Tag

blog

Browsing

Avoir un blog, être blogueuse/instagrammeuse/youtubeuse/etc, c’est être toujours soumise au jugement des autres. Un peu comme tout le monde en société en fait, sauf que sur le web, les gens se sentent parfois pousser des ailes et jugent et critiquent sans filtres. Comme si l’écran de l’ordinateur ou du smartphone était une vitre blindée derrière laquelle on se sent invincible.

Je suis blogueuse depuis près de 8 ans. J’ai appris à ne plus prendre à coeur les critiques faciles, du style « t’es moche, t’es grosse, t’es prétentieuse » (et j’en passe et des meilleures). Ce n’est pas facile, je suis toujours blessée quand on m’attaque de la sorte, mais j’ai appris à ne plus le ressasser pendant des jours et des jours.

Dans mon métier de social media manager, j’ai appris aussi que certaines personnes ont une certaine passion pour aller critiquer tout ce qui bouge sur le web. Blogueur, marque, actualité… Tout en prend pour son grade. Etre troll, c’est être un passe-temps. Toi, tu en profites pour cuisiner, courir, faire du tricot, etc.. Eux, ils y perdent leur temps à critiquer, juste pour le plaisir.

Mais pourquoi je vous parle de tout ça ?

Parce que voilà, depuis quelques mois, j’ai lancé mon défi « A Better Me ». Une catégorie qui s’inscrit dans la tendance feel good de mon blog. Pas de jugement, pas de leçons moralisatrices, pas de conseils : juste la volonté de partager mon expérience pour reprendre en main mon alimentation. Chaque semaine, je prends le temps ici de partager avec vous ce que j’ai mangé, les erreurs ou améliorations que j’ai pu faire, mon état d’esprit, etc… Je sais que cela aide certaines d’entre vous à faire des efforts dans ce sens là, à trouver des idées de repas, etc… Et c’est bien dans ce sens que j’ai décidé de partager mon expérience !

Mais certaines se permettent aussi, plus ou moins régulièrement, de me poster des commentaires plus ou moins sympathiques. J’ai donc le droit à des leçons de morale, comme quoi je « mange comme une grosse », « fait n’importe quoi et donne le mauvais exemple », « ne doit pas avoir le droit de me plaindre vu mon alimentation catastrophique », et j’en passe et les meilleures.

Je suis toujours à chaque fois touchée quand je reçois ce genre de commentaires. Ça me donne parfois envie de tout stopper, de ne plus partager mon expérience. Et puis je repense aux commentaires des filles que ça aide.

C’est typiquement le genre de remarques qui peut me faire sortir de mes gonds. Parce que dans ces cas là, je le prends comme une agression, et puis comme je ne suis pas la fille qui a le plus confiance en elle sur terre, dans ces cas là, je me sens à la fois mal et pleine de rébellion.

 

Alors, petite mise au point (surtout les trolls et pseudo diététiciennes, si vous passez par là.).

Je ne suis pas diététicienne, je n’ai jamais dit que mon alimentation et mon mode de vie étaient très bons. Par contre, je pense avoir un impact positif en montrant qu’on peut essayer de faire des efforts et se reprendre en main, même si ce n’est pas toujours facile. Et même si ça ne plait pas à tout le monde, je compte bien garder ma rubrique et continuer à partager mes progrès, mes défaites et mes petits plats ici et sur les réseaux sociaux.

Pas de leçons de morale, ni de jugements sur le blog. Je ne l’ai pas crée pour ça. J’ai envie que ce soit un lieu bienveillant, où chacune peut venir ici sans se sentir jugée. Que ce soit sur son poids, son physique, ses goûts. Par contre, je préviens, je continuerai à sortir les griffes quand on viendra m’attaquer, et encore plus quand on se permet de critiquer dans le même temps mes lectrices ;)

Voila, fin du billet d’humeur. Vous pouvez reprendre une activité normale ^^

Ce que j’adore dans le fait de tenir mon blog, c’est que celui-ci me permet d’avoir des opportunités de dingue ! Nous sommes mi-Août et toute la semaine, je vais prendre les rênes du compte Instagram des hôtels Mercure pour faire découvrir mes 5 spots préférés à Marseille.

Pendant toute la semaine, vous allez découvrir donc mes 5 adresses préférées, celles que je recommande quand on me demande quoi voir à Marseille, qu’on y passe 1 jour, 1 weekend ou 1 semaine.

Si vous n’êtes pas sur Instagram, ou que vous avez tout simplement envie d’avoir plein de détails, voici donc mes 5 spots que vous aurez le plaisir de liker sur Instagram cette semaine ;)

wp-1471233804551.jpg

  1. Le Vieux Port de Marseille et sa vue sur la Bonne Mère

La base ! Je trouve que le Vieux Port regroupe tout un tas de jolies choses qui font Marseille : la vue sur la Bonne Mère, la mer, les pêcheurs qui vendent leur pêche le matin, la foule qui squatte l’ombrière, la grande roue, le bateau qui part au Frioul et celui qui te fait visiter les Calanques en 2h, les restaurants, le début de la Canebière… Et si vous avez le courage et le temps, passage obligatoire par la Bonne Mère !

2. Découvrir le street art dans le Panier

J’aime beaucoup me balader dans le Panier, pour découvrir ou redécouvrir des oeuvres de street art. On en trouve toujours des superbes que j’immortalise grâce à mon smartphone ou mon appareil photo. Et puis, si vous avez envie de repartir avec un objet sympa, une affiche, un tee-shirt, etc… une seule adresse : Undartground, tenu par le cousin de l’amoureux !

3. Le MuCem et le Fort Saint-Jean

Impossible de passer par Marseille sans faire une virée au moins au Fort Saint-Jean et sur le toit du MuCem ! Si vous avez le temps, une visite du musée des civilisations méditerranéenne est obligatoire. Il y a toujours de belles expositions et puis c’est un véritable monument architectural. Le Fort Saint-Jean, relié au MuCem par une passerelle en hauteur est aussi à voir, ne serait-ce que pour s’y balader et s’asseoir quelques instants, avec la vue sur mer qui va bien :)

4. Les Docks

Que ce soit pour y faire du shopping, prendre un verre ou manger, c’est mon lieu préféré à Marseille ! J’aime m’y balader, être à chaque fois époustouflée par l’architecture des lieux, filer boire une bière chez Le Belge et manger des antipasti à l’apéro du Marché des Docks. Sans oublier les jus detox/green de Dunk ! Impossible de rester insensible au charme des Docks, et encore moins si vous participer aux animations souvent organisés le soir ou le weekend ;)

wp-1471233764916.jpg

5. La Savonnerie de La Licorne

Impossible de passer à Marseille sans au moins connaitre l’histoire du fameux savon de Marseille ! Chez La Savonnerie de la Licorne, on peut y acheter son savon, le fabriquer soi-même en participant aux ateliers, visiter le musée du Savon juste à côté… bref, c’est un lieu incontournable à Marseille, à deux pas du vieux port ! Vous pouvez aussi passer dans leur atelier/boutique du Cours Julien ;)

#bestspotmercure

Mais vous aussi vous allez pouvoir partager vos bonnes adresses un peu partout en France et même dans d’autres pays si vous le souhaitez ! :) En effet, Mercure souhaite connaître les adresses insolites des internautes dans leur ville ou leur quartier d’été. Pour cela, ils mettent en place un grand concours Instagram pour gagner 3 weekends en France.

mercure hotels

Le principe est facile : sur votre compte Instagram, postez une photo de votre adresse préférée avec le hashtag #bestspotmercure en la pointant du doigt !

Un jury désignera trois photos gagnantes qui remporteront chacune un week-end dans l’hôtel Mercure de leur choix en France.

Toutes les infos et pleins d’exemples (dont mes photos) sont à retrouver cet été sur le compte Instagram de Mercure. Alors… Vous allez aussi participer ? :)

Enfin presque.

Le blog fêtera officiellement ses 7 ans en Novembre prochain, mais avec l’arrivée imminente de la rentrée, comme chaque année je me retrouve à penser au blog et à son évolution.

Et tout a bien changé depuis mes débuts !

La fin des blogs ?

On ne va pas se mentir, cette dernière année avec l’explosion de Instagram, Snapchat et YouTube, les blogueuses passent un peu pour des dinosaures des Internet. La plupart des gens ne veulent plus s’enquiquiner à lire des articles, préférant à ça les vidéos, les snaps et les photos Instagram bien léchées qui te donnent l’impression de vivre dans un décor de cinéma en permanence.

J’ai la chance d’avoir une belle communauté mais je vais être honnête : en 1 an environ, j’ai perdu 40% de mon lectorat. Pourquoi ?

  • on m’a dit qu’on préférait me suivre sur Instagram, plus facile, plus « intime », plus voyeuriste aussi. Les articles, c’est trop long, trop chiant à lire. (Véridique, j’ai vraiment eu ces commentaires !)
  • on m’a aussi dit que contrairement à des youtubeuses ou des instagrammeuses, je ne faisais pas rêver. (merci les gars ! ^^)
  • je me suis fait carrément doubler par d’autres blogueuses, qui voient peut-être plus leur blog/instagram/snapchat comme un objet marketing plus qu’une passion. Chacun son choix après tout :)

7 ans blog

Et puis j’ai eu 30 ans.

J’ai ouvert ce blog, j’avais 23 ans. Je venais d’arriver à Marseille, il n’y avait pas de blog. J’ai décidé d’y parler de mode, de beauté, de sorties… J’ai pas mal tatonné. J’avais aussi un mini salaire qui a fait que pendant longtemps, j’ai été taxée de « blogueuse Tati » ou « blogueuse du pauvre ». Comme si c’était mal de s’habiller que chez H&M…

Puis j’ai évolué, mes goûts aussi comme mon salaire. J’ai changé de sujets, j’ai continué à faire des looks faciles à reproduire, trop faciles pour certaines, et puis j’en ai eu marre d’être blogueuse mode. On m’a reprochée d’avoir changée, de ne plus bloguer comme à mes débuts… Mais tant mieux, non ? :)

7 ans de blog

Là, à l’heure actuelle, je me sens mieux en tant que blogueuse lifestyle. Mais cela ne m’empêche pas parfois d’avoir envie de parler mode ou beauté, même si ce sont des sujets qui vous laissent souvent de marbre ^^

Je n’ai pas envie de changer qui je suis, je n’ai pas envie de faire des tenues tendances juste pour que ça plaise. Je trouve ça d’ailleurs dommage que pas mal de blogueuses/instagrammeuses jouent un rôle sur leur blog, ou ne soient plus aussi spontanées qu’avant.

J’ai juste envie de continuer à partager avec vous sur ce blog mes coups de coeur, mes humeurs, mes bonnes adresses, mes créateurs chouchous, mes découvertes… Comme chez une bonne copine avec qui on feuilletterait un magazine.

Bon alors, on fait quoi ?

Sur le blog, je vais :

  • continuer à proposer des articles lifestyle, à partager mes bonnes adresses, à écrire plus de billets d’humeur/vie quotidienne et à vous proposer du contenu « feel good » :)
  • poster aussi de la mode et de la beauté ! Pour la beauté, je ferai peut-être des articles associées à des vidéos, c’est une idée qui me plait bien
  • continuer à poster régulièrement. Mon envie d’écrire est revenue, et je pense publier 4 à 5 articles par semaine :)

sogirlyblog

Sur Instagram, je vais :

  • continuer à partager mon quotidien, et tant pis si mes photos Instagram ne sont pas toutes de la même couleur ou ne montrent pas une vie de rêve. Mon Instagram me correspond et clairement, on s’en fout que je possède le même canapé Ikea depuis 2 ans, que mes cheveux soient pas parfaits et que mes photos soient prises avec mon téléphone et non un reflex.
  • continuer à préciser quand mon contenu est sponsorisé ou publié dans le cadre d’un partenariat, avec le hashtag #ad. Je songe sérieusement à commencer le texte avec une mention du type [partenariat] mais malheureusement, cela est souvent mal vu par les blogueuses comme par les lectrices. Dommage, l’honnêteté est pourtant une bonne chose !

Et les vidéos ?

Ca demande pas mal de boulot, ce n’est pas forcément quelque chose que vous attendez d’après vos retours mais j’ai bien envie de faire davantage de vidéos pour cette 7ème année !

Des vidéos type « mes favoris du mois », des billets d’humeur ou bien encore des tests produits, voilà ce que j’ai envie de vous présenter cette année. Et si Facebook me propose enfin la fonctionnalité, je ferai bien des lives aussi pour vous parler d’un produit en exclu sur ma page !

Alors, prêt(e)s à me suivre pour cette 7ème année de blog ? :)

credit photo « lifestyle » : pexels.com 

En Mars 2015, je plaquais mon CDI pour tenter ma chance en freelance. J’étais dans un boulot où je ne me sentais pas bien, dans une entreprise où j’ai failli faire un burn-out à force de me faire rabaisser toute la journée. J’ai donc sauté le pas en Mars après avoir fait une demande de rupture conventionnelle qui fort heureusement pour moi a été acceptée.

Pendant mon année de freelance, j’ai surtout pas mal bossé sur le blog. J’ai aussi eu de nombreux contrats pro très sympas, notamment avec les Villages Clubs du Soleil, Reebok, Bouches du Rhône Tourisme ou bien encore OUIGO. J’ai, à de nombreuses reprises, parlé de mon expérience sur le blog. Je vous invite à relire les articles liés à cette année par ici. 

de freelance au cdi

Et puis, en Mars, un an après m’être lancée en freelance, grosse remise en question. C’est une période où j’étais assez paumée, je ne savais plus trop quoi faire, où vivre, etc… Mon activité de freelance n’était pas non plus vraiment compatible avec ma vie privée. Nous avons pour projet d’acheter avec l’amoureux et clairement, en free, ce n’est pas possible (pour moi en tout cas. Salaires trop irréguliers).

Je me suis donc lancée à la recherche du sacré-saint CDI. Ce fameux poste que l’on veut tous, même si cela signifie revenir dans un schéma « traditionnel ». J’ai eu de la chance, j’ai trouvé en 2 mois environ et je suis rentrée chez Wiko en tant que Social Media Manager.

Alors, ce retour en entreprise ?

J’avoue, j’ai pas mal appréhendé le fait de retourner dans une entreprise. J’ai fui volontairement les offres d’emploi en start-up, car je sais que je ne suis pas assez forte pour supporter ce que demande un poste en start-up : beaucoup d’investissement, travailler énormément, prendre sur son temps perso, être multi-tache.

de freelance au cdi

Chez Wiko, j’ai trouvé un poste qui m’a tout de suite plu – du moins sur le papier – et qui m’a donné envie de franchir le cap d’abandonner mon statut de freelance.

Au bout de 3 mois, je suis assez satisfaite de mon retour dans une entreprise. C’est sûr, cela me prend pas mal sur mon temps perso et j’ai du freiner pas mal d’activités lancées via le blog. Je pense notamment au so girly crew, que j’ai du mettre en pause le temps de reprendre un rythme « normal » pour moi.

J’ai mis aussi du temps pour prendre mes marques. Quand tu travailles pendant 1 an en solo, c’est pas facile de s’intégrer dans une équipe, ni de travailler et d’avancer en fonction des autres. Heureusement, je suis dans une petite équipe qui fait que c’est beaucoup moins compliqué pour moi que si j’étais noyée dans la masse. :)

Et puis on ne va pas se mentir mais c’est tout de même beaucoup plus rassurant d’avoir le même salaire qui tombe à la fin du mois, et d’avoir une vraie fiche de paie à présenter aux banquiers.

Résultat, même si ma période d’essai n’est pas terminée, je me sens plutôt à l’aise dans mon nouveau job !

Le quotidien 

La routine a repris son cours, ce qui dans un sens n’est pas pour me déplaire. Cela m’aide à structurer mon emploi du temps et à ne pas trop angoisser en ne sachant pas de quoi le futur sera fait.

de freelance au cdi

Mais j’ai quand même repris mes mauvaises habitudes de stresser pour le boulot, de me soucier trop de ce que pensent les gens de moi, de faire d’une remarque ou d’une mauvaise journée une véritable montagne.

Du coup, ces 3 premiers mois en CDI sont un peu comme les montagnes russes. Parfois, ça va, parfois j’ai envie de tout lâcher.

Pas compliquée la fille :D

Les futurs plans de carrière

Toutefois, avec l’arrivée de mes 30 ans, je me pose encore des questions sur ma carrière. J’aime beaucoup ce que je fais, je m’investis pas mal (mais sans toujours avoir de chouettes retours), mais je crois que je ne ferai pas carrière dans le digital dans les années à venir.

Pourquoi ?

  • je stresse trop. Je prends tout à coeur. Une remarque sur mon boulot et je rumine pendant des jours. Moyen pour moi mais aussi pour mon couple, car j’en connais un qui en a un peu marre de me voir dépitée quand ça ne va pas au boulot. (et je le comprends !)
  • Je commence à tourner en rond dans ce domaine. Certes, en tant que social media manager, chaque jour ne se ressemble pas et j’ai de chouettes projets à mener chez Wiko, mais je sais que je vais me lasser dans 2-3 ans.
  • On a envie de changer de vie dans les prochaines années avec l’amoureux, notamment de changer de ville et je me dis que nouvelle ville = nouveau départ :)

de freelance au cdi

Mais je pense aussi qu’un jour, si j’en ai la possibilité, je reprendrais mon statut de freelance. Ne serait-ce que pour la liberté que l’on a : voyager quand on veut, travailler plus tôt le matin ou tard le soir, et puis choisir les projets qui me plaisent. Après tout, même si travailler est une obligation, autant faire en sorte que cela nous plaise. Non ? :)

Le bien-être au bureau

Pour illustrer mon article, j’ai pris quelques photos de mon bureau en open space chez Wiko :) J’ai essayé de le personnaliser un peu, notamment grâce à quelques goodies « feel good » envoyés par Viking pour mettre de la bonne humeur dans mon quotidien ! :) Parce que le bien-être au bureau, ça a du bon ! D’ailleurs ils en parlent sur leur blog.

Pour ma part, voici quelques astuces que j’ai pour vous, si comme moi vous êtes sensible au stress :

  • adopter un objet anti-stress. Viking m’a envoyé une chouette balle anti-stress mais avant ça, j’avais un élastique que je triturais quand je devais me déstresser.
  • opter pour les huiles essentielles, comme celle d’Ylang-Ylang qui ont des vertus apaisantes. J’en mets quelques gouttes sur un mouchoir et je le sens quand ça ne va pas et que j’ai la boule au ventre.
  • avoir du thé. Je bois pas mal de thé au bureau, c’est meilleur que le café et puis c’est ma pause détente à moi.
  • personnaliser mon coin dans l’open space. Qui dit open space dit grands espaces blancs où on est tous entassés les uns près des autres. Mon bureau me ressemble, il y a des objets girly, des petits gadgets sympas et je m’y sens bien :)

Et vous, comment ça va au boulot ? :)

J’ai toujours été hyper connectée, et ce depuis facile 4 ou 5 ans. Il faut dire qu’avec un smartphone greffé en permanence à la main, dur dur d’y échapper. Et pourtant, il y a quelques semaines, j’ai pris une décision radicale : virer TOUTES les notifications de mon iPhone, mis à part celles des messages et des appels. Revenir au strict minimum, à l’époque où sur ton 3310, tu n’avais rien : pas de Facebook, de Twitter, d’Instagram, de banque, de ventes privées, etc…

En fait, j’ai entamée une sorte de digital détox.

vivre sans notifications

Ca part globalement de mon article « Ne plus être blogueuse pro ». Un article que j’ai écrit parce que j’en avais besoin, parce que j’étais arrivée à un stade où les réseaux sociaux, le blog et tout ce que ça engendre devenaient trop durs pour moi à gérer. Vous allez me dire : « oooh mais de quoi tu te plains, tu vis de ton blog, tu fais des trucs géniaux et t’es payée pour en parler ! ». Ben oui. Mais être présente sur les réseaux quasiment 24h/24, se prendre des réflexions dans la tête quasiment tous les jours, être le Google des gens qui ne veulent pas lire la légende sous une photo ou ton article parce que ça demande apparement trop d’efforts de leur part, il y a un moment où l’on sature.

Bien évidemment, les réseaux sociaux, ça apporte un max de positif, et encore heureux, sinon je crois que j’aurai tout lâché plus d’une fois ! Tu as les rencontres virtuelles qui deviennent réelles, tu as la possibilité de mobiliser et soutenir plein de filles avec le So Girly Crew, tu peux rester en contact avec des gens partis à l’étranger ou qui vivent à l’autre bout de la France, tu peux être informé de l’actualité quasiment en temps réel.. Oui, Internet, Facebook, Twitter et compagnie, c’est chouette ! :)

Mais. J’étais arrivée à un point personnellement où chaque notification était limite une source d’angoisse. J’exagère peut-être un peu, mais les gens ont tellement la critique et la râlerie facile sur les réseaux sociaux – et encore plus quand tu as un blog et que tu dois avoir une grosse cible rouge au milieu du front ! – que j’appréhendais parfois de voir ce qui se cachait derrière les 5 notifications Twitter et les 6 commentaires postés sur mon Instagram.

vivre sans notifications

Alors, comme ça, j’ai pris la décision un peu folle – pour une blogueuse – de virer toutes les notifications de mon téléphone.

De prendre le risque de ne plus être cette blogueuse réactive, qui répond au quart de tour, qui se transforme en Google humain quand on lui demande où manger le midi et où elle a acheté la paire de chaussures vue sur son Instagram 30 secondes plus tôt.

Alors oui, je mets parfois 7h à répondre à un message. Je me suis même fixée comme limite de ne plus consulter mes réseaux sociaux le soir après 21h30, sauf Twitter les soirs de livetweet.

Et vous savez quoi ? Ne plus voir toutes ces notifications sur mon téléphone, ça m’a enlevé un de ces poids ! Plus de pression, plus besoin de répondre en urgence à un commentaire alors que je suis en train de profiter d’un moment en amoureux ou entre amis. Plus cette pression aussi via Instagram de voir ce que les autres blogueuses postent, font, commentent. Je suis en quelque sorte retournée dans ma bulle.

Une bulle qui fait du bien, et qui parfois me donne envie de carrément supprimer mes réseaux sociaux. Mais une blogueuse sans réseaux sociaux, c’est comme un docteur sans stéthoscope. Ca n’a aucun sens. Parce qu’à l’heure actuelle, Snapchat, Youtube et Instagram remplacent carrément les blogs. C’est un autre sujet, que j’aborderai peut-être sur le blog, mais depuis 2 ans environ, les fréquentations des blogs chutent vertigineusement, parce qu’on a la flemme de lire et de commenter. Mais c’est un autre débat.

vivre sans notifications

Tout cela pour dire que vivre sans notifications, à part les essentielles (sms et appels), ça a quand même du bon dans une société où il faut tout le temps être joignable, disponible et présent 24h/24 sur les réseaux. Pour bien paraitre, pour faire comme tout le monde et ne pas se faire oublier dans la masse.

Et vous, êtes vous adepte des notifications ? :)

Il y a un peu plus d’un an, j’ai fait un choix : quitter un CDI pour voler de mes propres ailes, bosser à mon compte et être blogueuse pro. Un choix longuement réfléchi, qui résultait d’une très mauvaise ambiance au boulot ET de super opportunités souvent loupées pour le blog. Mais au bout d’un an, voici venu l’âge de raison.

Je n’ai plus envie de passer mes journées à être blogueuse pro. Je n’ai plus envie d’être mon propre patron. J’ai envie de retourner dans un schéma « classique » de salariat, et que mon blog redevienne un loisir, ma petite bulle positive.

Mais pourquoi un tel retournement de situation ? Il y a plusieurs raisons, que je vais vous expliquer dans cet article. Ca ne va pas faire plaisir à tout le monde (vous allez me dire, ce ne sera pas la première fois !), mais j’avais vraiment envie de partager cette réflexion avec vous :)

routine teint frais

Freelance : le statut qui fait peur.

A la banque, à la famille, aux gens en général : freelance = instabilité.

Ben oui, on a pas un salaire qui tombe tous les mois, on galère souvent à se faire payer (dignement, ou se faire payer tout court) et à moins d’avoir décroché un méga contrat ou d’être la poule aux oeufs d’or, freelance c’est le genre de vie où tu ne peux pas te projeter à 6 mois.

Je ne suis pas le genre de fille qui va être capable de vous donner son plan de vie sur les 10 prochaines années (je ne sais même pas ce que je ferai dans 2 semaines, 6 mois, 1 an !) mais on ne va pas se mentir, la trentaine arrive ET il y a des projets de vie que je ne peux pas réaliser à l’heure actuelle.

Acheter un appartement ou une maison avec l’amoureux ? Impossible. A l’heure actuelle, lui seul peut demander un crédit, moi je ne peux pas. Trop peu de revenus réguliers. Prévoir un chouette voyage ? Si c’est le cas, je sais que je vais devoir me serrer énormément la ceinture pendant les mois qui précèdent le voyage, pour pouvoir en profiter le jour J en mettant ce que je peux de côté. Faire des économies, tout simplement ? Ben non, là non plus soit je fais des économies et je mange que des pâtes, soit je fais comme maintenant, je n’économise pas mais je prends des risques en cas de pépin.

Vous allez me dire : mais t’es pas la seule dans ce cas, y’a même des gens qui travaillent qui sont dans la même galère que toi. Et j’en suis consciente. Mais moi, quand je dis à ma banquière que je suis freelance, le premier truc qu’elle sait, c’est que je peux pas lui fournir un bulletin de salaire régulier.

blogueuse pro

J’aime la liberté que m’apporte le statut de freelance, surtout de pouvoir gérer mon emploi du temps comme je veux. Pouvoir partir à Paris en semaine, faire du sport quand tout le monde travaille ou faire une grasse mat’ un mardi matin. MAIS c’est aussi angoissant de ne pas savoir de quoi demain sera fait, de ne pas savoir comment faire si un jour je me sépare, de compter chaque sou avant de faire une dépense.

De plus je vis à Marseille et autant vous dire qu’il est très dur de trouver des missions ici. Les postes que j’ai en freelance, je les ai toujours décroché via le bouche-à-oreille, mais ce sont des missions qui ne me permettent pas d’en vivre à plein temps. Du coup, heureusement que je bénéficie encore de Pôle Emploi (même si j’aurai préféré m’en passer, vu qu’ils ne servent à rien à part me faire perdre mon temps par moment).

Seule solution ? Retrouver une vie professionnelle stable.

Blogueuse, le métier qui te rend négative.

Je suis globalement d’humeur positive (même si j’ai mes moments de mou ou de mauvaise humeur comme tout le monde). Mais je me suis rendue compte qu’être blogueuse à plein temps a quand même eu un impact négatif sur ma vie.

Déjà, parce que la blogo, c’est la cour de récré. Que tu aies face à toi une blogueuse de 20 ou 40 ans, même combat. Coups bas, trahisons, commérages, copier ce que fait le voisin… C’est le quotidien ou presque de la blogueuse. Même si on montre toujours sur les réseaux sociaux l’aspect positif du métier : cadeaux, voyages, soirées, etc..

blogueuse pro

J’ai crée mon blog il y a de cela plus de 6 ans, et ce n’était sûrement pas pour m’épuiser dans la cour de récré. Je suis dans un esprit de partage MAIS je ne me considère pas comme une star sous prétexte que 30.000 personnes environ chaque mois viennent lire le blog. Je suis vraie, ici et sur les réseaux sociaux, et ça ne plait pas toujours. Eh oui, je n’ai pas envie d’être simplement une image lisse sur écran glacé, j’ai aussi des opinions et une vraie vie à côté ;)

Mais voilà, ces derniers mois, plus que jamais, j’ai vécu pas mal de bas à cause du blog. Bien sûr, j’ai crée et vécu des trucs hyper positifs (notamment le So Girly Crew ! ♥) mais j’ai aussi vécu le blog avec une boule au ventre : le plantage total des Blogueuses du Sud (je ne reviendrai pas là dessus, grosse déception pour moi), les idées que tu lances et que les autres blogueuses récupèrent direct pour les tourner aussi à leur sauce (genre les meufs qui se mettent au sport alors qu’il y a 2 semaines, elles ne juraient que par la mode), les partenariats qui s’accumulent avec des marques qui sont impatientes et te pressent de faire tel article, telle photo, telle vidéo, les guéguerres de blogueuse, les critiques incessantes d’anciennes copines (blogueuses elles aussi mais desfois tu te demandes pourquoi elles bloguent…) qui te crachent dessus dès qu’elles le peuvent… Trop, c’est trop.

A l’heure actuelle, je me dis que je DOIS poster des articles, pas que je VEUX poster des articles. Les deadlines imposées par les partenaires rendent le truc un peu plus… chiant. Un peu plus stressant aussi. Ecrire certains articles – alors que le sujet me plait, c’est ça le pire ! – devient limite une corvée. Et franchement, j’ai pas envie de ça. J’ai pas envie de pondre des articles juste pour pondre des articles, comme si j’avais un patron derrière moi qui me demandait de remplir les objectifs du mois.

D’ailleurs, c’est un peu pour ça que j’ai calmé le jeu très récemment et j’ai moins posté certains jours. Parce que clairement, je n’avais pas envie. Mais alors pas envie du tout de bloguer.

blogueuse pro

J’ai juste envie que mon blog retrouve son statut de loisir. Je n’ai pas envie que mon métier de blogueuse pro me dégoute de tout cela. J’ai envie de reposter l’esprit léger, de publier sans me dire que je vais froisser machin ou que bidule va me piquer mon idée. J’ai envie de continuer à être dans le partage, d’organiser encore plus de trucs sympas avec le So Girly Crew. Bref, d’être une bulle de positivisme de façon générale (sur le blog mais aussi dans la vraie vie !) sans qu’il y ait quelques nuages gris dans les parages.

Résultat ?

J’ai envie de revenir à un schéma plus classique, qui fait peut être moins rêver. Je recherche actuellement un boulot dans le web, mais parfois je me dis que je serai mieux dans un métier qui n’a rien à voir ! J’ai envie d’avoir à nouveau un rythme de travail clair et net, de faire mes journées au boulot et puis de rentrer le soir, profiter de mon amoureux et de mon chat, diner, voir les copains, bloguer et aller courir avec le So Girly Crew.

D’ailleurs, j’ai d’ores et déjà viré TOUTES les notifications des réseaux sociaux. Non parce que ça aussi, c’est hyper anxiogène, surtout quand on me prend pour Google ou qu’on veut tout savoir tout de suite. Du coup, j’essaye aussi de ne plus regarder mon téléphone à partir de 21h30 le soir, sauf pour les livetweets de certaines émissions que je fais sur Twitter.

C’est peut être la trentaine qui arrive dans 3 mois, c’est aussi un gros sentiment de ras-le-bol de la blogo et de son univers (partagé notamment avec ma copine Julie MamaFunky) , mais j’aspire désormais à être plus stable dans ma vie.

Du coup objectif 2016 ? Retrouver un vrai boulot ! ^^ Ca ne fera qu’un défi de plus pour cette année, même pas peur ! ;)

On en a déjà parlé ces derniers mois, j’avais vraiment envie pour 2016 de partir sur une nouvelle version du blog. Une version peut-être un peu moins girly, peut-être plus adulte. Un blog lifestyle où l’on parlerait un peu de tout, essentiellement de sujets « feel good » : bonnes adresses, looks sympas, routines beauté ou produits pour se chouchouter… Bref, un blog où on se sent bien quand on le lit et qu’on prend le temps de lire avec une bonne tasse de thé :) Comme quand on va chez une bonne copine !

J’ai longuement réfléchi au fait de changer la direction du blog. Comme ce dernier est devenu mon métier, mais que je souhaite tout de même qu’il me ressemble à 200%, ça n’a pas été chose aisée. Je veux dire, pour la grande majorité de mes partenaires, Le So Girly Blog est un blog mode. Ayant été dans cette blogosphère pendant 6 ans, il est difficile de se défaire d’une étiquette. Et pourtant, je me suis toujours sentie plus ou moins en décalage avec la blogosphère mode : la majorité de ma garde-robe est abordable, je ne suis pas dotée d’un sens de la mise en scène de mes tenues incroyables et étant de nature relativement timide, j’ai bien du mal à me mettre en avant quand il s’agit de poser.

blog lifestyle marseille

Mais le blog lifestyle me correspond de plus en plus. J’ai envie de partager davantage mes découvertes, mon chemin de vie aussi en abordant notamment des sujets qui me touchent tels que la méditation ou le développement personnel. J’ai aussi envie de ne plus être noyée dans la masse des blogs mode. Bien sûr, je partagerai toujours des looks ici parce que j’aime la mode et que j’aime poster des looks de temps en temps, donc celles qui me suivent essentiellement pour cet aspect du blog, il y aura encore un peu de mode sur le blog ;) Et puis l’avantage d’un blog lifestyle, c’est que je peux aussi apparaitre sur le blog, sur les photos, sans pour autant prendre la pose ou me la péter ;) Mais il se pourrait que de plus en plus, vous me voyez cuisiner quand je poste des recettes ou sur les photos quand je poste une nouvelle bonne adresse sur le blog. En tout cas, quand l’amoureux sera là derrière l’objectif ;)

blog lifestyle marseille

Alors, et ces nouveautés, vous me direz ?

  • L’édito. C’est le premier article de cette année sur le blog d’ailleurs ! Chaque début de mois, je ferai un petit billet d’humeur sur un sujet soit personnel, soit en suivant l’actualité. Ca me manquait pas mal de ne plus poster des billets d’humeur. Je le faisais au début du blog, et puis j’ai reçu quelques critiques me disant « en gros » d’arrêter mes speechs. Et qu’est ce que j’ai fait… J’ai arrêté. Débile, hein ? Et pourtant on ne se rend pas bien compte que derrière le blog se cache une personne et très sensible en plus. Eh oui parfois les critiques, justifiées ou non, ont un véritable impact sur le blog mais aussi sur moi.
  • Le design. Je l’ai voulu plus sobre, plus simple aussi. En haut, 3 vignettes représentent les catégories phares du blog, à savoir le lifestyle, la mode et Marseille. Pour les autres catégories, elles sont disponibles en haut du blog, dans le menu, et là aussi, je les ai réorganisées pour que tout soit plus simple pour s’y retrouver. Comme d’habitude, le design permet de lire correctement le blog sur tablette et smartphone mais aussi sur ordinateur, à l’ancienne ;)
  • Me mettre davantage en avant dans les articles. Comme j’ai été malade tout le weekend et que je le suis encore aujourd’hui, je n’ai pas pu le faire pour quelques articles à venir, mais je compte bien être davantage présente sur les photos du blog, comme je vous le disais un peu plus haut ;)
  • Le petit bouton « coeur » pour dire que vous aimez un article si vous n’avez pas du tout le temps de commenter. Il se trouve en fin de chaque article et cela me permettra aussi de voir ce qui plait ou non comme type d’article donc n’hésitez pas à cliquer dessus ;)

coeur blog

 

Et ce que j’aimerai vraiment pour 2016 sur le blog ?

  • Que l’aspect communautaire du blog se renforce. J’envisage même de faire des petits défis photos sur mon compte Instagram ou de voir comment créer des évènements girly sur Marseille et ailleurs. C’est beaucoup de boulot, je ne sais pas encore par où commencer mais cet aspect communautaire qui existait les premières années du blog me manquent. Je ne suis pas là pour bloguer uniquement pour moi, je blogue avant tout pour l’échange. Et oui, même si mon blog est mon métier, je n’ai pas envie que ces valeurs se perdent.
  • Davantage de commentaires. Le nombre de visites sur le blog est plutôt constant, mais le nombre de commentaires lui, est en chute libre depuis deux ans environ. Avant, mes articles atteignaient les 50 à 100 commentaires. Maintenant, ce chiffre se situe plutôt entre 10 et 30. Ecrire un commentaire est vraiment quelque chose de rapide, qui ne prend pas beaucoup de temps et qui permet d’échanger entre nous. Et puis avec des navigateurs comme Google Chrome, vous n’avez même plus besoin de rentrer à chaque fois votre nom et votre email, avec le remplissage automatique du formulaire, ça se fait en un seul clic ;)

En tout cas, je suis super ravie de la nouvelle tournure que prend le blog et j’espère pouvoir faire plein de nouveaux projets en 2016 sur le blog ! Des projets à partager avec vous et j’espère vraiment que cette nouvelle version du blog vous plaira autant qu’à moi ! Les premiers retours que j’ai eu de votre part semblent aller dans ce sens en tout cas :) N’hésitez pas en tout cas à me laisser un petit mot pour me dire ce que vous pensez de tout ça, j’ai hâte de vous lire ! ♥

Ce n’est pas la première fois que je vous parle des coulisses du blog ici, mais je reçois régulièrement des emails ou des messages sur Facebook ou Instagram de futures blogueuses me demandant des conseils pour créer leur blog. Du coup, j’ai décidé de vous concocter un petit article très simple pour vous expliquer comment créer son blog facilement ;)

1ère étape : Définir les sujets dont on va parler

Pour moi, c’est vraiment la base de la création d’un blog : définir sa ligne éditoriale. Derrière ce gros mot se cache tout simplement la liste des sujets et des thèmes que vous allez aborder au quotidien sur votre blog. Comme en France on aime bien tout étiqueter, il va falloir vous demander si vous voulez être blogueuse mode, beauté, cuisine, DIY, jeux vidéo, sport ou si, comme moi, vous avez envie d’être un peu de tout ça. Dans ce dernier cas, vous allez avoir l’étiquette de blogueuse lifestyle.

Pour ma part, quand j’ai lancé le blog il y a 6 ans, j’ai pris une feuille de papier et un stylo, et j’ai noté les principaux sujets que j’avais envie d’aborder. A partir de là, j’ai défini des rubriques sur le blog et petit à petit, au fil des mois, j’ai ainsi rempli ces rubriques sur mon blog.

N’oubliez pas que votre blog, c’est votre espace personnel. Du coup, au fil des mois ou des années, en fonction de vos changements de vie, votre ligne éditoriale pourra être amenée à évoluer. Et c’est une bonne chose ! Quoique les gens en disent, il est important pour vous que votre blog vous ressemble.

Comment créer son blog facilement ?

Etape 2 : Choisir sa plateforme de blog

Lorsque vous allez vouloir lancer votre blog, vous allez vite vous retrouver face à un premier dilemne : choisir la façon dont votre blog va être hébergé.

Dans un premier temps, je vous conseillerai d’utiliser une plateforme de blog gratuite, telles que Blogger ou WordPress. C’est un bon moyen pour votre première année de blog de prendre vos marques sur la blogosphère et de prendre en main ces outils de publication.

Si, au bout d’un an, vous sentez que vous avez envie d’améliorer encore plus votre blog en mettant les mains dans le cambouis, alors il va falloir passer à l’étape supérieure : acheter votre propre nom de domaine, en l’achetant sur des sites comme 1&1. Pour une trentaine d’euros par an environ, vous aurez le nom de votre blog en .com ou .fr, et vous devrez avoir votre propre base de données.

Avoir son propre hébergeur et son nom de domaine ont des avantages : on est bien plus libre de publier sur son blog, de mettre des bannières d’affiliation et de créer son propre design pour avoir un blog à son image. Par contre, en cas de souci, de piratage notamment, il va falloir aller fouiner dans le FTP pour réparer tout ça ! Du coup, n’hésitez pas à employer les services d’un développeur ou d’un webmaster si vous sentez que vous n’allez pas être à l’aise avec tout cet aspect technique.

Comment créer son blog facilement ?

Etape 3 : Les Bonus

N’employons pas la langue de bois : tenir un blog peut être un bon complément de revenus. Pour cela, je vous conseille d’avoir le statut d’auto-entrepreneur afin d’être dans la légalité et de déclarer à l’Etat l’ensemble des revenus générés par le blog. Si vous produisez un contenu de qualité, que vous êtes régulier(e) dans la tenue de votre blog, les marques vont vous solliciter pour découvrir leurs produits et en parler sur le blog. Comme pour tout partenariat, il est important de mentionner à vos lecteurs que l’article est sponsorisé ou que vous avez reçu tel ou tel produit dans le cadre d’un partenariat.

Tenir un blog, c’est aussi l’occasion de rencontrer de nouvelles personnes et de vous faire de nouveaux amis. Pour ma part, grâce au blog, j’ai rencontré énormément de monde et je me suis fais de très bons amis, que je n’aurai pas pu rencontrer sans lui. Un blog permet aussi de se dépasser, de vivre des expériences uniques. Pour ma part, j’ai ainsi couru des courses, visité les usines de Sodebo ou bien encore fait des shootings pro ; bref, j’ai vécu un paquet d’expériences complètement folles grâce au blog ! :)

Enfin, et pour moi c’est peut être l’un des aspects les plus importants du blog, il m’a permis de développer des compétences par moi-même qui peuvent me servir dans le monde du travail. Rédiger des articles, me tenir au courant des tendances en matière de référencement, travailler sur Photoshop, prendre des photos de qualité et m’occuper de mes réseaux sociaux… Voici quelques compétences qui apparaissent désormais fièrement sur mon CV !

Avec ces quelques conseils, vous voilà prêtes à découvrir la chouette aventure du blog ! N’oubliez pas de rester fidèle à vous-même et il y aura toujours des jaloux qui viendront vous critiquer, mais l’essentiel est de s’amuser en tenant son blog !

Dans un prochain article, je vous présenterai quelques unes des applications essentielles à avoir quand on possède un blog, pour se faciliter la vie de blogueuse au quotidien :)

comment créer son blog

credit photos : Cliché Mignon

En Novembre prochain, mon blog va souffler sa 6ème bougie. Entre nous, si l’on m’avait dit à son ouverture que 6 ans après, je serai encore là, j’aurai bien rigolé ;) Si vous me suivez plus ou moins depuis mes débuts, vous aurez bien noté que les choses ont changé ici, mais aussi dans la blogosphère en général. Mais là n’est pas le sujet, je ne vais pas écrire un énième sujet de « vieille » blogueuse ;)

En cette rentrée, j’ai eu envie de me poser pour réfléchir à mon blog. Ces derniers mois, j’ai bien souvent pensé à lui dire « au revoir », tellement ils ont été chaotiques côté blogo. Mais ce blog, c’est un peu mon bébé, c’est une extension de moi et de ma personnalité, et y renoncer, c’est renoncer à une partie de moi. Et mes récents changements de vie n’ont pas été sans conséquence sur la tournure que prend le blog.

Comme vous le savez, depuis le mois de Mars 2015, je suis officiellement freelance. Travailler à mon compte m’a laissé beaucoup plus de temps pour le blog. Et contrairement à ce que je pensais, au lieu d’y passer beaucoup plus de temps, cela m’a permis de justement le lâcher un peu pour profiter de la vie. Pour reprendre le plaisir de la lecture, pour me mettre au sport, pour m’essayer à la méditation et découvrir la pleine conscience. On risque d’ailleurs de reparler de tout ça de temps en temps sur le blog, car cela fait partie de moi désormais.

blog marseille

L’idée de faire de mon blog ma principale activité m’a beaucoup effleuré. Mais la blogo est tellement un monde de requins que je ne m’y suis pas reconnue. On a beaucoup parlé dans mon dos, des amies sont devenues d’anciennes amies ces derniers mois et quand j’ai vu les partenariats que l’on me proposait qui partaient dans tous les sens, je me suis dit que ce n’était vraiment pas pour moi. Je n’ai pas assez l’esprit commercial pour ça ;)

C’est notamment pour toutes ces raisons, changements de vie + évolution de la blogo, que le blog a pris pour la première fois un rythme beaucoup plus lent cet été. Et bizarrement, ça m’a fait du bien. Et je crois qu’à vous aussi. Cela vous a permis d’être moins sollicitée par la lecture du blog, d’apprécier sûrement davantage mes articles. Du coup, ce rythme qui ne devait qu’être estival au début va devenir le rythme « normal » du blog : 4 ou 5 articles par semaine, et avec des thématiques variées.

IMG_0786

Mon article est peut être confus, mais pour la faire courte : plus qu’un blog mode, le blog devient encore plus un blog lifestyle. Je n’ai plus envie de poster 2 à 3 looks par semaine, je n’ai plus envie de prendre le temps de shooter autant de tenues par semaine. Je préfère le faire par plaisir plutôt que pour alimenter le blog ;)

A l’approche de la trentaine, j’ai davantage envie de partager mes découvertes et mes expériences de vie. J’ai envie de montrer les richesses de ma région mais aussi de voyager davantage. J’ai envie de continuer à partager avec vous mon apprentissage du sport. J’ai envie de prendre plus le temps de parler méditation, bien être, pleine conscience. J’ai envie que le blog soit un véritable lieu de bien-être, où la lecture de mes articles vous permettent de vous sentir bien ou d’avoir ce petit je-ne-sais-quoi qui vous met de bonne humeur le matin.

On parlera toujours mode et beauté, cela fait partie de moi, mais comme je l’ai déjà fait cet été, le blog sera plus varié. Même si le blog est mon espace personnel, je continue à prendre en compte vos demandes, vos envies. J’ai d’ailleurs un cahier où je consigne bien soigneusement vos remarques et demandes, pour en prendre compte et faire aussi de ce blog votre blog. C’est ma façon à moi de vous remercier de votre fidélité :)

IMG_0787

J’espère que la nouvelle direction du blog vous plait. Malheureusement, certaines personnes ne s’y retrouveront peut-être pas, mais je tiens à ce que mon blog me ressemble à 100%, au lieu de jouer le rôle de la blogueuse mode. D’ailleurs, n’hésitez pas à laisser en commentaire vos attentes ou vos ressentis par rapport à tout ça :) J’en profite également pour vous remercier de tous vos commentaires, que ce soit sur le blog ou sur les réseaux sociaux. C’est toujours pour moi un plaisir de pouvoir échanger avec vous, et c’est ça qui rend le blog vivant. MERCI ♥

ps : tous les produits couleur bleu/turquoise présents sur mon bureau sont crées par la marque LEITZ pour la rentrée et m’ont été gracieusement offerts par Direct Fournitures dans le cadre de notre partenariat. D’ailleurs, le mois prochain, cela me permettra de vous concocter un nouveau DIY ;) En attendant, vous pouvez vous aussi tenter de remporter des produits de bureau LEITZ sur leur Vitrine des Marques sur Facebook :)

astuces blog Bloguer au quotidien, comment ça se passe ?

Il y a quelques semaines, je vous donnais déjà quelques astuces pour bloguer et vous lancer dans la chouette aventure du blog, si ce n’était pas déjà le cas. Vous avez été nombreuses à me poser des questions et à réagir à cet article. C’est pour ça que j’ai décidé aujourd’hui de vous donner quelques astuces pour gérer votre blog au quotidien, car ce n’est pas toujours facile quand on y pense.

CHACUN SON RYTHME

Ce n’est pas parce que les blogueuses que vous suivez postent un article chaque jour que vous devez en faire absolument de même. Il est évident qu’un blog souvent mis à jour va être plus attractif qu’un blog mis à jour 2 fois par mois, mais si votre emploi du temps ne vous permet de publier qu’un article ou deux par semaine, eh bien c’est déjà chouette ;) Le plus important est de publier des articles de qualité, qui vous ressemble.

Pour ma part, j’écris 7 articles par semaine, mais il faut savoir que j’arrive à écrire mes articles parfois plusieurs jours à l’avance et que je travaille à mi-temps. J’ai donc du temps libre pour écrire sur le blog quand bon me semble (ou presque ^^).

AVOIR UN PLANNING

Ca peut sembler barbare et pas du tout spontané, mais avoir un planning de publication peut vous aider à tenir votre blog. Pour ma part, j’ai investi dans un agenda que je trimballe tout le temps dans mon sac (acheté chez Hema moins de 10 euros) et j’ai également un planner offert par Le Club des Sottes qui me permettent de gérer mon planning de publication.

planner le club des sottes

Chaque jour, je note ainsi quel article est prévu (ou quelle catégorie d’article est prévue, notamment pour les looks où je ne sais jamais trop ce que je vais porter à l’avance). Cela me permet d’une part d’avoir une vue d’ensemble du planning du blog, et de pouvoir faire des modifications facilement si on me propose par exemple d’organiser un concours sur le blog à la dernière minute ;)

En plus, comme j’ai légèrement tendance à être une tête de linotte, j’oublie souvent quand je dois publier des articles ou quel type d’article j’avais prévu. Tout avoir d’écrit à l’ancienne me permet aussi de me retrouver facilement !

planner blog le club des sottes

NOTER SES IDEES DANS UN CARNET

Si comme moi vous êtes du genre à avoir des idées et à les oublier 10 minutes après, investissez dans un petit carnet à glisser dans votre sac. J’achète les miens chez Hema, ils sont pas très chers (moins de 4€) et en plus leur taille me permet de les glisser dans des pochettes dans mes sacs à main.

Quand j’ai une idée d’article, je la note dans mon carnet, avec deux trois annotations, histoire de pouvoir revenir dessus quand j’ai le temps de bloguer et d’étendre mon sujet sur le blog.

UTILISER LES RESEAUX SOCIAUX

Je vis greffée à mon iPhone 24h/24, ce qui n’est pas forcément une bonne chose. Sauf pour le blog, où cela me permet de rester présente sur les réseaux sociaux et proches de vous, mes lectrices, au quotidien. Facebook Pages, Instagram et Twitter sont mes meilleurs amis pour le coup ;) Mais si vous êtes du genre à bloguer 2 ou 3 fois par mois, je ne peux que vous recommander d’utiliser les réseaux sociaux pour rester proches de vos lecteurs, de les informer de vos découvertes et de vos bons plans sans forcément écrire un article. Cela vous permet de créer une communauté au quotidien sans forcément passer trop de temps derrière votre ordinateur.

bureau so girly blogEt pour celles qui sont à la recherche de chouettes planners ou agendas, je vous recommande de jeter un coup d’oeil sur la jolie boutique du Club des Sottes ;) Outre le fait qu’ils sont partenaires des So Girly Pipelettes, c’est une véritable caverne d’Ali Baba si vous recherchez de jolies choses kawaii et à petit prix ;)

Pour ma part, j’ai eu un véritable coup de coeur pour ce planner chats, évidemment ;)

choo choo planner