J’ai fait le Dry January cette année (pour la première fois !)

dry january

Je fais partie de ces gens qui ont une vie sociale assez présente. 2 à 3 fois par semaine, je rejoins mes amis souvent dans les bars pour boire un verre, discuter, faire des quizz… Des moments de détente et de partage qui me sont nécessaires pour relâcher la pression de la vie d’entrepreneuse. Mais le plus souvent, pendant ces soirées, je bois 2,3, 4 bières ou boissons alcoolisées. Alors, en ce mois de Janvier 2024, j’ai eu envie de tester le Dry January. Petit retour d’expérience !

Pourquoi avoir tenté le Dry January cette année ?

Même si le concept du Dry January existe depuis quelques années maintenant, je ne l’avais jamais fait avant. Mais cette année, j’ai été un peu forcée à le faire 😅

Alors, je vous arrête de suite, non je ne suis pas enceinte. Bizarrement, c’est le premier truc qui vient en tête quand tu es une femme et que tu refuses un verre d’alcool.

J’ai terminé 2023 malade et épuisée. Je l’ai déjà évoqué à de nombreuses reprises sur mon compte Instagram, mais je n’ai pas pris de vraies vacances depuis Décembre 2022 (et encore, j’étais à New York donc c’est pas super reposant !).

Le soir du réveillon de Noël, je bois un petit cocktail, un verre de vin… Pas plus d’excès que d’habitude, mais au milieu du repas, je me sens mal. Je commence à avoir les oreilles qui bourdonnent, la vue qui se brouille… Bref, je fais un malaise. Je mets ça sur le compte d’une mini gueule de bois datant de la veille (oups, quelle idée 😅) et le lendemain midi, je rebois un verre de vin. Mais là aussi, ça commence à aller mal donc je passe à l’eau.

Entre Noël et le premier de l’an, je ne sors pas beaucoup, mais lors de ma seule sortie en soirée, je me contente de boire des softs. Le soir du réveillon du Nouvel An, je bois une bière et rebelote : vertiges, oreilles qui bourdonnent… Je sors prendre l’air et je passe le reste de la soirée à esquiver les verres d’alcool, buvant essentiellement de l’eau ou des softs.

Du coup, moi qui me disait « tiens, je pourrai tester le Dry January ! », je me suis dit que c’était le signal qu’il fallait tester.

Comment j’ai vécu mon premier Dry January

dry january

Comme je le disais ci-dessus, j’ai une vie sociale plutôt chargée, avec des sorties dans les bars 2 à 3 fois par semaine. Matchs de rugby, quizz, soirées tranquilles avec les amis… Comme certains qui ont une clope à la main, moi c’est le plus souvent une pinte de bière.

Je me suis dit que ça allait être compliqué de tenir un Dry January dans ces conditions, surtout que la plupart de mes potes ne le font pas.

Première semaine : je suis malade comme pas possible donc clairement, je n’ai aucune envie de boire. De toute façon, je suis enfermée chez moi, je n’ai pas la force ni l’envie de sortir. Je passe le weekend à Bordeaux chez mon copain, mais je suis encore patraque donc je n’ai aucune envie de sortir.

La semaine suivante, je reprends petit à petit ma vie sociale. J’organise un Book Club au Gaée, mais comme la carte des mocktails est variée, je n’ai aucun souci à opter pour un cocktail sans alcool. Idem quand je sors au Pinte à Kill, où on retrouve pas mal de softs ainsi que des bières sans alcool.

Petit à petit, les semaines de Janvier passent et je ne ressens pas l’envie de boire d’alcool, malgré les sollicitations. Le seul moment où ça m’a donné envie, c’était un samedi au pub irlandais, devant un match de rugby. Au 3ème verre de Coca vendu 4,50€, j’avoue que j’ai eu envie de le troquer contre un verre de cidre. Mais j’ai résisté !

Il faut dire que les bienfaits de la non-consommation d’alcool m’ont aussi motivée à continuer mon Dry January. Il y a aussi le fait qu’en vrai, je n’ai pas besoin de boire de l’alcool pour m’amuser en soirée, danser, profiter, etc… Tant que je passe un bon moment avec mes amis, aucun besoin d’avoir de l’alcool dans mon verre :)

Quels sont les bienfaits de mon Dry January ?

Le premier bienfait que j’ai repéré au bout de 2 semaines environ, c’est que je dormais bien mieux. Même sans dormir très longtemps, je me suis levée quasiment tout le mois de Janvier reposée et pleine d’énergie ! Ca faisait bien longtemps que ce n’était pas arrivé.

Toujours dans le domaine du sommeil, j’ai apparemment arrêté de ronfler 😴 Là aussi, ça faisait longtemps que ce n’était pas arrivé, et j’en suis assez étonnée !

Autre avantage non négligeable du Dry January : j’ai perdu du ventre et près de 3 kilos ! J’avoue que ça fait quand même plaisir de voir le chiffre sur la balance descendre sans changer mes habitudes alimentaires. Mais c’est sûr qu’à raison de 5-6 pintes de bière par semaine, cela doit représenter pas mal de calories. Surtout que je les consomme essentiellement le soir, et je pense que l’on stocke davantage à ce moment de la journée.

Alors, ça va donner quoi après le Dry January ?

Une chose est sûre, je vais réduire ma consommation d’alcool. Pourquoi ? Parce que j’ai constaté qu’il y avait pas mal de bienfaits sur mon corps à faire une pause. Et aussi parce que boire de l’alcool ne me manque pas du tout.

J’ai juste bu une bière le weekend dernier, lors d’une soirée entre copains. Eh bien vous savez quoi ? Ca m’a pas fait plaisir plus que ça. J’en ai bu une seule dans la soirée, puis j’ai continué en buvant juste de l’eau. Et j’ai passé une excellente soirée.

Je pense donc m’octroyer de temps en temps un bon cocktail ou une bière, mais réduire ma consommation tout au long de l’année. Ca ne sera pas toujours facile. Je pense notamment à cet été, car je fais souvent des apéros plage ou des soirées en terrasse avec les copains.

En tout cas, je suis fière de moi d’avoir tenté ce Dry January et d’avoir profité pleinement de l’expérience, sans sacrifier ma vie sociale. Et vous ? Vous avez déjà tenté de le faire ? Ou vous ne consommez déjà pas beaucoup d’alcool au quotidien ?

Suivre:
Amelie
Amelie

Blogueuse lifestyle à tendance feel good, je blogue depuis 2009 !

Find me on: Web | Twitter | Instagram

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

8 Commentaires

  1. 7 février 2024 / 10 h 33 min

    Je l’ai aussi fait cette année pour la deuxième fois et j’ai trouvé ça moins dur que l’an dernier. J’avais prévu le coup avec de bonnes bières sans alcool et des mocktails!

    • Amelie
      Auteur / autrice
      7 février 2024 / 10 h 36 min

      Clairement, les mocktails, c’est top ! :)

  2. Katia R.
    7 février 2024 / 10 h 51 min

    Bravo Amélie ! Suite à des gros soucis de santé l’année dernière, je ne bois quasiment plus et effectivement les effets sur la santé, l’énergie, le sommeil sont dingues ! Et ça ne m’empêche absolument pas de passer de bonnes soirées
    Pour Noël ma sœur m’a offert les spiritueux sans alcool et c’est une super bonne alternative les mocktails !

    • Amelie
      Auteur / autrice
      7 février 2024 / 10 h 53 min

      Les spiritueux sans alcool, faut vraiment que je me penche sur la question car il y a l’air d’avoir des marques très sympas. Le plus compliqué reste dans certains bars, notamment quand je vais au pub, où les alternatives sont rares ^^

  3. DreyJu
    7 février 2024 / 14 h 13 min

    Pas de dry january pour ma part mais de base je ne consomme pas beaucoup d’alcool. Je ne fais pas sortie en semaine enfant oblige et le week end je ne bois jamais seule. Cela peut arriver de boire un verre de rouge à un repas de famille. Vendredi soir j’étais au resto avec un copain et j’ai pris un verre de lambrosco qui m’a fait tout le repas. Mais il m’arrive très souvent de passer des semaines sans boire qi je n’ai pas d’évènements en compagnie de copains de prévu.
    Ce que je fais la plupart du temps c’est de profiter d’être au resto pour boire par exemple un spritz en apéro qui me fera tout le repas.

    • Amelie
      Auteur / autrice
      7 février 2024 / 14 h 18 min

      Oui je pense que je consommerai moins d’alcool si je n’avais pas une vie sociale aussi riche :)

  4. Lily
    20 février 2024 / 9 h 29 min

    Coucou. Félicitation pour cette réussite. J’ai aussi fait le Dry January. C’était un peu compliqué, car il y a eu plusieurs anniversaires pendant cette période. Toutefois, c’était l’occasion pour moi d’apprendre à faire des mocktails. J’ai décidé de continuer pendant le mois de février étant donné que je n’ai rien de prévu donc il n’y aura pas de tentations !

    • Amelie
      Auteur / autrice
      20 février 2024 / 9 h 51 min

      Bravo, c’est top ! Je continue aussi de privilégier autant que possible les consommations sans alcool, car j’ai adoré les bénéfices de ce Dry January :)