Attention : avalanche de clichés dans cet article qui sont terriblement vrais. Les Parisiens, les vrais de vrais, risquent de ne pas se remettre de la lecture de cet article. Mais je suis sûre que beaucoup de personnes vont le lire en se disant “ah mais oui, c’est tellement ça !!”. ;)

Cela fait déjà un peu plus d’un mois que j’ai posé mes valises et mes cartons à La Rochelle. Ce mois est passé évidemment à la vitesse de la lumière. On m’a dit que je m’enterrais à revenant vivre ici, que ce serait la fin de mon blog… Spoiler alert : NON. Bien au contraire.

Malgré les circonstances qui m’ont poussées à revenir m’installer à La Rochelle, je me sens tellement mieux dans mes baskets que ces 12 derniers mois. C’est simple : Paris n’a jamais été un choix, une ville qui m’attire. Alors m’y installer faisait encore moins partie de mes plans de vie. J’avais déjà refusé une proposition de boulot à Paris il y a 5 ans de ça, car je ne me voyais pas y vivre. 4 ans plus tard, j’y ai déménagé, un peu excitée par cette nouvelle vie mais avec toujours en tête l’idée que ce serait juste temporaire, pour 3 ou 4 ans max.

Alors tout n’a pas été mauvais pendant ma (courte) vie parisienne : cela m’a permis de me faire de nouveaux amis, de faire grandir ce blog notamment grâce aux soirées et au fait que pour les marques & agences, c’est plus pratique de collaborer avec quelqu’un qui vit sur Paris qu’ailleurs, et aussi de faire une expérience professionnelle qui certes, s’est mal terminée, mais qui m’a permis aussi d’en apprendre beaucoup sur moi.

via GIPHY

Très vite, il y a quelques petites choses qui m’ont très vite saoûlée / énervée dans mon quotidien parisien :

#1 : L’amabilité du parisien dans les transports

Dès que le parisien entre dans les couloirs du métro ou du RER, il semble perdre tout sens du civisme. Il se transforme en bête, qui court et pousse tout le monde pour entrer dans le train, comme si sa vie en dépendait.

Il est rare de faire un trajet en transports en commun à Paris sans se faire bousculer, ou se prendre un sac dans la tronche, surtout quand comme moi, tu fais 1m57.

Vous ne verrez pas un parisien sourire dans les transports, mais par contre vous pourrez le reconnaitre à l’odeur, surtout l’été quand le métro se transforme en sauna tout moite.

via GIPHY

#2 : Tout coûte cher

Ce n’est pas un mythe, tout coûte super cher à Paris. Je sais, c’est le lot de toutes les capitales, mais au fond ce n’est vraiment pas une vie. On a eu plusieurs fois de vrais chocs, surtout en débarquant de Marseille. On a souvent usé de la comparaison prix marseillais / prix parisien.

Résultat, tu sors, tu sais que tu vas vite en avoir pour 50€ par personne pour passer une bonne soirée. Tu vas faire les courses chez Franprix ou Monop’, et là tu bénis le fait de ne pas utiliser tes tickets restaurants. Et à la fin, tu trouves ça limite normal de dépenser 15€ chaque midi pour manger et de payer ta bière 10€.

#3 : L’air hautain du parisien

C’est vraiment un truc que je n’ai jamais supporté, et alors maintenant que je n’y vis plus, je le vois encore plus, comme le nez en plein milieu de la figure…

Le parisien a tout vu, tout fait. A l’écouter, il a un bac +18 et sait forcément tout mieux que vous, pauvre provincial. Il ne se gêne pas pour vous regarder des pieds à la tête, parce qu’évidemment vous n’avez pas forcément choisie une tenue qui vous donnerait l’impression d’être invité à dîner dans le dernier endroit à la monde tous les soirs.

via GIPHY

Certains à la lecture de mon article se diront sûrement que je ne suis pas faite pour vivre dans une grande ville, ou pour Paris. Alors, oui je ne suis clairement pas faite pour vivre sur Paris. Je n’ai pas envie de faire toujours des chichis, de penser que les autres sont moins bien que moi, ni de faire la queue 2h dans le froid pour manger des pizzas (coucou Big Mamma Group).

Par contre, je suis clairement faite pour vivre dans une ville où les gens savent rester humains. C’était le cas à Marseille, et pourtant c’est loin d’être une petite ville. A La Rochelle, c’est plus petit donc c’est encore plus humain, et il n’est pas rare que je rencontre des amis ou des amis d’amis dans la rue, et qu’on s’arrête papoter, prendre un café sur le port (à moins de 2€ et pourtant on paye la vue aussi ^^).

Bref, tout ça pour dire que Paris, tu ne me manques pas ;)

Author

Blogueuse lifestyle à tendance feel good, je blogue depuis près de 10 ans !

30 Comments

  1. Hello,
    Comme je te comprends et encore tu etais dans paris intra muros si j ai bien compris
    Ah les fameux transports en commun, ce lieu ou l’incivilite et la puanteur y regne. Rien que d’y penser l’été j’ai la nausée et je ne compte plus le nombre de fois ou je disais clairement à celui ou celle qui avair oublié de passer sous la douche ce matin a quel point c’était désagréable des 7 h du matin pfiouuuuu
    40 ans à paris et sa banlieue et j’ai failli en tuer 2 dans le RER…avant de partir en province pour une vie plus calme et moins stressante.
    Bisous

    • Alors je vivais à Vincennes mais je travaillais et bougeais pas mal dans Paris intra muros effectivement ;)

  2. Coucou La Parisienne expatriée à Marseille va donner son avis ;)

    Je trouve que tu n’as pas tord sur les 2 premiers points. Le métro c’est la guerre, un truc de fou ! L’été ça pue (l’hiver aussi parfois). Il m’est arrivé, enceinte que personne ne me laisse sa place de lui-même. Je devais réclamer une place assise la plupart du temps.

    Paris est une ville extrêmement chère, mais comme toute grande ville, comme le sont Londres, New-York par exemple. Apparemment les prix ont encore augmenté depuis mon départ et je ne suis pas mécontente d’être partie. A Marseille c’est vrai qu’on peut se faire plaisir au resto pour 3 fois rien et c’est bien appréciable. Sans parler des courses au supermarché.

    Par contre, l’air hautain, moi je ne trouve pas. Ou en tous cas, pas tous les parisiens. Une certaine catégorie bobo-bourgeoise.
    Je ne me suis jamais sentie détaillée de la tête au pieds. Et je connais des tas de provinciaux qui ont tout vu tu vécu. Ca s’appelle des cons et malheureusement tu en trouves partout :(

    Bon moi non plus Paris ne me manque pas. Ou alors pour un long week-end sans enfant, mais plus pour y vivre. En fait j’en ai marre des grandes villes en général. Paris, ou Marseille.

    • Coucou ! :) Haha je savais que ça allait te faire réagir cet article ^^
      Pour l’air hautain, heureusement tous les parisiens ne le sont pas, mais je trouve qu’il y a assez vite cet air de jugement permanent. Et dans certains domaines (même pros), c’est très vite la course à qui à la plus grosse…

      Mais je pense qu’au final, on a toutes les deux envie et besoin de se retrouver dans des villes plus à taille humaine, et réserver les grandes villes à des weekends ou des déplacements occasionnels ;)

      • Oui dans le milieu pro c’est vrai ça par contre, et c’est d’un pénible !!!!
        Hâte de déménager et de m’encrouter en Province (oui oui on me l’a dit)

  3. Je vis sur Paris depuis 26 ans et je te comprends totalement! Je suis à 100% d’accord avec tous tes points. Et pourtant je suis un pur produit “région parisienne” car à part 6 ans en province, j’ai toujours vécu ici. Mais je vais faire ma vieille car je trouve que les choses ont beaucoup changé ces dernières années. Je ne ressentais pas tous ces malaises il y a 15/20 ans. Et depuis 3/4 ans, je n’ai qu’une envie, c’est de partir en province.

    • En discutant avec certaines personnes, effectivement c’est ce qu’il en ressort. Ca a empiré ces dernières années, comme si la ville s’asphyxiait petit à petit. C’est dommage car il y a plein de trucs chouettes à faire à Paris, mais je pense qu’il faut un mental d’acier pour y vivre en pleine satisfaction !

  4. Je n’ai jamais vécu à Paris et ça ne m’a jamais tenté. J’aime tellement vivre dans ma petite ville avec mon jardin :)
    Bon après les bordelais ne sont pas les plus souriants non plus ;) mais par contre l’esprit sud ouest est quand même bien là. En tout cas je comprends que ça ne te manque pas et faut dire que La Rochelle c’est une ville bien sympa.

    • Haha c’est vrai que les Bordelais ont parfois un petit côté parisien ! ^^

  5. Hello Amélie,

    Y’a du vrai dans ce que tu dis, mais c’est quand même dommage de mettre tout le monde dans le même panier, nous ne sentons pas tous mauvais, ça nous arrive de sourire et même parfois d’être sympa oui oui je te jure ! Pour l’air hautain, idem, c’est loin d’être général. Allez j’y vais moi aussi de mon petit cliché, je trouve que c’est les provinciaux débarquant à Paris pour leurs études qui sont les pires, au bout de quelques mois ou années, se prennent le melon, alors que les parisiens de souche sont bien plus sympas :-)

    • Haha je n’ai pas dit que tous les parisiens étaient comme ça, il ne faut pas se sentir vexés ;)

  6. Absolument pas vexée je te rassure, car je ne me reconnais absolument pas dans ta description du parisien, ni moi ni même mon entourage :-)

    • Ah ben tant mieux pour toi à vrai dire, je ne souhaite à personne d’être comme ça ;)

  7. Comme je te comprends,
    je vis en Ile de France depuis l’âge de 13 ans , ^pas PAris certes mais dès qu’on commence à sortir, c’est sur Paris donc les prix pratiqués je connais et les transports en commun aussi.
    Mais là j’ai pris la décision de partir à Lyon et donc départ dans 3 mois et j’ai hâte. Je ne dis pas que ça ne va pas me manquer, j’aime Paris j’avoue mais ça me fatigue et j’ai besoin de plus de calme et d’une vie plus abordable tout en étant dans une ville qui bouge culturellement parlant.

    Bonne continuation à la Rochelle

    • Ah Lyon, c’est une chouette ville, moi j’adore ! J’espère que tu t’y plairas :)

  8. Hello Amélie,

    Je te suis depuis un moment mais je ne prends jamais le temps de commenter ! Mais j’aurais Pu écrire le même article donc je suis obligée de te laisser un petit mot.

    Après 3 ans à paris, je déménage (enfin !) en janvier. Et je ne peux que me reconnaître dans ton post.
    Certes la vie culturelle à paris est vraiment hyper chouette mais a côté de tous les autres inconvénients, ça n’en vaut pas le prix…
    J’espere Que je me réhabituerai aussi bien que toi à une ville de taille Plus raisonnable. Pour moi ça sera lille.

    J’en profite pour te dire que j’apprecie Énormément le fait que tu sois blogueuse mais que tu restes accessible avec des petits défauts. Toutes ces blogueuses parfaites et lisses me donnent plein de complexes !

    Bises

    Clémence

    • Merci beaucoup Clémence et je te souhaite tout plein de bonnes choses pour ta nouvelle vie lilloise ;)

  9. Moi ca me maaaaaaaaaaanque mais obligations Marseillaise encore deux petites années et bye bye Marseille bonjour Paris ! Je pense qu’il faut y avoir vécu pour l’apprécier et savoir user des coudes pour pousser les gens, tout un art. Tu me fais rire avec le métro parce que c’est ce qu’il me manque le plus (folle moi ? haha) J’adore ça courir pour rattraper ton métro, marcher vite, je le fait aussi à Marseille mdr oui y en a un autre qui arrive dans 4 min mais moi c’est luiiiiii que je veux hihi ! Par contre moi qui fait 1M50 à hauteur d’aisselles je te comprends tout à fait sur les odeurs haha !

    • Ah mais je sais user des coudes, mais franchement, je ne vois pas l’intérêt d’être dans le conflit de bon matin ainsi que dans la course permanente pour vivre…

  10. Coucou je ne te comprends que trop bien.
    Actuellement à la recherche d’un appart, l’option Paris nous est venue à l’esprit avec mon chéri, ça nous rapprocherait de nos lieux de travail.
    Oui mais à quel prix ? On n’habite pas à la campagne, mais pas très loin et franchement je ne pourrais pas partir de Marne la vallée je pense…. Je préfère me rallonger un peu les transports, quitte à me donner ainsi la possibilité de poser mes fesses plus facilement qu’être sur Paris même … :D

    J’espère que tu te plait bien en tout cas dans ton nouveau chez toi loin de Paris :)
    belle soirée

    • Tu as bien raison. Certes les transports sont pas toujours faciles, mais hors de Paris, on a quand même un cadre de vie plus agréable et beaucoup plus calme :)

  11. Tu as tout à fait raison et j’avais VRaiment le ressenti que tu revivais suite à ton déménagement. Toutes les grandes blogueuses ne vivent pas à Paris alors pourquoi pas Toi !

  12. Salut Amélie !

    Je ne peux que confirmer chaque point de cet article ! J’ai quitté la région parisienne il y a deux mois pour les Deux Sèvres.
    Quelle joie de ne plus avoir à prendre les transports en communs parisiens et de ne plus mettre 1h pour faire 8km en voiture ! J’ajouterai un point, semblable au premier : l’amabilité du parisien dans les embouteillages. Parce qu’ils ont du mal a comprendre que klaxonner et râler derrière leur volant ne les ferra pas avancer plus vite haha ! Vive les routes de campagne ! Adieu le Periph’ , le RER et le Métro !!!

    Bisous

    • Haha oui, heureusement je n’ai pas le permis donc je n’avais pas à conduire sur le périph, mais les rares fois où j’ai été en voiture, mais quelle horreur ! Du coup, tu t’es installée où dans les Deux-Sèvres ? ;)

  13. J’ai habité en région parisienne quand j’avais 18 – 19 ans et je suis pas restée, je me sentais pas bien!
    Ma belle-mère habite Paris 15ème et depuis que je vais chez elle, je re-découvre Paris et je me sens bien! Je sais pas si c’est le quartier ou autre mais je ne vois plus les mauvais côtés! J’aime de nouveau Paris! ça va peut-être être pareil pour toi, qui sais?

    • Je verrai bien, mais pourtant j’étais à Vincennes et c’est le même genre que La Rochelle… Mais je crois que comme j’ai jamais trop voulu vivre à Paris, ça ne m’a pas aidé à apprécier la ville ;)

  14. J’adore ce genre d’article, ça me fait sourire, et me dire que finalement les prejugés que nous avons peuvent s’averer juste ;)

Write A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.