Etre freelance au quotidien

Etre freelance au quotidien

Souvenez-vous, il y a 3 mois presque tout pile, je vous parlais de ma nouvelle vie de freelance. Après avoir quitté un boulot dans lequel je n’arrivais pas à m’épanouir, j’avais décidé en Février dernier de demander une rupture conventionnelle pour enfin réaliser une de mes envies les plus profondes : devenir freelance et travailler à mon compte en tant que rédactrice web et community manager, en plus du blog. Je vous avais promis de vous tenir régulièrement au courant de ma « nouvelle vie », du coup voici un nouvel article et une sorte de bilan au bout de 3 mois qui sont passés à la vitesse de l’éclair !

Pour être honnête, la vie de freelance, c’est quand même un monde à part. C’est aussi un peu différent de ce que je m’imaginais, mais la chose qui en ressort le plus, c’est que ça me correspond à l’heure actuelle à 100% ! Je crois que je ne pourrais pas pour le moment retravailler dans un bureau, avec des collègues. Rien que d’y penser, j’en ai la boule au ventre… Du coup, travailler dans mon coin et à mon rythme est plutôt une bonne chose ! Même si ce n’est pas toujours évident de faire comprendre à son entourage que même si l’on travaille de chez soi, on travaille vraiment. Pour de vrai. Mais je crois que petit à petit, tout le monde s’y fait car c’est une situation qui me rend heureuse, et je crois que c’est bien là le plus important !

Du coup, au bout de 3 mois, freelance, c’est un joli mélange de positif et de négatif. Pour que ça soit plus clair, moins indigeste, j’ai décidé de classer tout cela, même si ça fait très liste de courses ! lol

POSITIF

J’ai plus de temps pour moi. Faire du sport, lire, me balader, prendre le temps de déjeuner avec des amies ou de faire du shopping avec l’amoureux… Ces petites choses, je n’avais pas vraiment le temps de les faire « bien » quand je cumulais boulot en entreprise et blog.

Je prends plaisir à travailler ! Moi qui allait au boulot avec la boule au ventre, qui surveillait l’heure comme l’on surveille le lait sur le feu et qui me languissait de voir le mot « vendredi » sur mon iPhone, je travaille désormais avec la patate et le sourire ! Et avec une boule de paillettes dans le ventre et plus d’angoisse ! Je choisis les missions de freelance qui me plaisent, je me lance des défis (genre écrire pour un site d’auto-école alors que je n’ai pas le permis et que j’ai peur en voiture), je fais de nouvelles découvertes. J’ai également des missions super sympas, très créatives comme celle avec les Villages Clubs du Soleil qui me boostent à mort et pour lesquelles je prends plaisir à travailler pour une entreprise. Bref, je kiffe !

J’ai plus de temps pour des projets qui me tiennent à coeur ! Lancer Les Blogueuses du Sud avec mes copines, aider mes amis sur leurs projets respectifs, travailler sur mon blog… Ces projets prennent certes beaucoup de temps dans ma vie, mais je ne les vis pas comme une contrainte, au contraire ! C’est l’occasion pour moi de développer mes compétences en terme de rédaction web, de community management, de partenariats… Des compétences qui peuvent ainsi me servir sur mon CV comme sur mon blog ;)

Je suis libre. Oui c’est bête mais je me sens plus libre. Plus libre de travailler comme je l’entends, de gérer mon emploi du temps comme cela me plait, de bosser sur mon blog comme cela me plait et aux heures où je le souhaite. Et surtout je ne suis plus dépendante du fichu rythme métro-boulot-dodo, ni du rythme des jours.

Je peux dire que mon blog fait partie de mon métier. Je n’irai pas jusqu’à me clamer blogueuse professionnelle haut et fort (puisque je ne bosse pas que sur mon blog), mais j’ai appris à admettre que mon blog faisait partie de mon métier. C’est pour moi un moyen de développer mes compétences, mais aussi de faire de nouvelles découvertes, de nouvelles rencontres en étant par exemple plus libre pour rencontrer des créateurs ou assister à des soirées blogs. Bref, être à mon compte, c’est aussi une chouette opportunité pour cet espace qui est avant tout un espace personnel et un espace d’échanges avec vous <3

blogueuse freelance

NEGATIF

C’est un mode de vie très peu fixe. Les missions partent et reviennent, les collaborations peuvent s’arrêter du jour au lendemain pour cause de budget ou de changement de personnel. Il faut apprendre à être très souple, à accepter qu’une mission sur laquelle on travaille peut s’arrêter comme elle est venue. Ici, pas de revenu fixe. Du coup, c’est un peu compliqué pour certaines choses. Par exemple, avec l’amoureux, on compte partir en vacances en Septembre ou Octobre à l’étranger, mais je suis clairement à l’heure actuelle incapable de lui dire quel peut être mon budget pour les vacances. Car je ne suis pas sûre d’avoir toutes mes missions jusqu’à cette période de l’année. Du coup, je vis un peu au jour le jour, et ça crée parfois des tensions.

On ne décroche pas vraiment du boulot. Un oeil sur le smartphone, un oeil sur mon ordi, j’ai du mal à décrocher et à me dire qu’il y a des moments où il faut que je lâche tout ce qui peut avoir trait de près ou de loin au boulot. Même pendant nos vacances, je devais de temps en temps checker mes mails pour répondre aux urgences, malgré l’annonce de mes congés à mes clients et un message d’absence plus qu’explicite. Du coup, j’en suis à me demander si je ne vais pas prendre un téléphone pro. Même si ça représente un nouveau budget…

J’ai du m’inscrire à Pôle Emploi. Et ça, je ne sais pas comment le classer entre nous. Je me dis qu’ayant travaillé pendant 5 ans non-stop, j’ai bien le droit à mes allocations chômage. Mais en même temps, si j’avais pu me passer de cette étape, ça aurait été avec joie vu la galère que c’est. Non parce que quand ton conseiller Pôle Emploi te demande si tu sais te servir d’un ordinateur et d’une boite mail quand tu t’inscris avec des expériences de Community Manager, voila voila voila… On m’a demandé sur mon Instagram pourquoi je m’inscrivais à Pôle Emploi : tout simplement parce que pour avoir un minimum de revenu, je ne peux pas compter sur mes missions qui sont encore trop peu nombreuses pour constituer un véritable salaire. Et que je ne tiens pas à dépendre financièrement de mon copain. Du coup, passage obligé chez Popôle Emploi, à mon grand désarroi.

Pas toujours facile de tenir le rythme. Alors que les premières semaines, je n’avais aucun souci pour me lever à 7h et commencer à travailler à 8h du mat, ces dernières semaines, j’ai plutôt ouvert les yeux vers 10h du matin… A mon grand désarroi là aussi. Du coup, je crois que je vais reprendre un rythme cet été un peu plus matinal, histoire de pouvoir profiter des journées ensoleillées tout en continuant à travailler régulièrement ;)

blog freelance

Au final, même si ça m’apporte parfois du souci et que je dois faire attention financièrement, être en freelance c’est quand même chouette ! C’est un mode de vie particulier, qui me permet de m’épanouir, de profiter de la vie et de bosser sur des projets sur lesquels je n’aurai jamais eu l’occasion de travailler avant. Du coup, je suis plus que ravie d’avoir sauté le pas :) Et vous, avez-vous sauté le pas ?

Petite précision : les stylos présents sur les photos de l’article ont été gracieusement envoyés par Direct Fournitures qui est un peu le partenaire matériel de ma vie de freelance ! D’ailleurs, en ce moment, vous pouvez jouer à leur vitrine des marques pour remporter des stylos BIC aussi girly que les miens ;)

Suivre:
Amelie
Amelie

Blogueuse lifestyle à tendance feel good, je blogue depuis près de 10 ans !

Find me on: Web | Twitter | Instagram

65 Commentaires

  1. chocoladdict
    24 juin 2015 / 9 h 29 min

    je te conseillerais d’essayer de te remettre au rythme de 8h ou 8h30 le matin, ça te permettra de te dégager du temps libre en soirée ou en week-end car comme tu le dis on n’a parfois du mal à décrocher )
    sinon je me retrouve pas mal dans ton article avec une expérience de bientôt 3 ans et des hauts et des bas !

    • Amelie
      Auteur
      24 juin 2015 / 18 h 39 min

      Oui c’est ce que j’essaie de faire en ce moment, mais comme j’ai une grosse fatigue en ce moment, pas facile d’émerger le matin malheureusement :(

  2. 24 juin 2015 / 10 h 00 min

    J’aurai du commencer à lire le négatif en premier et finir sur le positif :)
    En tout cas ça a l’air de bien te correspondre et tes mots me donneraient presque envie de tenter l’aventure ^^

    • Amelie
      Auteur
      24 juin 2015 / 18 h 40 min

      Haha j’ai failli mettre l’article dans l’autre sens mais je me suis dit que mettre le négatif en premier, ça allait faire peur ^^

  3. 24 juin 2015 / 10 h 02 min

    Tellement bien cet article !
    Au bout d’1 an et demi, je me reconnais tout autant dans tes ressentis. Les premiers mois ont été vraiment hard de mon côté et puis il y a eu des mois de folie, d’autres moins et des clients irréspectueux. Par exemple là, j’en ai 2 qui ont 4 mois de retard de paiement… Mais ils s’en fichent royalement !
    Tout comme toi, je ne pense pas pouvoir revenir à un rythme d’entreprise avec des horaires strictes et des collègues de bureau.
    Ceci dit, je viens de prendre un bureau dans un chouette espace de coworking et je t’avoue par contre que ça me fait du bien ! J’en avais besoin car à l’appart beaucoup trop de tentation, surtout pendant l’hiver où j’avais des envies de cocooning glandouille… Le plus dur !! Si tu as les moyens et que tes clients commencent à devenir stables, je te conseille vivement de prendre un espace à l’extérieur, ça te fera un vrai rythme. Enfin là je t’avoue qu’avec l’été mes journées commencent aussi à 10h-11h, ahem :D
    Bref, enjoy ta vie de freelance, pour rien au monde je ne redeviendrais une employée !
    Bises jolie Amélie !

    • Amelie
      Auteur
      24 juin 2015 / 18 h 41 min

      Oui je pense qu’un jour, j’irai dans un espace de coworking mais à l’heure actuelle, je n’ai pas encore le budget pour malheureusement :/ En tout cas ça fait plaisir d’avoir ton ressenti sur cette expérience car ça fait plus longtemps pour toi :)

  4. 24 juin 2015 / 10 h 07 min

    Bonjour Amélie,
    Félicitations pour cette article, il est très intéressant ! Et nous sommes heureux de pouvoir vous aider en vous envoyant chaque mois des produits utiles pour votre vie professionnelle :).
    A très vite !

  5. 24 juin 2015 / 10 h 23 min

    Je me retrouve parfaitement dans cet article : les proches qui ne comprennent pas vraiment qu’on travaille, les revenus aléatoires, l’impression de bosser 7/7 mais c’est tellement bon de ne pas avoir d’horaires à respecter, de compte à rendre si ce n’est à soi-même, de choisir avec qui on va travailler etc etc… La liberté tout simplement !
    Bises et bonne continuation

    • Amelie
      Auteur
      24 juin 2015 / 18 h 42 min

      Oh oui, et ça, ça n’a pas de prix :)

  6. DreyJu
    24 juin 2015 / 10 h 26 min

    Merci pour cet article très intéressant. Je me doute bien qu’être freelance ne doit pas être facile tous les jours mais on sent que vraiment depuis que tu t’es lancée tu t’éclates à fond ;) C’est vraiment super !

  7. 24 juin 2015 / 10 h 37 min

    Ton article résume bien la situation, même si personnellement je ne suis pas freelance mais créatrice… Je te conseille un livre très bien fait pour donner des repères et des conseils pour ceux qui travaillent chez eux: 35 repères pour mieux travailler de chez soi, de Christie Vanbremeersch et Marie Bousquet de Leduc.S Editions

    J’apprécie aussi les jours où je ne suis pas soumise à des horaires, par exemple là, je rentre du marché et cet après-midi j’irai à la piscine… j’ai 3 enfants et deux entreprises…

    • Amelie
      Auteur
      24 juin 2015 / 18 h 44 min

      Merci beaucoup pour la référence du livre, je la note bien précieusement :)

  8. 24 juin 2015 / 10 h 48 min

    Ma question c’est : comment on saute le pas ! parce que j’y pense mais je n’ose pas, je ne sais pas par quel bout m’y prendre… Ton expéricence est très enrichissante en tout cas, merci de la partager avec nous !

    • Amelie
      Auteur
      24 juin 2015 / 18 h 45 min

      J’en ai parlé dans cet article http://www.sogirlyblog.com/2015/03/freelance-marseille/ mais il y a un moment où on a un déclic, où cette boule dans le ventre est bien trop importante pour la laisser te bouffer la vie. C’est pas facile, ça fait méga flipper, tu as envie de ne pas sauter le pas 5 fois sur 10 mais au final, c’est tellement chouette ! ;)

  9. 24 juin 2015 / 10 h 53 min

    Bonjour,

    Super article, sa donne envie de me lancer dans cette aventure mais plutôt avec Youtube ^^

    J’aimerais savoir si c’est toi qui démarche les entreprises?

    Bisous Samia

    • Amelie
      Auteur
      24 juin 2015 / 18 h 46 min

      Dans le cadre de mon métier de community manager et de rédactrice web, oui je contacte les entreprises.
      Par contre, si ta question a un rapport au blog, alors là non, je ne fais aucun démarchage ;)

  10. 24 juin 2015 / 10 h 58 min

    «  » » »Non parce que quand ton conseiller Pôle Emploi te demande si tu sais te servir d’un ordinateur et d’une boite mail quand tu t’inscris avec des expériences de Community Manager, voila voila voila… » » » >>> LOL

    En tous cas il y a bien + de positif et c’est génial !!!!
    bon courage pour la suite

    • Amelie
      Auteur
      24 juin 2015 / 18 h 47 min

      gros LOL même pour Pôle Emploi ;)

  11. 24 juin 2015 / 11 h 31 min

    Je suis tout à fait d’accord avec ton article, je m’y retrouve aussi, et Pôle emploi, c’est trop ça ;) Pour les horaires, c’est vrai que c’est pas facile, surtout quand on habite dans le Sud et que la tentation de sortir prendre le soleil est énorme lol ! Pour ma part, j’ai trouvé une solution pour être plus efficace et organisée : je fais les tâches les plus importantes (pour moi la rédaction) tôt le matin et je ne consulte mes mails, mon blog et les réseaux sociaux qu’après avoir fini… c’est pas facile mais je me sens plus zen et disponible pour d’autres tâches après. Je me suis notamment inspirée des conseils de http://www.webmarketingjunkie.com/ ;)

    • Amelie
      Auteur
      24 juin 2015 / 18 h 47 min

      Ah merci pour les astuces et le site web, je vais regarder tout ça de près ! ;)

  12. 24 juin 2015 / 11 h 52 min

    Oh que je suis contente que ça te réussisse autant :D je trouve ça super de travailler pour soit et de t’être lancé dans cette aventure!!!

    Pole emploi c’est la misère… Mon papa a perdu son travail en décembre, sa conseillère lui a dit « heureusement que vous vous débrouillez par vous même parce qu’avec l’expérience que vous avez dans votre métier je peux rien faire pour vous »… Euh? Et sinon vous servez à quoi?? Quand j’ai décidé de passer mon CAP de pâtisserie, le mien m’a dit que ça ne me servirait à rien dans ce que je voulais faire sauf que légalement je ne peux pas ouvrir de pâtisserie dans un CAP ahahah ils sont tellement fort !!!!

    • Amelie
      Auteur
      24 juin 2015 / 18 h 48 min

      C’est triste mais ça ne m’étonne même pas de pôle emploi : ils m’ont a peu près dit la même chose :/ J’espère que ton papa va vite retrouver un travail !

  13. 24 juin 2015 / 13 h 30 min

    Hello Amélie !
    Eh bien moi, j’ai fait le chemin inverse, mais pas dans la douleur.
    Je suis restée freelance un an, et j’ai décidé de revenir vers le salariat lorsqu’une jolie opportunité s’est présentée à moi.
    Je suis une solitaire mais qui peine à travailler seule. Drôle de paradoxe, mais c’est en partie ceci qui m’a fait renoncer à mon statut d’indépendant, qui marchant plutôt bien.

    C’est une expérience que je souhaite à tous ceux qui ont la fibre d’entreprendre, et j’espère que tout se passera bien pour toi.

    Bises. Alexandra.

    • Amelie
      Auteur
      24 juin 2015 / 18 h 51 min

      L’essentiel, je crois, c’est de trouver un rythme ou un travail qui nous corresponde et dans lequel on peut s’épanoouir :) C’est chouette que tu aies renoncé à ton statut d’indépendant et que tu aies trouvé un métier qui te corresponde :))

  14. Christine
    24 juin 2015 / 13 h 56 min

    Ton article est top te vie a l air géniale je rêve moi j aimerai bien lâcher mon boulot qui me prend 9h30 sur ma journée avec le temps de rien pour être à mon compte et être aussi bien que toi moralement je veux moi aussi faire un blog mais je prends même pas le temps de me poser pour aller sur le site voir un peux bin félicitation pour ta nouvelle vie et profite à font

  15. 24 juin 2015 / 14 h 26 min

    J’ai l’impression de me lire :) C’est pareil pour moi et mes bijoux! Il faudra profiter de nos temps libres respectifs pour papoter autour d’un bon thé! Xoxo

  16. 24 juin 2015 / 15 h 41 min

    Tu as très bien expliqué tout ce qu’implique une vie pro en freelance ;-) perso après un an travailler à la maison est devenu pesant, je ressens le besoin d’avoir des horaires un peu plus fixes, de savoir décrocher à d’autres moments et de pouvoir papoter avec des collègues autour d’un café du coup je suis en train de monter un petit coworking associatif. Mais toujours pas de regrets de la vie de salariée malgré les points négatifs ;-)

    • Amelie
      Auteur
      24 juin 2015 / 18 h 52 min

      Oh c’est chouette ça le coworking associatif ! Très chouette idée ;)

  17. philippe Manceau
    24 juin 2015 / 17 h 29 min

    le positif l’emportant sur le négatif déjà c’est bien, faire ce que l’on aime également. Être indépendant professionnellement effectivement cela a un prix, l’anecdote de pole emploi est révélatrice d’une période où des fois les questions ou les conseils que les gens attendent font peur ou sourire.

    je te souhaite de continuer longtemps cette expérience et d’en profiter un maximum.
    les blogs sont sympas et j’en suis sur, ils font du bien et du lien avec beaucoup de monde.

    bises

  18. 24 juin 2015 / 18 h 11 min

    Super ton article ! Il est vraiment intéressant. Je suis contente d’être tombée dessus pour avoir ton ressenti de freelance car j’ai envie de l’orienter sur cette voie même si mon blog est encore jeune et que ce n’est pas évident mais je reste persuadé que ce domaine et ce mode de vie me correspondent. Ton article m’a encore plus donner envie de creuser cette idée. Merci pour ce post et je te souhaite beaucoup de réussite !

    • Amelie
      Auteur
      24 juin 2015 / 18 h 53 min

      Petite précision : je ne me suis pas lancée en freelance juste pour mon blog ;) ça m’a aidé mais en plus du blog, j’ai un métier en freelance :)

  19. 24 juin 2015 / 18 h 40 min

    Très intéressant cet article en tout cas on te sent plus épanouie ça c’est sûre! bisous!

  20. Tod Marie
    24 juin 2015 / 18 h 59 min

    J’ai lu ton article avec bcp d’attention.
    Et je crois que c’est la meilleure voie que tu as choisi car quand on a un boulot à l’exterieur impossible de pendre du temps pour soi.
    Très beau parcours

    • Amelie
      Auteur
      26 juin 2015 / 19 h 30 min

      Pour avoir été pendant 5 ans dans un boulot en entreprise (dans diverses entreprises), effectivement c’est plus compliqué de prendre du temps pour soi, mais on peut y arriver en jonglant dans son emploi du temps :)

  21. lisa
    24 juin 2015 / 21 h 28 min

    Je trouve que tu as eu beaucoup de courage de laisser tomber ton boulot pour te mettre en free-lance, les gens préfèrent généralement la stabilité au bonheur et n’osent pas faire certaines choses …
    Je te souhaite de réussir ce que tu entreprends !
    Bonne soirée Amélie :)

  22. 25 juin 2015 / 8 h 19 min

    Chouette je vois que je ne suis pas la seule dans cette situation. Mais pour ma part j’ai un autre travaille à côté :)

    • Amelie
      Auteur
      26 juin 2015 / 19 h 30 min

      Ah cool, tu fais quoi ? :)

  23. 25 juin 2015 / 11 h 42 min

    Tu résumes parfaitement bien ma vie de freelance ! Sauf pour deux points : se lever tôt et Pole Emploi. Pour mes horaires, je me cale sur ceux de mon homme qui lui est salarié. Ca m’oblige à me lever à 7h30 et, même en prenant du temps pour moi, à me mettre au boulot rapidement. Quand à Pôle Emploi, j’y suis allée mais n’ayant droit à rien (HAHAHA….) j’ai vite mis un terme aux entretiens (bien que, je tiens à le souligner j’avais une conseillère VRAIMENT compétente & intéressante qui me donnait des pistes dans ma branche !).
    C’est un peu les montagnes russes mais ça vaut tellement le coup !
    Bisous et du courage pour la suite !

    • Amelie
      Auteur
      26 juin 2015 / 19 h 31 min

      Comme mon amoureux a un job avec un emploi du temps qui change tout le temps, c’est plus dur d’acquérir cette routine mais là, ça y est, je recommence à prendre le rythme :)

  24. Sarra
    25 juin 2015 / 13 h 14 min

    Heureuse pour toi que tu puisse t’épanouir, et vivre plus sereinement ta vie professionnelle en freelance. J’avoue que moi sans cadre stricte, je serais partie en cacahuète depuis bien longtemps!

    • Amelie
      Auteur
      26 juin 2015 / 19 h 32 min

      haha c’est une question de discipline, mais je comprends parfaitement ;)

  25. 25 juin 2015 / 14 h 30 min

    Je suis vraiment admirative de ton choix et ton parcours!
    Tu cartonnes! Félicitations ma belle!

  26. 25 juin 2015 / 22 h 20 min

    Je suis contente de lire ton article, et pour répondre à ta dernière question : j’ai sauté un demi pas :)
    J’ai gardé mon boulot à temps pleins et j’espère évoluer avec le blog à temps partiels. Je sais pas encore trop comment, ni en faisant quoi lol. J’ai aussi une formation d’infographiste et un autre projet qui se construit. Mais je sais que c’est ce que je veux faire et que je voudrais le faire à temps plein. Je vais construire tout ça petit à petit parce que je ne peux pas lâcher mes factures comme ça (elles vont s’inquiéter, tu comprends lol)
    En tous cas ton parcours et très inspirant et chapeau bas !
    Bravo !

    • Amelie
      Auteur
      26 juin 2015 / 19 h 34 min

      Ah oui, il faut faire ça petit à petit mais c’est génial que tu aies un projet et que tu travailles dessus au fur et à mesure ! je suis fière de toi <3

  27. Marie Lou
    25 juin 2015 / 23 h 53 min

    Non mais pole emploi c’est la grosse blague !! Je sais meme pas a quoi ils servent.. J’ai jamais eu mes sous moi !

    En tous cas je suis ravie que ca marche pour toi ca a l’air tellement dur !!!!!!!
    Mais je trouve qe sur instagram tu as l’air plus « libre » plus « petillante » je sais pas ya un petit quelques chose en plus ! Faudrait vraiment quon se revoit maintenant que moi aussi j’ai mes journées de libre :)
    Contente de ta reussite et je te souhaite de tous coeur que ca dur encore longtemps !

    • Amelie
      Auteur
      26 juin 2015 / 19 h 35 min

      Oui je vais essayer d’organiser un petit truc dès que possible, je vais bouger pas mal pendant les vacances mais ça serait chouette de te voir :)

  28. 26 juin 2015 / 11 h 34 min

    Salut Amélie !
    Très intéressant cet article, merci !
    Pour ma part, j’ai déjà été free lance pendant un peu moins d’un an et demi, avant de trouver un CDI en avril 2014. Je vivais avec un homme qui travaillait de la maison aussi, qui ne supportait pas du tout que je sois inscrite à Pôle Emploi et que mes revenus soient aléatoires et très inférieurs aux siens… Du coup, ça a été très très dur, et finalement, j’ai pris un job ! Et puis on s’est séparés, pour finir.
    Du coup, là, je pense me relancer en free lance, en me concentrant cette fois exclusivement sur mes créations de bijoux qui ont leur petit succès depuis deux ans. Mais je vais moi aussi m’inscrire à Pôle Emploi. Je comprends que tu ne trouves pas cela très confortable, psychologiquement, mais je trouve que c’est la meilleure façon d’utiliser des allocations chômage : créer son propre emploi !! C’est tout à fait normal d’avoir besoin d’aide pour se lancer, devenir complètement dépendant ou presque de ton conjoint, ce serait juste renforcer les inégalités : et si tu n’avais pas ou plus de mec? Tu ne pourrais pas créer ta boîte?
    Non, c’est super, continue comme ça !
    Et moi aussi je profite de ma nouvelle liberté pour participer à plus d’événements, rencontrer plus de gens… Je quitte donc mon petit village des Alpilles plus souvent pour aller à Marseille. (J’étais au défilé Mademoiselle Socialite notamment). Ce serait chouette de te rencontrer !
    Bonne journée :)

    • Amelie
      Auteur
      26 juin 2015 / 19 h 36 min

      Ben tu sais, si je ne me suis pas lancée non plus avant, c’est que je n’avais pas la stabilité qu’apporte un deuxième salaire. Vivre dans une grande ville seule, avec son propre appart, etc… Je n’aurai pas pu me lancer dans ce cas, surtout quand on voit comment Pôle Emploi gère ses dossiers par moment ;) Mais en tout cas je ne regrette pas de m’être lancée, même si c’est pas toujours facile, je suis tellement mieux dans ma nouvelle vie :)

      En tout cas, ça serait avec plaisir qu’on puisse se rencontrer ! :)

  29. Lali Douce
    27 juin 2015 / 18 h 15 min

    C’est une très belle histoire, très bien racontée. L’essentiel, c’est comme tu dis, que « ça te corresponde » bien :)
    Bon courage pour la suite :)

  30. Miisty
    28 juin 2015 / 9 h 26 min

    L’essentiel c’est que tu sois heureuse et épanouie dans ce que tu fais!

  31. Emilie21
    29 juin 2015 / 11 h 26 min

    Je te trouve très courageuse!
    J’ai desfois la boule au ventre en allant travailler, mais tout s’enchaine tellement vite que j’ai à peine le temps de penser à une autre solution.
    Merci pour ton article, il est très inspirant…

  32. syl_viie
    1 juillet 2015 / 16 h 32 min

    Félicitations ! C’est bien que tu aies osé cette expérience surtout si tu allais travailler la boule au ventre… Est-ce que je peux te demander ce que tu faisais avant ? Tu l’as peut-être déjà dit mais je n’ai pas trouvé malgré mes recherches. J’avoue que je suis un peu envieuse car je trouve ça vraiment chouette de travailler pour soi, de ne plus dépendre d’un patron et de vivre de ce que l’on aime faire même si ça ne doit pas être évident, loin de là. Mais encore faut-il avoir des services/compétences adaptés à proposer et ce n’est pas mon cas aujourd’hui donc… Devant très bientôt aller pointer chez Pôpôle Emploi moi aussi (malheureusement), je le regrette quelque peu ! :S

  33. 27 octobre 2015 / 2 h 24 min

    Je trouve que ton blog est parfait, car il démontre les bénéfices et les inconvénients d’être freelance. C’est auprès d’Aline≈ Gagner-argent.fr d’Aline≈ Gagner-argent.fr que j’ai pu développer des idées pour rendre mon boulot à domicile plus fascinant. Il est toujours nécessaire d’y jeter un coup d’œil.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.