C’est un peu la question que je me pose en ce moment. Depuis notre déménagement en Septembre dernier de Marseille à Vincennes, on découvre une nouvelle vie, une nouvelle ville, d’autres rythmes de travail aussi.

Je crois que l’on a jamais autant bossé de nos vies que depuis qu’on est ici, à Paris. A côté, nos journées de travail dans le Sud ressemblaient à des vacances :D Mais cela a du positif aussi, puisqu’on a tous les deux évolués dans nos professions : l’amoureux est passé de TER à OUIGO, et pour ma part, je suis devenue rédactrice en chef de Savly.fr, et à la tête d’une petite équipe ! :)

On a terminé tous les deux l’année HS. L’année 2017 a été riche en changements, nouveau boulot, déménagement dans le Nord, celui au dessus d’Avignon où l’amoureux ne voulait jamais mettre les pieds de sa vie. J’ai eu de gros soucis de santé, très peu de vacances et un boulot qui me faisait me noyer sous le stress en permanence. On en reparlera ici, je suis en train d’essayer de me calmer, de m’apaiser et de prendre de la distance face à cela, mais ce n’est vraiment pas facile…

On a eu de la chance, lors de nos premiers mois à Vincennes, le climat a été relativement clément. L’amoureux pouvait descendre régulièrement à Marseille prendre sa dose de soleil, mais pour ma part, je n’ai pas pu y retourner (sauf une fois en Octobre et là, en tout début du mois de Janvier). Mais depuis la fin Décembre, entre la grisaille, la pluie, le vent et le froid, c’est un peu plus difficile d’être à Paris…

J’avais oublié qu’on pouvait vivre des journées entières la lumière allumée. Et pourtant j’ai l’habitude de ce temps, c’est celui que j’ai eu pendant 23 ans à La Rochelle. Mais même si les chaleurs marseillaises ne me manquent pas, j’avoue que je désespère parfois de ne pas voir le soleil pendant des semaines…

Alors, quand on est redescendus à Marseille 3 jours la semaine dernière, à voir le soleil, à ne pas avoir à porter de manteau ni d’écharpe et à prendre tranquillement les transports en commun, on s’est quand même demandés pourquoi on avait pris cette décision de vivre à Paris !

On ne refera pas le monde, j’ai eu une opportunité professionnelle de dingue, l’amoureux a pu évoluer dans son boulot et cela nous a renforcés d’être tous les deux dans une même ville, loin de nos familles. Mais une chose est sûre : dans 2 ou 3 ans max, on repart dans le Sud, peut être à Marseille ou à Bordeaux, mais on redescend là où le temps est bien plus clément ;)

Un autre truc auquel je ne me ferai jamais et qui a le don de m’agacer de bon matin : le comportement des parisiens dans les transports. C’est dingue, on dirait qu’une fois le pass Navigo validé, ils ne répondent plus de rien. Et vas-y que ça court pour attraper le métro (1 toutes les 2-3 minutes ! Non mais je rigole tellement quand je vois ça…), que ça te bouscule sans dire pardon, que ça te met son sac à dos dans la tronche et que ça trouve ça normal…

Je vous jure, je crois qu’il n’y a rien de pire que les transports en commun à Paris. Je crois que c’est même encore pire que le temps, c’est vous dire !

Mais Paris a ses avantages aussi ! Les bonnes adresses, le plaisir de découvrir des petits endroits cachés ou surprenants dans la capitale, les expositions et les musées, la vie culturelle bien plus riche ici et les opportunités pour le blog… Toutes ces petites choses qui font qu’au quotidien, je trouve ça quand même chouette de vivre à Paris !

Bref, si je devais faire un bilan de ces quasi 6 premiers mois à Paris, je dirai que c’est une expérience à vivre. Ce n’est pas toujours facile, le climat, les gens et le coût de la vie y sont pour beaucoup. Mais d’un point de vue personnel et professionnel, c’est vraiment une opportunité que je ne pouvais pas rater le jour où on me l’a proposé !

On verra bien ce que l’avenir nous réserve, mais une chose est sûre : changer de vie, que ce soit sur le plan professionnel ou personnel, c’est toujours une chouette expérience à vivre et ça enrichit un max ! :)

28
Author

Blogueuse lifestyle à tendance feel good, je blogue depuis près de 10 ans !

34 Comments

  1. Comme ce billet est sympa !!! Quand tu viens du sud, clairement la grisaille doit être bien dur ! Vive les Led à Paname ! Clairement quand tu n’es pas parisien, faut le prendre comme un parcours initiatique. 3 ans c’est ce que je me disais, le temps de découvrir un peu mais pas trop le temps pour être degoutee.
    En tout cas, superbe expérience j’en doute pas !

  2. Je te comprends je suis originaire du Sud du Luberon et je suis ici pour le boulot. Mon copain est du Sud également. Cela fait 5 ans. J’espère qu’on pourra redescendre car c’est devenue une souffrance les transports, le stress au travail, le temps et la façon de vivre.
    Certes il y a les musées et les bonnes adresses mais je remonterai pour des week-end.

    • Je te souhaite de pouvoir redescendre ! :)
      Perso, c’est vraiment le stress et les transports qui sont le plus dur à supporter au final :/

  3. Une journée à Paris de temps en temps me suffit amplement, je ne pourrais pas y vivre… trop de concerts, je serais ruinée!
    Plus sérieusement, ça va trop vite pour moi alors j’admire vraiment ceux qui y parviennent.
    Profites de tout ce que Paris a à t’apporter.
    Bisous du Boulonnais…

  4. Moi j’ai vécu l’inverse :) J’ai quitté Paris pour Marseille, avant de remonter. Je peux comprendre ton désarroi ! En tant que grande amoureuse de Paris, je ne lui trouve que des avantages. Mais tu verras, en été c’est vraiment sympa !

    • J’avais bien aimé Paris cet été, et j’avoue que j’ai un peu hâte que le printemps arrive ! :)

  5. Je suis originaire de Marseille Et Sur Bordeaux depuis 3 ans, au bord du suicide Car il pleut 9 mois de l’année! Venant de La Rochelle tu dois connaître mais quand je lis Que tu vas revenir à marseille ou Bordeaux pour un tmeps plus clement je dis au secours Pas Bordeaux!!! Apres je suis persuadée que Paris est pire mais j’espere pouvoir revenir dans le sud-est très vite Car le manque de soleil, je peux plus!!! Les avantages sont de vivre au milieu de gens civilisés! Courage je te soutiens de sous le ciel gris bordelais!

    • Oui le manque de soleil, mine de rien, c’est quand même dur à vivre. Même si je n’étais pas une grande fan du soleil, j’avoue que le fait de ne quasiment plus le voir est tendu !

  6. Salut Amélie, je te comprends, moi j’ai fini par quitter Paris à cause du stress général qui y règne! J’ai grandi à Paris, j’y ai été étudiante, j’y ai fait la fête, puis je suis partie 2 ans à Lille pour la fin de mes études et quand je suis revenue à Paris pour le taf, le gros choc! Je ne supportais plus le métro où tout le monde court et fait la gueule, les voitures qui te rouleraient bien dessus pour passer ou qui klaxonnent pour rien, les journées de travail à rallonge, le prix des apparts, bref la saturation. Avec mon amoureux on est partis vivre à Nantes, bon ce n’est pas encore le Sud niveau ensoleillement mais je me sens en VACANCES! On a un grand 4 pièces avec terrasse pour le prix de notre petit 2 pièces parisien, les gens sont 1000 fois moins stressés qu’à Paris, on sort tranquillou à pied en ville le soir, on a une vie après le travail, bref personnellement je ne regrette pas notre choix. Pour être allée souvent à Bordeaux, c’est clair que cette ville est devenue super sympa aussi je trouve, c’est fou le changement en quelques années. Mais ton ressenti sur Paris s’améliorera peut-être avec le printemps, qui sait ;-)

    • Aaah Nantes, c’est une chouette ville ! ;)

      Mais je comprends parfaitement ton ressenti vis à vis de Paris. C’est dommage car c’est une chouette ville mais par moment j’ai l’impression que ce stress ambiant va avoir raison de moi :p

  7. Sylvie Tellor Reply

    Persévère, tu verras que dans 2-3 ans tu finiras par avoir du mal à partir! Ce tourbillon fini par manquer lorsque l’on s’en éloigne trop longtemps (expérience d’Ex Aix-parisienne). Bon courage en tout cas.

    • Oh oui, de toute façon on va perséverer (puis bon, on s’est engagés niveau boulot quand même !) mais on a quand même bien envie de redescendre ou de voir d’autres horizons ;)

  8. pasninieworld Reply

    Aaa je suis heureuse de constater que le sud te manque un peu …Mais il est clair que Paris bouge bcp plus moi je serais pour transferer les activités culturel ,la vie nocturne de paris à Marseille lol et aussi l aeroport car partir de paris est bcp moins cher et plus direct….Paris à bcp de charme et il est clair que lorsqu on a des opportunités il faut les saisir. Les beaux joirs vont arriver tu vas profiter encore plus de ta nouvelle vie.

  9. C’est intéressant d’avoir ce feedback :D c’est sur que ça ne doit pas être évident de s’installer à Paris quand on n’a pas été habitué à tout ça (surtout les transports).
    Quand je remonte à la capitale, je remarque que mon attitude change : je marche plus vite, je suis plus “en alerte”, et apparemment d’après mon mari, j’ai pas l’air aimable (“tu fais ta parisienne, quoi”, me dit-il).
    Mais une chose est sûre Paris a énormément de bons cotés. I miss you, Paris !

    • Haha mais oui, au final même quand tu ne veux pas devenir comme ça, tu le deviens par la force des choses ^^

  10. Je te comprends! Venant de Bordeaux et ayant étudié et vécu à Lille, en Bulgarie, en Hongrie et en Belgique, j’ai détesté vivre à Paris. Dès que j’ai pu je suis repartie vers Bruxelles, mais le mauvais temps permanent (et mon amoureux Italien du sud au bord de la crise d’apoplexie) nous ont finalement fait refaire nos bagages il y a quelques mois après 8 ans, cette fois pour Turin en Italie. Alors je passe beaucoup de temps à voyager, et je travaille peut-être encore plus, c’est vrai, mais j’ai trouvé une qualité de vie dans ma ville que je ne regrette pas. Tout est beau et je fais tout à pied et à vélo. 5 pays, 7 villes depuis mes 17 ans, si ça ne va pas, il ne faut pas avoir de regrets!

    • Ah oui, tu as eu la bougeotte ! Mais c’est chouette ça comme expérience ! ;)

  11. Hey,

    Ton article me fait penser à la blogueuse annedubnidu qui eut du mal aussi avec Paris.

    De mon côté j aime bien Paris mais seulement pour les vacances, j’y ai de la famille donc facile d’y héberger gratos ;) les expos, concerts sont supers! Puis c’est joli :)

    Je te rejoins sur les transports en commun enfin surtout le métro, je n ai pas eut l’occasion d’observer la “non politesse” des personnes mais l’odeur me dérange beaucoup beaucoup!

    Concernant la météo je ne peux rien dire, j’habite en Bretagne (Ploumanac’h) et donc je ne vois pas tous les jours le soleil mais c’est pour mieux l’apprécier :)

    Donc Paris oui mais pas pour la vie!! Je pense que seule les vrais parisiens peuvent s’y plaire toute une vie.

    Bon week end Amélie! :)

    • Merci beaucoup Amélie pour ton commentaire !! :)
      Et tiens, j’en parlerai avec Anne alors, comme on se connait un peu !

      Bon weekend à toi aussi :)

  12. Je te comprends quand on a eu une opportunité professionnelle comme toi il est normal que tu ais accepté. Et puis ça ne pourra que t’enrichir personnellement et professionnellement. Moi je suis toujours restée dans le sud bordeaux (ville d’origine) Narbonne toulouse et enfin le sud de bordeaux. Et maintenant je ferais très certainement ma vie ici. On cherche à acheter une maison. J’aime vraiment la vie ici.

  13. Ça me rappelle quand je prenais la ligne 13 pour aller à saint Ouen… ^^ Chose que je ne pourrais plus refaire. Paris, ses gens qui font la tronche, ses immeubles qui cachent le (peu de) soleil, son métro sombre et son stress permanent. Je suis tellement MIEUX depuis que je vis à la campagne ! Je te comprends totalement dans la description que tu as de Paris. La vie est bien plus belle et douce ailleurs. Du moins, c’est aussi mon point de vue. Bon courage dans ta nouvelle vie. Tu dis que vous repartirez dans 2/3 ans, je n’ai pas su attendre aussi longtemps… ^^ bises

    • ah oui la ligne 13, pour l’avoir aussi prise souvent quand j’allais chez RDC, c’est une vraie angoisse ;)

  14. Et bien tu sais ce qu’il me manque le plus MOI ? le métro, cette ambiance que tu décris.. je sais je suis folle. Mais je supporte plus ici a Marseille les gens qui se mettent de tous les cotes de l’escalator, les non-bus le soir et le dimanche. J’ai envie de remettre mes petits trenchs, bien trop chaud ici, et y a pas de pluie.
    Mais là je reviens de la plage à pied sans manteau et sans echaaaarpe et je dois dire qu’on est bien dans le sud. Je te comprends tellement le soleil c’est si important ! reviens vite avant de craquer !

    • haha si c’était facile de revenir, je me poserai bien moins de questions ;) mais on a tous les deux signés pour du boulot ici, donc comme on s’est engagés, on peut pas vraiment tout plaquer ;)

      • C’est le plus dur ça. Vous vous êtes engagés pour combien de temps ? Essayer au début de revenir même un petit weekend c’est ce que je fais mais en sens inverse. Un weekend tous les deux mois à peu près pour pas craquer, se ressourcer. C’est si important ! après a part te dire bon courage pour tenir, sortir quand il fait beau, et d’acheter une lampe de luminothérapie pour avoir ta dose de soleil haha. j’espère DE TOUS CŒUR QUE VOUS ALLEZ VOUS Y FAIRE CAR POUR LE TRAVAIL ET POUR VOTRE COUPLE FAUT TENIR LE COUP. bisous les loulous !! je vous envoi tous le soleil possible.

  15. Je me reconnais totalement dans ton article
    j’ai tenu un an et demi en région parisienne, ça me manque pas d’y vivre mais j’adore y retourner quelques jours chez ma belle-mere!

  16. Tellement peu de commentaires positifs… Paris a ses défauts (en effet les transports c’est l’angoisse) mais on s’y fait, et la ville est tellement dynamique. Je suis arrivée en traînant les pieds, sûre de repartir au bout de mes 5 mois de stage, retrouver ma belle Bruxelles. Ça fait trois ans. Je sais que je ne passerai pas ma vie ici mais je m’y sens si bien pour le moment ! Essaye de te concentrer sur les éléments qui te plaisent, plutôt que de penser déjà à ton départ futur ;) Je sais que c’est facile à dire mais je pense que n’est vraiment comme ça qu’on apprend à apprécier son quotidien :) à se focus sur la mauvaise humeur générale ou les pannes de RER, on Se gâche la vie. Ce n’est pas ça, ta journée, souviens-t-en quand tu sens que tu vas craquer :)

  17. Pour y être née, je pense qu’on peut s’y habituer… Tout dépend de ce que l’on cherche. Après, côté boulot, c’est vrai qu’à Paris c’est la culture du travail. Ou du présentéisme plutôt…
    Après comme tu le dis, vous avez évolué dans vos professions, donc c’est logique que vous bossiez plus. Par exemple, mon mari qui est pourtant à Marseille, bosse autant qu’à Paris, et même parfois plus… Je pense que ca dépend surtout du niveau de poste.

    Pour le climat je te comprends à 1000%, moi qui n’allume plus la lumière sauf quand il fait nuit… Ca n’aide pas quand on est fatigué. Essaye les lampes qui produisent la même lumière que le soleil ca peut t’aider.. En tous cas c’est une chouette expérience. Comme moi Marseille. Je n’y resterai pas toute ma vie

Write A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.