4€. L’endroit étant assez petit, n’hésitez pas à venir assez tôt pour avoir la chance d’avoir une table avec vue sur la campagne indienne ! ;)

Baranaan Indian Cocktail
7 Rue du Faubourg Saint-Martin, 75010 Paris
Du mardi au samedi à partir de 18h30

Le Café A

Juste à côté de la gare de l’Est, caché par de grands murs et un portail imposant se trouve le café A. La maison de l’Architecture a une terrasse immense que tous les parisiens rêvent d’avoir ;)

Jusqu’au 14 Septembre, les lieux accueillent le Plaza Havana Club, un lieu éphémère façon jardin secret. On y mange de bons petits plats, on y boit des mojitos et de la Corona, et on est tout de suite transportés en Amérique Latine.

C’est vite blindé – puisque comme chaque lieu à Paris, dès que c’est tendance, tout le monde y va – mais vous pouvez réserver une table afin d’être sûr.e de profiter de cet endroit éphémère.

source : TimeoutParis

Un vrai paysage à la Cubaine qui vous fera voyager en sortant de la ligne 4 du métro !

Café A
Maison de l’Architecture
148 Rue du Faubourg Saint-Martin, 75010 Paris
Ouvert tous les jours de 10h à 2h du matin

Le Perchoir de L’Est

Etre avec quelqu’un qui travaille à la SNCF, ça a ses avantages ;) C’est lui qui a d’ailleurs découvert ce lieu par hasard, le Perchoir de l’Est. Comme son nom l’indique, le perchoir se situe… au-dessus de l’entrée principale de la gare, devant la grande verrière ! D’ordinaire inaccessible, c’est le lieu parfait pour un afterwork entre amis ou collègues.

Pour y accéder, on doit entrer dans les locaux réservés à la SNCF, après avoir bien évidemment passé un contrôle à l’accueil. Eh oui, la capacité des lieux étant limitée, pas toujours facile d’y entrer !

Sur place, on y mange des pizzas et on boit des cocktails, avec une vue imprenable sur les environs de la gare.

Ultra cosy, difficile de ne pas craquer pour cet endroit. Le seul truc avec lequel j’ai eu du mal – mais comme partout à Paris – c’est l’ultra proximité des gens et leur air pas aimable. Mais ça, on ne peut rien y faire ;)

Le perchoir sera accessible jusqu’au 14 Octobre prochain, et si vous ne l’avez pas encore fait, je vous recommande vivement d’y passer une soirée !

Toit de la Gare de l’Est – Accès par l’aile Saint-Martin de la Gare de l’Est

Lundi-Mardi-Mercredi-Jeudi : 18h-2h
Vendredi : 16h-2h
Samedi -Dimanche : 14h-2h

Le Belushi’s

Juste à côté de l’auberge de jeunesse St Christopher’s Inn, entre la gare de l’Est et la gare du Nord, on a aussi pris nos quartiers au Belushi’s.

Ambiance sportive et étudiante au rendez-vous, même si les lieux sont fréquentés par des personnes de tout âge ;) Pas besoin d’avoir encore une carte étudiante pour y boire une pinte, regarder des matchs de foot ou jouer au baby !

Si vous avez envie de profiter de l’Happy Hour, de passer un bon moment entre potes ou d’écouter un bon concert, c’est l’endroit parfait. L’happy hour est en effet proposé tous les jours de 16h à 21h, de quoi en profiter sans trop se ruiner.

Les prix sont ultra abordables pour Paris, avec des demi de bière à 3,50€ et des cocktails à 8€.

Les fans de sports pourront y regarder aussi bien des matchs de Ligue 1 que des matchs de NBA ou de football américain. Avec une clientèle internationale, il y en a pour tous les goûts ;)

Belushi’s
5 Rue de Dunkerque, 75010 Paris
Ouvert tous les jours de 10h à 2h du matin / vendredi et samedi jusqu’à 4h30

Est-ce qu’une visite insolite du Panthéon vous tenterait ? C’est ce que je vous propose de découvrir sur le blog aujourd’hui ! Ma visite date d’il y a déjà quelques semaines mais elle est toujours d’actualité ; c’est une chouette idée pour vos weekends ou si jamais vous avez envie de découvrir le quartier du Panthéon de façon originale :)

J’ai en effet eu la chance d’être invitée par le Centre des Monuments Nationaux à la découverte de l’exposition « Illustres ! C215 autour du Panthéon » au mois de Juillet dernier. L’occasion pour moi de redécouvrir avec un autre regard le quartier du Panthéon mais surtout de visiter le Panthéon pour la première fois de ma vie, avec une visite plus qu’insolite comme vous allez le constater à la lecture de mon article :)

Illustres ! C215 autour du Panthéon

Jusqu’au 8 Octobre 2018, l’artiste urbain C215 anime le quartier du Panthéon à travers un parcours de street art entièrement gratuit, qui a pris place dans le paysage parisien.

J’avais déjà eu l’occasion d’apercevoir le travail de Christian Guémy – alias C215 – à Vincennes, sur du mobilier urbain. La ville est définitivement son terrain de jeu, où il laisse ses pochoirs s’exprimer.

C’est dans le cadre de la saison culturelle « Sur les murs, histoire(s) de graffiti » du Centre des Monuments Nationaux, que C215 a été chargé de créer de parcours autour du Panthéon. Résultat ? Pas moins de 28 personnalités illustres parmi lesquelles Marie Curie, Victor Hugo ou bien encore Bougainville.

L’itinéraire de ce parcours imaginé par C215 et le Centre des Monuments Nationaux est le suivant : dirigez vous dans la crypte du Panthéon pour découvrir les coulisses de cette exposition ainsi que le travail de C215, puis laissez vous guider dans les rues du Vème arrondissement à la découverte des 28 portraits, grâce à une carte.

Pour ceux qui préfèrent le faire à leur manière, vous pouvez aussi tout simplement vous balader dans les rues proches du Panthéon et découvrir par surprise ces portraits sur les murs, les marches ou bien encore les boites aux lettres du quartier.

C215 autour du panthéon

Le Panthéon, un lieu chargé d’Histoire(s)

C’est sur la montagne Sainte-Geneviève, en plein coeur de Paris, que s’élève le Panthéon, monument architectural de Soufflot. Son ambition ? Rivaliser avec Saint-Pierre de Rome et Saint-Paul de Londres, et le pari est réussi !

Depuis la Révolution Française, ce bâtiment a pour principale ambition d’honorer les grands personnages historiques français. C’est dans la crypte que reposent les dépouilles de ces illustres personnes qui ont toutes participé à l’Histoire de France, à leur manière.

Y sont ainsi inhumés Voltaire, Rousseau, Victor Hugo, Louis Braille, Alexandre Dumas et j’en passe. Derniers illustres à avoir fait leur entrée au Panthéon en Juillet dernier : Simone Veil et son époux Antoine.

visite insolite du panthéon

Très fréquenté par les touristes, on ne peut qu’admirer la grandeur du bâtiment lorsqu’on y pénètre. Cette nécropole a ouvert ses portes en 1791, après la Révolution Française. Le dôme fait une hauteur de 83m, ce qui fait qu’on peut facilement le repérer.

A l’intérieur, des peintres académiques comme Puvis de Chavannes ou bien encore Cabanel ont exercé leur art. On peut aussi découvrir le célèbre pendule de Foucault, conçu pour mettre en évidence le phénomène de rotation de la Terre.

visite insolite du panthéon

Impossible de visiter le Panthéon sans s’émerveiller devant son architecture mais aussi devant tous ces magnifiques tableaux et sculptures. Pour ma part, je n’avais encore jamais eu l’occasion d’y entrer et j’en ai pris plein les yeux. On se sent aussi tout petit devant tant de grandeur !

Continuer la visite insolite du Panthéon et prendre de la hauteur

Ames sensibles qui ont le vertige, ce qui suit ne va peut-être pas vous plaire ! ;)

Bon, je dois avouer que j’ai le vertige et j’ai quand même décidé de visiter les parties hautes du Panthéon. Je dois dire aussi que je n’ai pas trop fait la maligne et qu’il y a des moments où j’avais envie d’être en PLS ^^ Mais cette visite insolite du Panthéon valait carrément le coup !

Pour 3€ supplémentaires, sachez que vous pouvez participer aux visites guidées des parties hautes restaurées du monument. A titre exceptionnel, nous avons pu visiter également le haut du dôme, mais celui-ci n’est pas compris dans la visite.

Vous pouvez retrouver toutes les informations sur cette visite sur le site du Panthéon. Comptez environ 45 minutes pour cette visite, et l’ascension de 200 marches environ ;)

Vu que les lieux sont quand même étroits, la visite est limitée à 50 participants, ce qui est déjà bien quand on se retrouve à être les uns à la suite des autres dans des petits escaliers en colimaçon !

La visite commence donc par un premier arrêt pour voir le coeur du Panthéon avec de la hauteur. L’occasion de voir de plus près le sublime travail architectural de Soufflot !

Petit à petit, on se rapproche du sublime dome qui surplombe le Panthéon. Au passage, on prend le temps de découvrir quelques graffitis historiques présents sur les murs du monument (d’autres le sont moins, laissés par des visiteurs…).

Premier moment à sensation pour ceux qui souffrent de vertige : on arrive juste en dessous du dôme, avec une vue imprenable et magnifique sur Paris ! Je ne vais pas mentir, la vue vaut carrément le coup même s’il vaut mieux ne pas trop regarder en bas ;)

Après avoir gravi un escalier avec vue imprenable sur Paris, c’est le moment de monter dans le dôme ! Haut de 83m, c’est un édifice imposant à l’architecture magnifique. Pour s’y déplacer, c’est escalier en colimaçon obligatoire et ça grimpe ! Mais lorsqu’on arrive entre les colonnes, la vue à 360° sur Paris vaut le coup !

J’aurai clairement pu rester des heures à admirer la vue, mais il faut continuer l’ascension ! Direction le haut du dôme, sauf que mon vertige et moi n’allons pas pouvoir aller jusqu’en haut. J’ai tout de même pu apercevoir le magnifique plafond vouté et peint, avec cette passerelle en bois d’époque.

visite insolite du panthéon

Cette découverte du Panthéon a été riche en émotions, mais aussi en histoire(s) ! Si vous avez l’occasion de venir visiter le monument prochainement, je ne peux que vous recommander de découvrir aussi bien les parties hautes que l’exposition « Illustres ! C215 autour du Panthéon » :)

Toutes les informations concernant le Panthéon et l’exposition sont à retrouver sur le site du Centre des Monuments Nationaux :)

Quand l’amoureux m’a demandé où je voulais fêter mon anniversaire la semaine dernière, je n’avais pas d’idée particulière en tête. Juste l’envie de me poser dans un endroit sympa avec lui, de profiter de ma soirée sans me retrouver dans un restaurant prout-prout, en mode guindé. C’est par hasard que j’ai découvert Louie Louie sur Yelp, et à la lecture de deux mots comme pizzas et cocktails, j’ai tout de suite su que je voulais aller là pour fêter mes 32 ans !

C’est rue de Charonne – un quartier que j’apprécie énormément à Paris pour ses jolies boutiques et ses chouettes adresses – que se trouve Louie Louie.

Un restaurant de quartier avec un petit côté trendy très parisien, un personnel sympa et surtout des assiettes généreuses : la recette parfaite pour une soirée !

louie louie parisChez Louie Louie, on parle italien en cuisine et même si on est désormais habitués à ce détail à Paris avec les différents restaurants du Big Mamma Group (Pink Mamma, OberMamma…), c’est toujours agréable. Ca me rappelle le Sud, les pizzas de Marseille et les bonnes soirées passées à se délecter de ce plat dont je ne me lasserai jamais qu’est la pizza.

Alors qu’en cuisine, c’est l’Italie qui s’exprime, en salle la décoration est plus épurée, avec une petite touche scandinave. Carrelage à motif, mobilier scandinave et quelques touches de déco trendy comme le letter board ou les gros bouquets de fleurs n’attendent que vous.

Arrive la carte des cocktails et là, on est loin d’être déçus. A vrai dire, il y a tellement de choix (3 pages de cocktails !) que l’on ne sait pas trop où donner de la tête. On sélectionne donc en fonction de nos goûts, et je termine avec un Non-Spritz divin !

Du côté des pizzas, aucune déception en vue ! La carte est petite mais contient que des pizzas qui donnent envie ! (Elle est consultable par ici). J’opte pour une Cicero (Fior di latte / Courgette grillées / Pancetta / Ricotta / Ail) et l’amoureux pour une Dano (Sauce tomate San Marzano / Burrata / Tomates Datterini / Pesto).

Les pizzas sont tellement généreuses qu’on a bien du mal à les terminer ! Pour ceux et celles qui habitent dans le quartier, sachez qu’on peut aussi les prendre à emporter. Pratique pour se faire une bonne petite soirée à la maison, entre amis !

Pour 25€ par personne environ, vous avez de quoi passer une chouette soirée en amoureux ou entre amis, à refaire le monde avec de bonnes pizzas et des cocktails ! Que demander de plus ? :)

Louie Louie
78 rue de Charonne 75011 Paris
Lundi au Dimanche
12h à 14h30 et de 19h à 23h30