Tag

écologie

Browsing

Aujourd’hui, c’est un article un peu particulier que je vous propose. A vrai dire, il est un peu dans la continuité d’A Better Me. Il répond aussi à des questions qu’on me pose souvent sur Instagram : en tant « qu’influenceuse », n’ai-je pas un rôle à avoir sur des questions d’écologie ou de développement durable ?

Un monde en transition…

Il faudrait vraiment vivre dans une caverne ou avec des oeillères pour ne pas s’en rendre compte : depuis quelques années, le monde est en transition, avec une prise de conscience de l’écologie, de l’impact de nos modes de vie sur la planète, etc.

En tant que blogueuse, on me fait parfois des remarques comme quoi mon mode de vie n’est pas forcément bon pour la planète, ou que je n’y fais pas attention. Soyons honnête : je ne suis pas parfaite, loin de là. Je ne me suis jamais déclarée comme « blogueuse green » ou comme absolument concernée par les questions écologiques.

Même si mon alimentation n’est pas toujours raisonnable ou écolo, je limite mon impact sur la planète autrement, au quotidien :

  • je n’ai pas le permis : je me déplace la plupart du temps à pied, en vélo ou en transports en commun
  • je ne jette pas mes déchets ou des cigarettes dans la rue
  • je n’ai pas d’enfants (eh oui, ça compte !)
  • j’essaye de privilégier des produits alimentaires avec le moins de déchets possibles (mais c’est pas toujours facile)
  • j’utilise des gourdes et ma Sodastream pour limiter ma consommation d’eau en bouteille plastique
  • et je trie mes déchets aussi

…mais ce n’est pas toujours facile de changer ses habitudes

Que ce soit pour des questions pratiques ou économiques, il n’est pas forcément facile de changer ses habitudes, surtout dans l’alimentation.

Pour ma part, il y a quelques années, j’étais passée à une alimentation 100% végétarienne. Notamment après la lecture du livre « Faut-il manger les animaux ? » de Jonathan Safran Foer, sorti il y a déjà plus de 10 ans.

act for food carrefour

Mais je dois avouer que j’ai réintégré petit à petit la viande dans mon alimentation. Cependant, je fais désormais attention à ce que j’achète. Et surtout j’essaye de limiter mes apports en viande, en en consommant 2 à 3 fois par semaine (même si c’est compliqué quand on a un copain viandard qui ne comprend pas l’intérêt des plats végétariens…).

Autre habitude pas toujours facile à changer : les courses au supermarché. Je fais encore mes courses en supermarché, notamment au Carrefour City juste à côté de chez moi (où je me rends à pied). C’est pratique, en 15mn j’ai fait mes courses de la semaine. Je trouve tout ce qu’il me faut sans que cela ne me coûte trop cher.

J’ai pourtant le marché à côté de chez moi également, mais les prix ne sont pas toujours très abordables. En vivant seule, je dois parfois faire attention certains mois à mon budget courses ;)

Des changements petit à petit, plutôt qu’un gros changement impossible à tenir

J’ai toutefois, depuis quelques années, essayé de changer certaines habitudes, petit à petit. Certes, ce n’est pas toujours parfait. Mais là aussi, qui est capable de changer tout son fonctionnement du jour au lendemain ? Si vous avez le mode d’emploi, je prends ! ^^

Parmi les habitudes que j’ai prises, et qui deviennent petit à petit des réflexes :

  • N’acheter que des oeufs plein air (ceux avec le 1 écrit sur la coquille). Si je n’en trouve pas en rayon, tant pis, je m’en passe aisément.
  • Vérifier l’origine de la viande. Je privilégie les viandes françaises et quand mon budget me le permet, je file chez le boucher l’acheter.
  • Introduire de plus en plus d’aliments bio dans mon alimentation, que ce soit en supermarché ou dans des enseignes spécialisées.
  • Opter pour des aliments veggie (notamment dans la gamme « Carrefour Veggie ») pour ne pas consommer de la viande à chaque repas.
  • Faire mes courses avec mes propres sacs, pour ne pas acheter de sac plastique (même s’ils sont réutilisables).
salade végétarienne

Il me reste encore du boulot, notamment en ne consommant que des légumes de saison. Je ne pense pas qu’un jour je reviendrai à une alimentation totalement végétarienne, sauf si j’ai une énorme prise de conscience pour une raison X ou Y.

Carrefour lance Act for Food

Aujourd’hui, j’ai donc eu envie de vous parler de Act for Food, l’action lancée par Carrefour pour mieux manger. Vous avez peut-être déjà vu passer la publicité à la télé.

L’enseigne a récemment sorti un documentaire en 6 parties, visible gratuitement sur YouTube, qui s’appelle « Alimentation, on change tout ? ». Je vous mets sur le blog le 1er épisode, mais les autres sont à découvrir en cliquant sur le lien ci-dessus.

J’ai regardé avec attention les 6 épisodes, et je l’ai trouvé plutôt bien fait. A la fois grâce à la parole d’expert, mais parce que le documentaire aussi a un côté assez ludique, qui rend le sujet facile à comprendre.

Carrefour étant une enseigne que je fréquente pour des raisons pratiques (puisque c’est l’enseigne la plus proche de chez moi), je trouve ça assez intéressant de voir leurs engagements pour offrir de meilleurs produits et répondre à la demande croissante des consommateurs d’avoir une consommation plus raisonnée.

Je retrouve pas mal de points communs dans ce que j’ai mis en place (ou ce les habitudes que je veux prendre) avec les actes sur lesquels s’est engagé l’enseigne avec son Act for Food. Réduction des emballages, fruits et légumes de saison, conversion vers le bio… Ce sont des sujets qui, en tant que consommatrice, me parlent.

Même si l’on peut encore taper sur la grande distribution, je trouve ça très bien que les enseignes comme Carrefour décident de se bouger et de prendre les choses en main. Car soyons honnêtes : tout le monde ne peut pas forcément arrêter de faire ses courses au supermarché. Mais si l’on peut y choisir des produits avec un impact moindre sur la planète tout en ne trouant pas notre portefeuille, c’est mieux que rien, non ?

Et vous, avez-vous pris de nouvelles habitudes alimentaires ou de consommation ces dernières années ? Etes-vous sensible à la cause écologique ?

ACT FOR FOOD CARREFOUR

Article réalisé en collaboration avec Carrefour

Aujourd’hui, on va parler des culottes de règles Modibodi. Un sujet qui n’est pas encore hyper bien connu, vu toutes les questions que j’ai reçu à ce sujet ces dernières semaines. Idem dans mon cercle proche : cela a fait l’objet de quelques discussions entre amies, toutes intriguées par le concept.

Cela faisait un moment que j’en avais ras le bol de porter des serviettes hygiéniques à chaque période de règles. J’ai même déjà eu le cas d’allergies à certaines marques (coucou Nana !)… Et puis, à force de lire ici ou là que leur compo était pas top, j’ai eu envie de passer à autre chose.

J’avais déjà entendu parler des culottes de règles, notamment sur Instagram. L’idée m’était restée dans un coin de tête, sans franchir le pas. Pourquoi ? Je ne sais pas. Je me suis longtemps dit que c’était peut-être compliqué au quotidien, je ne savais pas trop si c’était fiable ou pas…

Et puis il y a quelques semaines, je me suis enfin décidée à cliquer sur une de ces dizaines de pubs Facebook qui apparaissent quand je me connecte. C’est comme ça que j’ai découvert Modibodi. Avant de commander, j’ai pris le temps de lire le site, de rechercher des avis sur les culottes, leur composition, etc… Et puis, au final, je me suis laissée tenter. Et vous savez quoi ? Je suis bien trop bête de ne pas avoir commandé avant !

Les culottes de règles Modibodi, comment ca se présente ?

On a toutes des culottes de règles. Vous savez, la bonne vieille culotte en coton confortable, qui supporte depuis des années nos serviettes, nos tampons et les petites fuites.

Modibodi a gardé l’idée de la culotte confortable, au design classique. La marque propose plusieurs designs, plusieurs couleurs, qui permettent d’avoir de jolis sous-vêtements pendant cette fichue période du mois.

Cliquez ici pour découvrir les modèles disponibles !

culotte de règles modibodi

Pour ma première commande, j’ai opté pour deux modèles. Mes règles durent en moyenne 2 jours, donc je me suis dit qu’une culotte par jour serait nickel. La nuit, j’ai donc porté une culotte normale avec une serviette.

J’ai commandé le modèle Sensual Hi-Waist Bikini, avec sa dentelle taille haute, et le modèle Classic Bikini.

Y’a quoi dedans ?

D’aspect, on dirait donc une culotte tout ce qu’il y a de plus normale. Certains modèles sont même très sexy. Votre moitié risque de ne pas vous croire quand vous lui direz que vous avez vos règles ;)

Concernant la composition, la culotte est composée à 85% de laine mérinos provenant d’Australie. La laine est biodégradable. Elle absorbe les odeurs et l’humidité. Au toucher, on dirait une culotte en coton, le tissu est très doux.

La partie absorbante de la culotte se compose de plusieurs couches, qui ont chacune un rôle bien précis.

  • La partie supérieure : elle absorbe rapidement l’humidité, elle retient les odeurs et est anti-bactérienne. Grâce au tissu « sport mérinos », on se sent propre et sèche toute la journée.
  • La partie intermédiaire : constituée de fibres de bambou, elle retient le liquide. Le bambou est plus absorbant que le coton et naturellement anti-bactérien.
  • La partie extérieure : waterproof, elle protège des fuites.

Et c’est fiable ?

Pour que cela soit fiable, il est important de prendre une culotte adaptée à son flux. Il existe trois types de flux chez Modibodi :

  • Superlight/light : absorbe 2.5 à 5ml, soit 1/2 à 1 tampon.
  • Light/moderate : absorbe 5 à 10ml, soit 1 à 1 et demi tampon.
  • Heavy/overnight : absorbe 15 à 20ml, soit 2 tampons.

Choisir également la culotte pour qu’elle soit adaptée à votre morpho. Pour ma part, j’ai pris une taille M pour mon 40/42. La marque propose des culottes du 36 au 50.

Je n’ai eu à aucun moment des soucis de fuite. J’avais pris deux culottes en « Light/moderate » car mon flux n’est pas très important. Je les ai portées toute la journée, sans avoir à en changer. Par contre, pour la nuit, je dois en commander une autre ^^

culottes de règles modibodi

C’est confortable ?

Complètement ! A tel point qu’on oublie même qu’on a ses règles (enfin sauf quand vous avez un SPM qui vous rappelle que vous les avez). La culotte est super agréable à porter, et on ne sent pas la protection.

Contrairement aux serviettes où l’on sent l’épaisseur, ici on ne sent rien du tout. C’est un peu perturbant au début, mais on s’y habitue très vite. A tel point que la nuit, la serviette m’a gênée…

Comment on la nettoie ?

Côté entretien, au final c’est super facile. A la fin de la journée, il vous suffit de rincer la culotte dans votre lavabo, jusqu’à ce que le sang soit totalement évacué.

Ensuite, hop en machine avec votre linge ! Disposez la culotte dans un filet à linge (comme pour vos autres sous-vêtements).

Attention : pas de détergent, pas d’adoucissant ni de sèche-linge !

Le tissu a l’avantage de sécher vite. Du coup, si comme moi, vous avez un programme express sur votre machine, vous pouvez la laver le soir, pour qu’elle soit propre et sèche pour le lendemain.

C’est quoi la durée de vie d’une culotte Modibodi ?

La marque annonce… une durée de vie entre 6 mois et 2 ans. C’est un grand écart !

C’est surtout au niveau de l’aspect de la culotte que cela se joue. La protection est faite pour résister dans le temps, à condition de bien en prendre soin.

Bilan ?

Je suis plus que contente d’avoir enfin franchi le pas. Et clairement, je ne compte pas revenir aux protections type serviettes ! Je ne peux donc que recommander de passer aux culottes de règles, pour rendre cette période du mois un peu plus facile :)

Comme j’ai passé commande par moi-même, et que ce n’est pas un partenariat, je n’ai pas de code promo. Par contre, en vous inscrivant à leur newsletter, vous avez 10% de remise sur votre commande :)

Qui a déjà testé par ici ? :)