Humeurs // Quoi? T’as 30 ans et pas d’enfants ?

Humeurs // Quoi? T’as 30 ans et pas d’enfants ?

On commence la semaine en fanfare !

Depuis 6 mois environ, ma boite e-mails est envahie de plus en plus par des communiqués de presse concernant des jouets, des poussettes, des vêtements pour enfants mais aussi des invitations à des soirées sur ces thématiques. Bizarrement, cette thématique est survenue l’année de mes 30 ans. Comme si c’était une date fatidique. Celle où j’ai ou je dois avoir des enfants.

Alors oui j’ai 30 ans. Mais NON je n’ai pas d’enfants et à vrai dire, je ne projette pas d’en avoir. Ou alors dans 5-6 ans, même si ce n’est pas le but de ma vie.

Depuis que j’ai 30 ans, on dirait que j’ai atteint une date fatidique. Et que mon seul but dans la vie, là, maintenant, tout de suite, c’est d’avoir une descendance. En plus, comme avec mon copain, nous sommes ensemble depuis 3 ans, on a encore plus le droit aux « alors, c’est pour quand ? » ou « Ben alors, vous attendez quoi pour nous faire un petit bébé?? ».

D’aussi loin que je m’en souvienne, je n’ai jamais eu envie d’avoir des enfants. La maternité ne m’a jamais attirée et à vrai dire, avec la mort, ma plus grande angoisse dans la vie est de tomber enceinte. Oui, je suis un peu extrême, mais c’est la vérité. Rien qu’à y penser, j’ai une grosse boule dans la gorge.

giphy

Alors, quand j’ai commencé à recevoir un, deux puis des dizaines de mails par mois relatif aux bébés-enfants-femmes enceintes, je me suis dit « ça y est, je suis cataloguée comme maman ou future maman ». Le pire étant quand même les agences avec qui tu travailles régulièrement et qui savent bien que tu n’es pas concernée par le sujet.

Tout cela résultant bien évidemment de la pression sociale.

Ben oui, c’est un fait mais quand on approche l’âge canonique de 30 ans, tout le monde commence à te parler d’horloge biologique, de layette, de bébé. Le sommet étant quand même quand ton entourage se met à te donner des conseils ou son avis sur ton hypothétique enfant.

giphy-1

Je n’écrirai jamais un article aussi bien que celui d’Anouchka, du blog Biobeaubon. Intitulé Pourquoi il ne faut jamais demander « Alors c’est pour quand les enfants ? », je vous invite à le lire dès que vous aurez 5 minutes.

Pour ma part, j’ai 30 ans et quelques mois, et malgré le fait que je sois heureuse en couple, je ne veux pas d’enfants. Pourquoi ?

1.J’ai une santé de merde.

Ben oui, c’est un peu égoïste, mais dans l’histoire, je pense avant tout à moi. A cause de mes soucis de thyroïde, j’ai une santé de merde. Je suis fatiguée pour un rien et si je tombe enceinte, je vais être au fond du trou, parce que le foetus a besoin des hormones thyroidiennes de sa mère. Et moi, comme les miennes sont crées grâce à mes médicaments, je vais devoir doubler ma dose dès les 1ers jours de grossesse pour tenir le choc.

Puis déjà que je suis fatiguée toute seule, alors en m’occupant d’un enfant, je vais être au 36ème dessous. Ca demande bien trop d’énergie.

giphy-2

2. J’en ai jamais voulu.

Petite, je ne jouais pas à la maman, ou très peu. L’idée d’être maman ne m’a jamais attirée. Du coup, je ne me vois pas dans un futur proche ou lointain à pouponner, à les emmener au parc, à la crèche, aux goûters d’anniversaire des copains, etc…

3. Toute femme n’est pas obligée d’avoir des enfants.

Cela marche aussi pour les hommes, mais nos barbus sont bien moins soumis à la pression que nous. Je pense que le but de la vie d’une femme n’est pas d’avoir des enfants. Non, pour moi, une femme, comme un homme, doit avoir un seul but dans la vie : celui d’être heureux. Alors oui, ça peut passer par les enfants, mais ça peut aussi avoir une carrière au top, trouver son chemin de vie, vivre dans un lieu qui lui correspond à 100%, avoir une chouette bande de potes, etc…

giphy-3

4. Les enfants m’angoissent.

Je suis une grande angoissée. J’arrive déjà à me stresser pour moi seule, alors imaginez avec des enfants ! Je serai sûrement pire qu’une mère poule, à tout le temps m’inquiéter, à les couver pour qu’il ne leur arrive rien. Je le vois bien, avec les neveux de mon copain, je suis toujours sur le qui-vive, pour qu’il n’y ait aucun incident. J’ai déjà assez à faire avec moi !

5. Je me fous de la pression sociale ! 

Tout simplement. On aura beau me demander pour quand c’est, me rappeler qu’à partir de 35 ans, je vais être trop vieille, que je vais le regretter, que je finirai seule et malheureuse, cela ne me fera pas changer d’avis. Parce qu’après tout, on ne fait pas des enfants pour la société.

Sur ce, moi je file continuer de répondre aux gens que j’ai 30 ans, pas d’enfants et que je me porte comme un charme ! ;) Et vous, quel est votre avis sur le sujet ?

29
Suivre:

85 Commentaires

  1. 10 octobre 2016 / 7 h 34 min

    Bravo ma belle !!
    Oui f.ck les conventions !! Reste toi même et suis ta voie. Le bonheur a 30 ans n’est pas forcément dans les couches culottes.
    Même si j’ai fait le choix d’une famille je comprend parfaitement ton opinion et surtout je préfère des personnes comme toi qui assument que des filles qui jouent la poule pondeuse juste pour être dans la norme ( si on peut dire ).
    Je t’embrasse fort.

  2. 10 octobre 2016 / 7 h 35 min

    Mon avis….. ben j’aurais pu écrire exactement la même chose !
    Et encore je trouve que tu te justifies un peu trop !
    ça me rend dingue cette « obligation » sociale d’avoir des enfants !
    En plus de tout ce que tu écris, j’ajouterais que j’arrive déjà pas à me projeter dans une semaine, alors pour les 30 prochaines années avec un enfants, encore moins !

    • 10 octobre 2016 / 7 h 37 min

      Et je suis curieuse de voir la réaction des gens là ! parce que en général, quand on « avoue » ce genre de chose, on se prend de sacrées réflexions (égoisme, retraite, vieillesse, pas une vraie femme, etc….)

      • 10 octobre 2016 / 14 h 05 min

        Eh oui, mais quand tu ne te justifie pas, les gens ne semblent pas comprendre. Alors du coup, je me suis dit que ça serait pas mal de lister toutes les raisons pour lesquelles je n’ai pas envie d’entrer dans le moule ^^

        Après, je pense avoir la chance d’avoir un lectorat très ouvert, qui ne se permettrait pas ce genre de reflexions. Mais s’il y en a, je ne vais pas me gêner pour répondre ^^

  3. Shaline
    10 octobre 2016 / 7 h 56 min

    Je suis dans la même optique que toi.
    Sauf qu’après 7 ans de vie commune, tu n’imagines pas à quel point j’ai entendu tout et n’importe quoi. Surtout des jugements de valeur (même venant de médecins) dans le genre regard compatissant : 《c’est juste que ce n’est pas le bon.》 Ou encore 《mais tu ne réalises pas ton rôle de femme sur terre!》. Autrement dit, je ne sers à rien, du coup.
    Après il y a les : 《ça va venir…》 mais non b*** de m*** laissez moi tranquille !
    Bref… Merci la pression sociale « maison bébé scénic et chien ». Ce n’est pas pour moi et mes raisons s’apparentent de près aux tiennes. Aujourd’hui après 7 ans il y a rupture de mon couple. Lui comme moi, on a un peu peur de ne pas refaire notre vie facilement. Du moins pas à 30 ans. Parce qu’on ne souhaite pas d’enfants et qu’il y a trop de monde qui en fait pour entrer dans le moule ou avoir des centres d’intérêts communs avec la génération (véridique).
    Enfin, c’est un autre debat.
    Je suis curieuse de lire les commentaires du coup… de ce qu’on entend dans la vraie vie et ce qu’on pourra y lire ici.^^

    • 10 octobre 2016 / 14 h 08 min

      Merci pour ton commentaire !
      C’est quand même chaud que les médecins se permettent de dire de tels trucs. Si toi et/ou ton conjoint ne souhaite pas avoir d’enfants, c’est tout à fait compréhensible. Je veux dire, c’est pas comme si on devait non plus repeupler la terre et ne servir qu’à ça ! Mais effectivement, beaucoup de gens veulent entrer dans le moule, sans toujours réfléchir, et c’est bien dommage :/

  4. Let's lounge baby
    10 octobre 2016 / 8 h 12 min

    J’en ai deux ,je les aime au dela de tout MAIS je suis totalement d’accord .On a pas besoin d’en avoir pour étre épanouie et femme . Ma fille aînée n’en veut pas non plus et c’est son choix ! Bisous

  5. Jessica
    10 octobre 2016 / 8 h 38 min

    C’est marrant parce que pour ma part je veux des enfants, enfin au moins un, mais ce que tu décris, c’est les mêmes angoisses que moi ^^
    – avoir des enfants quand tu passes déjà ton temps à être malade, à avoir des bobos… C’est un stress en plus, d’autant que je me demande comment faire quand je vois que rien que mon rythme actuel me fatigue
    – être tout le temps inquiète c’est aussi un truc que je redoute.
    Du coup ça me fait hésiter à avoir des enfants : et si après ma vie était encore plus compliquée et stressante ?

    • 10 octobre 2016 / 14 h 09 min

      Oui je pense que mes angoisses, on peut aussi les avoir quand on souhaite avoir des enfants (ou quand on en a déjà).
      Si tu souhaites avoir des enfants, fonces ! :) Tu sais, je crois que c’est quand même plus sain de se poser plein de questions avant d’en avoir que d’en faire et de se poser les questions après coup ^^

  6. Citizen/SHE
    10 octobre 2016 / 8 h 39 min

    J’ai 32 ans et je valide +++ !
    J’ai jamais ressenti cette envie non plus, même pire, jusqu’a environ 25 ans je clamait haut et fort que je n’en aurai jamais et que je détestais les gosses… Aujourd’hui je suis plus nuancée et je me dis que « ON VERRA » !
    Ras le bol des réflexions aussi du genre « tu le regretteras »… pour les gens on dirait que si tu ne connais pas la grossesse alors tu as raté ta vie de femme, c’est impensable qu’une femme puisse ne pas avoir cet instinct maternel… c’est très agaçant ! ou alors « c’est parce que tu n’as pas trouvé le bon (mec) » ! Grrr… alors oui, peut-être… mais peut-être pas !!! Peut-être que je n’en aurai jamais envie, et peut-être que je changerai d’avis… on verra ce que la vie me réserve, mais pour l’instant je vis très bien comme ça merci !

    • 10 octobre 2016 / 14 h 11 min

      « pour les gens on dirait que si tu ne connais pas la grossesse alors tu as raté ta vie de femme, c’est impensable qu’une femme puisse ne pas avoir cet instinct maternel… » AMEN !
      Comme je le dis ici, le but de la vie d’une femme, c’est pas forcément d’avoir des enfants. Parce que si on part de là, alors les femmes qui ne peuvent pas avoir d’enfants ne seraient pas de vraies femmes ? C’est complètement débile ^^

      Idem ici, je n’en veux pas mais comme tu le dis si bien, on ne sait pas ce que la vie nous réserve :) En tout cas, tant que tu es heureuse, c’est l’essentiel ! ;)

  7. 10 octobre 2016 / 8 h 54 min

    Aaaaaaaah la pression sociale… Elle a du mal à comprendre que oui, certaines femmes ne veulent pas d’enfant.
    Je te rassure, celles qui en veulent ‘en ont) 6 ou plus sont vues du même oeil par la société. Finalement, personne ne fait jamais comme il faut. Et tu as bien raison : ON S’EN FOUT

  8. Justine
    10 octobre 2016 / 8 h 56 min

    Je me reconnais tellement dans ton article…! Je n’approche pas encore de la trentaine comme toi mais je sais très bien que bientôt cette question va m’être posée et, déjà aujourd’hui, quand j’affirme que je ne veux pas d’enfants (parce qu’être mère est ma plus grande peur et parce que les enfants me gênent), on me rétorque que je changerai d’avis, comme si c’était inscrit…
    Ne pensons pas aux autres et à cette soit disant injonction sociale, soyons heureux comme tu le dis et c’est tout :)

    • 10 octobre 2016 / 14 h 14 min

      Ah oui t’inquiètes, on va te faire le coup de l’horloge biologique et du « ah mais si tu ne veux pas d’enfants, c’est pas le bon » :D

  9. Jolinuage
    10 octobre 2016 / 9 h 15 min

    Je me retrouve dans le commentaire de citizen. Depuis que je suis petite, je me voyais sans enfant. Pourtant en couple depuis 10 ans je viens de dépasser les 30 ans. .. alors ça taquine dans la belle-famille (« c est pr quand? »…) . Ça m’a foutu une pression ces dernières année. ..! Maintenant je suis plus nuancée et j’ai relâché la pression. .. on verra. J ai de la chance, ma propre famille ne juge pas ( je dirai même que les femmes ont toutes fait des enfants vers 30 ans votre bien après, je ne m’en suis aperçue que récemment).
    Ce qui saoule, c’est que les questions sont posé à la femme souvent. .. et moins au gars. Comme si la décision venait de nous , les femmes. Comme si , on était le frein au projet de grossesse dans le cas où le gars était prêt. ..
    FUCK!
    Tu es bien libre de faire comme tu veux.
    Et c’est en train de se généraliser dans notre génération. On a le droit de vouloir profiter de la vie, sans enfant.
    Biz

    • 10 octobre 2016 / 14 h 15 min

      Eh oui, bizarrement, on pose beaucoup moins la question à nos compagnons, et encore quand on leur pose, c’est plus en mode à la cool.
      Tout comme toi, c’est plutôt du côté de ma belle-famille que la question est souvent abordée. Dans ma propre famille, aucune pression, c’est plutôt « fais comme tu le sens » et c’est vachement mieux :)

  10. marie
    10 octobre 2016 / 9 h 19 min

    Bah chacun sa vie, si on en veux pas c’est personnel, on a pas à se justifier.
    Quand on me dis « tu changeras d’avis, tu n’as pas trouvé le bon, tu verras c’est que du bonheur, tu rates un truc… » je réponds « heu … mais tu es qui pour me dicter ma vie ? »
    Le pire que j’ai entendu c’est « mais ton père va être déçu de pas être grand père, déjà que ton frère ne peux pas faire d’enfants… » Hum, donc si je comprends bien parce que mon frère est gay il faut que je rattrape le coup et fasse un mioche ?? OMG …
    Les gens sont d’une connerie des fois !

    • 10 octobre 2016 / 14 h 16 min

      Wow, c’est chaud ! Et puis ton frère, il peut peut-être adopter ou qui sait, un jour, avec la GPA, il pourra peut-être être papa s’il le souhaite !

  11. lucie
    10 octobre 2016 / 9 h 21 min

    très chouette article ! A notre époque je ne comprends pas pourquoi on met encore la pression comme cela aux femmes chacun est libre de ses choix !
    moi par exemple j’ai 29 ans 2 enfants en bas âge et je suis en fin d’internat de médecine , tout le monde me disait que j’étais folle au contraire et bien je leur ai prouvé le contraire ;)
    donc chacun ses objectifs et en effet sa voie vers le bonheur, la féminité ne se résume pas à la maternité !

    • 10 octobre 2016 / 14 h 17 min

      Bravo Lucie ! :) Tu as vraiment bien fait de leur prouver le contraire, et ça se sent à travers ton commentaire que tu es heureuse ainsi :)

  12. 10 octobre 2016 / 9 h 26 min

    Amen !!!
    Encore que les gens comprennent la plupart du temps quand tu leur dit que tu ne te sens pas du tout prête à avoir un enfant, mais ils rajoutent toujours « ça viendra ». Et là, t’as envie de leur dire que peut-être que oui, peut-être que non, parce qu’en plus de ne pas être prête, tu n’en as tout simplement PAS ENVIE. C’est cette notion d’envie qu’ils n’arrivent pas à digérer la plupart du temps, comme si c’était inconcevable de ne PAS VOULOIR d’enfants…
    Comme tu dis, on ne fait pas des enfants pour les autres, pour la société, pour que nos parents soient grands-parents ou pour faire comme les copains. Je vois beaucoup trop de personne qui font des gosses pour les mauvaises raisons, et qui le regrettent ensuite…

    • 10 octobre 2016 / 14 h 18 min

      Mais oui, si l’envie n’est pas là, je suis désolée mais ça ne peut pas marcher. Comme tu le dis, certains font des gosses à cause de la pression sociale et c’est bien dommage, parce que souvent ils regrettent des choix de vie, sont malheureux…

      En tout cas ton commentaire résume parfaitement ma façon de penser ! Merci <3

  13. Pauline
    10 octobre 2016 / 9 h 42 min

    Je valide tellement ton article même si j’ai 25 ans et que j’attends un babyboy pour dans quelques jours . Ça fait 7 ans que je suis avec mon mec on a fait tout ce qu’on voulait faire à 2 voyages week-end soirées grasses mat bref nous sommes prêts et je crois que c’est ça qui change tout. les gens oublient que cette décision change toute ta vie et elle ne doit pas répondre à un critère d’âge ou de moment dit idéal pour le faire au risque de faire des familles malheureuses … de toute façon qd c’est pas avec les enfants c’est avec le mariage et quand tu as déjà un enfant et que t’es marié on te met la pression avec le 2eme . J’espère que notre génération sera plus tolérante avec les prochaines ☺️.

    • 10 octobre 2016 / 14 h 19 min

      Toutes mes félicitations Pauline ! <3

  14. 10 octobre 2016 / 9 h 50 min

    Histoire de te rassurer, c’est pas parce que tu as un gamin qu’on arrête de te demander « c’est pour quand… ». Très rapidement la famille te demande, c’est pour quand le deuxième -__-
    Mais j’ai trouvé la réponse idéale :) (a ne surtout pas dire sur un ton de plaisanterie mais en étant bien sérieux,c e qui n’est pas dur à faire quand on est gonfler par la question…)

    – Alors c’est pour quand les enfants ?
    – Quand tu auras fait le Xième (remplacer X par un nombre qui correspond à un truc possible mais pas envisageable ^^)

    En général ça calme assez vite.
    Sinon, il y a plus brutal comme réponse, « arrète de me faire chier avec ça, plus tu demande moins il y a de chance qu’il y en est » Mais c’est déjà plus agressif ^^.

    Sinon, ton article est beaucoup trop long XD Je pense que tu n’as pas à te justifier. J’aurais fais plus court à titre perso ^^
    – Pourquoi je n’ai pas d’enfant ?
    – PARCEQUE ÇA TE REGARDE PAS, CONN***

    Allez, des bisous et défonce tous les cons qui veulent gérer ta vie

    • 10 octobre 2016 / 14 h 19 min

      haha oui, je crois que c’est une histoire sans fin de toute façon ! :D

  15. 10 octobre 2016 / 9 h 51 min

    Completement d’accord avec toi! C’est une question recurrente aussi pour moi alors que j’approche les 30 ans! J’ai juste envie de crier « Mais foutez moi a paix! » :)

  16. pasninieworld
    10 octobre 2016 / 9 h 54 min

    Pour moi avoir des enfants a toujours été une évidence…Mais je comprends tout à fait ce que tu subit quand je vois mes amies qui se mettent la pression car elle tombe pas enceinte et qu on leur dit ben que c est le moment ect …elles ont et se mettent une pression de dingue par rapport aux normes de la société…Je trouve que la société est trop normative que cela soit en terme de grocesse ou autres….Je suis heureuse d avoir des enfants mais c est une de mes propre concesption du bonheur…Chacun est unique est different et c est à chacun detrouver son épanouissement et comme tu l ecrit ca peut etre une carrieres profiter de voyage et d etre nomades ect…..Je trouve beaucoup plus honnete de ne pas vouloir d enfants de le dire et de l asumer que de craquer sous la pression sociale et d avoir les regrets d une vie à l imaginer autrement…Les femme brandisse l etendard de l egalite des sex de leur emmencipations mais au final reste dans une mentalité de devoir social d absolument procréer…Je travail aupres des enfants et si beaucoup de personne prendrais le temps de reflexion necessaire a voir ses priorite et ses désires pour prendre conscience que ben au final meme si la societe nous dit que c est le moment de ce dire que ce n est pas le notre et que cela ne le sera jamais et bien beaucoup de pedopsy serai au chomage pour l avenir aaaa….Il faut ouvrir son esprit et laisser les gens vivre leur vie.
    Quand j’étais petit, ma mère m’a dit que le bonheur était la clé de la vie. A l’école, quand on m’a demandé d’écrire ce que je voulais être plus tard, j’ai répondu « heureux ». Ils m’ont dit que je n’avais pas compris la question, je leur ai répondu qu’ils n’avaient pas compris la vie. – John Lennon
    Quand j’étais petit, ma mère m’a dit que le bonheur était la clé de la vie. A l’école, quand on m’a demandé d’écrire ce que je voulais être plus tard, j’ai répondu « heureux ». Ils m’ont dit que je n’avais pas compris la question, je leur ai répondu qu’ils n’avaient pas compris la vie. – John Lennon

    • 10 octobre 2016 / 14 h 21 min

      J’espère que tes amies vont arrêter de se mettre la pression et tomber enceinte, parce que je n’ose pas imaginer le stress engendré par la situation :/

  17. 10 octobre 2016 / 10 h 03 min

    J’aime beaucoup ton article. :)
    Je me rapproche dangereusement de mes 32 ans et moi aussi, passés les 30 ans, j’ai eu droit aux questions « alors, vous vous y mettez quand ? ». Alors que oui, j’avais envie d’avoir des enfants, mais au moment où mon chéri et moi on le voulait tous les deux. Pas parce qu’autour de nous la société nous faisait comprendre que c’était là maintenant.
    Alors on a pris notre temps tranquillement, on a fait évolué notre vie comme on le souhaitez (à savoir quitter Paris pour partir en Vendée). Et finalement, on a trouvé que là, c’était le bon moment pour nous d’avoir un bébé, parce qu’on l’a décidé nous. Et c’est désormais en route, pour un petit bout en début d’année 2017.
    Alors, vraiment, ne te prends pas la tête. Tu n’as pas envie d’enfants ? Moi je dis très bien et tous devraient respecter ton choix. Parce que mine de rien, on a quand même le droit de faire nos propres choix dans la vie, surtout pour savoir si on veut être parent ou non ! Et ce n’est pas ça qui t’empêchera d’être heureuse. :)

    • 10 octobre 2016 / 14 h 25 min

      Oooh félicitations !!! <3

      Et oui je crois que le facteur environnement/cadre de vie/vie tout court, ça joue aussi !

  18. DreyJu
    10 octobre 2016 / 10 h 33 min

    Je n’ai jamais compris cette pression sociale chacun fait ce qu’il veut. J’ai 30 ans un petit bout de 3 mois adorable que j’aime plus que tout au monde. C’est marrant parce que jusqu’à ce que je rencontre mon chéri je ne voulais pas d’enfant. Je suis restée 5 ans avec mon ex et il était hors de question d’en avoir un. Déjà j’aimais pas les enfants toujours à pleurnicher et je me sentais pas capable de m’assumer + assumer un gamin. Et j’ai rencontré mon nouveau chéri, 7 mois qu’on était ensemble quand il m’a demandé de lui faire un bébé et la je sais pas pourquoi j’ai dis oui. Mon ex m’a bataillé pendant 5 ans et lui j’ai dis oui de suite. J’ai arrêté ma pilule en ne me posant pas de question. Et depuis que mon petit bout est la je suis la plus heureuse du monde. Tout le monde me chambre parce que mon envie de pas avoir de gamin était connue lol quand j’ai annoncé que j’étais enceinte mes amis sont tombés à la renverse ;)
    Par contre je vais etre honnête j’adore mon fils mais je ne suis toujours pas fan des autres gosses. Une copine m’avait dit tu verras quand c’est le tient c’est pas pareil et franchement je confirme.
    Les autres gosses m’agacent alors que j’ai avec le mien une patience infinie. J’ai même demandé à reprendre à 80% pour profiter de lui le plus possible. Moi qui était super carriériste maintenant je m’en fou. Je suis hyper heureuse d’avoir mon mercredi et de terminer plus tôt ;)
    Et ton chéri il veut des enfants ?
    En tout cas suis tes envies, si tu ne veux pas d’enfant tu en as bien le droit. C’est une envie qui doit venir de toi :)

    • 10 octobre 2016 / 14 h 27 min

      Alors concernant mon chéri, un jour il en veut, le lendemain non. Je crois qu’il ne sait pas trop, parce que d’un côté, il adore passer du temps avec ses neveux mais quand il voit l’énergie que ça demande et tous les sacrifices qui vont avec, ça le refroidit.
      Du coup ça l’arrange bien quand je lui dis que moi, je n’en veux pas ^^

  19. Céline
    10 octobre 2016 / 10 h 37 min

    Oui allez je suis la plus … Vieille ici mariée depuis très longtemps (20 ans et en couple depuis plus de 25 ans) j ai bien dépassé la 40aine et oui au début nous nous sentions obligés chacun de notre côté sans vraiment nous en parler de copier coller à ce que la société ou au modèle bien imposé qui nous est joliement « montré sur catalogue » … Et puis les études à rallongeeeeeessss les voyages, les nombreux déplacements pro, les expat , les retours enfin les années passées et nous avons enfin pu nous raconter la vie que nous souhaitions déjà entre nous au début et vers nos 30 ans le dire sincèrement aux  » autres » qui n e comprennent pas …oui nous ne sommes pas normaux et égoïstes Enfin voilà maintenant j assume le fait de dire que je ne veux pas d enfant et nous avons choisi ce mode de vie et nous sommes heureux comme cela nous nous sommes biens trouvés en fait nous n étions pas fait pour en avoir. Voilà merci pour ce bel article c est toujours un sujet difficile à aborder

    • 10 octobre 2016 / 14 h 29 min

      Merci Céline pour ton commentaire ! :)

  20. Charlène
    10 octobre 2016 / 10 h 40 min

    Moi depuis petite je me voyais avec des enfants… Puis je suis devenue animatrice et la je me suis dis « OH MON DIEU !!! JE SUPPORTE PLUS LES ENFANTS !!!! » Mes petites cousines, les enfants autour de moi… je les supportais pas. A mon chéri je lui disais le plus tard possible. J’ai de la « chance », c’est seulement du côté de ma belle famille qu’on me met la pression (surtout qu’on me regarde à moi quand on nous demande « Alors c’est pour quand » ???) non ce n’est pas moi qui met un frein c’est nous et même un peu plus lui… heureusement il répond lui à chaque fois « le plus tard possible » ou « qu’il y a sa soeur avant »
    oui la effectivement c’est une histoire d’age même si notre relation est plus longue que celle de sa soeur et copain..
    Tout ça pour dire qu’à l’heure actuelle l’envie d’un petit bébé me reprend depuis que je suis devenue Tatie :) pas dans l’immédiat, la pour le moment je m’occupe de ma petite merveille dont je suis complètement gaga ! mais l’idée d’en avoir un de me répugne plus.
    Alors la question de l’age oui… ce n’est pas forcément une question de société non plus (de mon point de vue)… avant on avait des bébés bien plus tot. Non pour moi c’est que je ne me vois pas avoir un 1er enfant à 35.. je veux pouvoir être en forme pour m’en occuper plus tard…

    Mais bon je comprend aussi celle qui n’en veulent pas ;)

    • 10 octobre 2016 / 14 h 30 min

      Profites bien du statut de tata en attendant ;)

  21. charlotte
    10 octobre 2016 / 10 h 49 min

    Ma belle, bravo pour ce post courageux et qui en dit beaucoup sur toi et ta vie intime. Je suis maman depuis deux ans et tout ce que j’arrive à dire à mes copines, c’est à quel point c’est difficile, fatigant comme on l’imagine pas et que ça prive de liberté instantanément. Alors oui bien sûr, j’adore mon fils et je ne me verrai plus vivre sans lui, c’est presque comme une « extension de moi-même » …mais moi-même je ne supporte pas l’idée d’en avoir un deuxième …Alors tu as raison, vis ta vie, vis tes rêves et prend soin de toi, sans avoir de compte à rendre (PS : et si on t’envoie des trucs à tester pour les deux ans, je suis preneuse ah ah ah !) Gros bisous

    • 10 octobre 2016 / 14 h 31 min

      haha je note ;)
      Mais oui je comprends totalement ton témoignage, perso j’admire les mères parce que je ne sais pas comment vous faites pour pas craquer par moment !

  22. Morituri
    10 octobre 2016 / 10 h 51 min

    Merci pour cet article dans lequel je me reconnais bien, j’ai apprécié également celui que tu as linké.
    Dès très jeune, je me suis sentie « différente » parce que déjà enfant mon entourage s’étonnait de ne pas me voir jouer à la maman avec une poupée.
    Vers 15 ans c’est devenu une évidence pour moi, je n’avais pas cette envie qu’on les jeunes filles de pouponner, plus encore les enfants m’irritaient à ce moment là, j’ai commencé à dire que non, je n’aurais pas d’enfants. J’ai 30 ans aujourd’hui, et pendant 15 ans, j’ai entendu systématiquement le même refrain « tu es jeune, tu changera d’avis » pendant 15 ans j’ai dû me « justifier » expliquer que mon bonheur à moi ne se trouve pas dans la maternité, ça peut paraître dérisoire aux yeux de certain, mais ce fût des moments très difficiles, ce qui peut sembler anodin se transformait pour moi en cauchemar chaque fois que j’entendais la fameuse question.
    Le pire dans tout ça, c’est quand vous expliquez clairement votre point de vue pendant de longues minutes, que votre interlocuteur semble vous écouter et qu’il vous achève sur un « Enfin… On en reparlera quand tu auras des enfants hahaha! ».
    Mes parents avaient du mal à comprendre au début mais heureusement assez tôt ils se sont fait une raison, mon père est le premier aujourd’hui à prendre ma défense (je dois dire que les deux grossesses de ma soeur ont bien aidé sur ce point, ils sont grands parents, ça leur suffit!) et à affirmer que dès petite j’ai su ce que je voulais et que ça ne m’avait jamais empêchée d’être heureuse.
    Je suis en couple depuis 6 ans, mon compagnon ne veut pas d’enfants non plus, nous avons le même mode de pensée et aujourd’hui c’est aux « comment vous allez faire si l’un de vous change d’avis » que nous devons faire face, « et bien nous ne ferons rien, parce que nous ne changerons pas d’avis, c’est simple hein ? » comme si il était tout simplement inconcevable de ne pas en vouloir… Et pourtant si, nous existons, et nous sommes heureu(x)ses!
    Désormais j’ai arrêté de débattre, quand on me pose cette inévitable question, je répond par l’humour, le sarcasme « hmm je ne sais pas je ne suis pas encore lassée de ma vie trépidante, des soirées peinarde ou beuverie, des vacances sans soucis… Quand j’aurais 60 ans peut-être?! » et on fini en général par me lâcher, et oui dommage d’en arriver là mais que veux-tu, après 15 ans de combat, on change les règles du duel!! ;)
    Bisous

    • 10 octobre 2016 / 14 h 32 min

      Merciii pour ton commentaire !!! :)
      Effectivement, c’est souvent ça qui revient, le « mais tu vas changer d’avis ! ». Comme si un matin, tes ovaires avaient décidé de jouer des cymbales là dedans pour te faire comprendre que tu devais enfanter là, maintenant, tout de suite :D

  23. 10 octobre 2016 / 11 h 03 min

    De toute façon, une fois que t’en as un on te demande quand tu fais le deuxième alors c’est sans fin hein :p

    • 10 octobre 2016 / 14 h 33 min

      haha c’est ce que j’ai commenté un peu plus haut :D

  24. 10 octobre 2016 / 11 h 23 min

    Bon sang je me reconnais tellement dans tes écrits…. merci pour cet article déculpabilisant !!!

  25. Cecile F
    10 octobre 2016 / 11 h 48 min

    Mon avis? Eh bien que j’aurais pu écrire cette article! 30 ans depuis août et PAS d’enfant! PAS de réel désir ni immédiat ni futur… et ce qui est chouette pour moi c’est que c’est pareil pour mon époux… Pourtant nous sommes ensemble depuis 12 ans, mariés depuis 7, mais je n’arrive pas à me résoudre à donner de la place à une autre personne dans ma vie. Égoïste? Non je ne crois pas! Je ne dis pas que je n’en n’aurais JAMAIS, mais là de suite heu je passe mon chemin ;)

    • 10 octobre 2016 / 14 h 35 min

      Mais je trouve ça chouette moi, que vous ayez trouvé votre équilibre à deux :)

  26. 10 octobre 2016 / 12 h 35 min

    Bien évidemment, je partage ton point de vue. Libre à chacun de vouloir un ou plein d’enfant(s), de ne pas en vouloir du tout, ou de ne pas savoir aussi… Tout n’est pas forcément évident sur ce chemin. Tu n’as pas besoin de justifications de type « je suis de nature trop inquiète », « je fatigue vite »… Cette décision est, je crois, davantage une question de « feeling » que de logique.
    Je ne pense pas lire dans les commentaires des avis allant à contre-courant de cela. Du coup, je pense sincèrement qu’il y a plus de maladresse que de malveillance dans le questionnement récurrents des gens (même si l’on est d’accord, c’est absolument déplacé).

  27. Marine
    10 octobre 2016 / 13 h 04 min

    Bravo Amélie d’assumer aussi fort tes envies. Je comprends tout à fait tes inquiétudes et ta non envie d’avoir un enfant (je sais que pour ma part j’en voudrais, mais chacune est différent, et fort heureusement :) ) je pense que rares sont les personnes qui assument cela, alors chapeau Madame!
    ps : par contre je trouve que la trentaine est un âge magnifique :)

    • 10 octobre 2016 / 14 h 36 min

      Ah je suis d’accord, la trentaine, c’est cool ! ;)

  28. 10 octobre 2016 / 14 h 38 min

    Ah ben moi c’est tout comme toi !!! Sauf pour la santé, de mon côté tout va bien, mais j’ai juste pas envie de merdeux…euh…enfants dans ma vie :D
    – je suis un être humain et non un utérus
    – je n’ai jamais eu l’instinct maternel
    – les bébés c’est moche, c’est sale, ça crie, et comme toi j’aime bien être tranquille sans être interrompue toutes les 2 secondes. Démerde yourself.
    – je suis pas Rotschild, ni mémé Bettencourt, ni Paul Bismuth: je vais pas en plus me mettre à découvert à cause du gosse
    – j’ai déjà du mal à être l’esclave de la société, alors l’esclave d’un bébé ?!!!!!
    – j’aime prendre du temps pour moi, et non ce n’est pas égoïste, parce que je ne considère pas un bébé comme un doudou pour lequel on fait un caprice
    – je ne voue pas une passion pour les vaisselles et les lessives à répétition, ni pour sortir avec 30 sac chargés (j’aime voyager léger)
    – changer ma petite voiture chérie que j’aime d’amour pour un truc de frimeurs plus gros (et plus cher) ? ça va pas la tête ?!
    – j’ai une gueule à parler gaga avec un sourire pourri niaiseux sur la face ? J’ai autre chose à foutre de mes journées que m’exprimer en syllabes isolées qui ne veulent rien dire.
    – J’AIME MA LIBERTÉ !
    – prendre 15 kgs pour un machin qui ressemble à Gollum ? Non merci :)

    J’avais fait un petit article sur le sujet il y a 1 an justement, si ça t’intéresse ^^
    http://www.ohlabellebleue.fr/2015/08/childfree.html

    • 10 octobre 2016 / 14 h 41 min

      haha merci pour ce tableau :D

  29. 10 octobre 2016 / 14 h 59 min

    A part le point 1, je pense exactement la même chose, mais tout le monde a fini par comprendre, et j’ai paix (à 45 ans, il était temps) ;-)

  30. 10 octobre 2016 / 15 h 21 min

    L’accomplissement de la vie d’une femme, ce n’est certainement pas le fait d’être maman! C’est d’ailleurs bien triste quand j’entends (très souvent) ça.
    Je te comprends, je respecte grandement ce choix de ne pas envisager de devenir maman. Fuck l’entourage qui te mets la pression, l’important est de bien se sentir dans ses bottes. La famille, les amis… C’est la base de tout.
    Profite!

  31. 10 octobre 2016 / 15 h 47 min

    Alléluia!!!!! j’espère que ton article va faire prendre conscience les gens, car moi aussi J’en AI RAS LE CUL!!! Et je n’ai « que » 26 ans! Alors qu’est ce que ça va être dans 4 ans!

    • 10 octobre 2016 / 15 h 51 min

      Bon courage, en avance ! ;)

  32. 10 octobre 2016 / 20 h 26 min

    Merci pour ce post ! Je me sens moins seule surtout en lisant les commentaires !
    Moi, non plus, je ne veux pas d’enfant (je n’ai pas encore 30 ans mais cela va bientôt arriver). L’idée de la grossesse m’angoisse au plus haut point et cela ne m’intéresse pas d’en avoir… La pression sociale fait qu’on est à se justifier de nos choix mais qu’importe il ne faut pas y céder. Serrons-nous les coudes !

    • 11 octobre 2016 / 12 h 28 min

      Oui tout à fait ! On est malheureusement obligées de se justifier alors qu’on ne devrait pas, parce que c’est un choix qui n’appartient qu’à nous ! :)

  33. 10 octobre 2016 / 20 h 30 min

    Ton article me parle tellement! J’ai 27 ans et je vois des bébés partout qui arrivent petit à petit: mes cousines, une de mes meilleures copines, la voisine… Bref, souvent on me dit: et vous, c’est pour quand?
    Et pourtant je me sens loin d’être prête! Moi aussi je redoute d’être enceinte, c’est presque une phobie. Parce que c’est pas le bon moment et que je ne me sens pas prête.
    Enfin tout ça pour dire que grâce à toi je me sens beaucoup moins seule.
    A très bientôt!

  34. Sarah Vigote
    10 octobre 2016 / 20 h 52 min

    Ha la la cette sacro sainte question ! Et encore pire quand tu es en couple…
    Et quand tu en as un… À quand le deuxième ?
    Mais on vous en pose des questions sur la vie de votre vagin ? C’est fou ce besoin de tout contrôler et de conseiller absolument… Et cette norme absolue… Je trouve ça absolument merveilleux que des gens qui ne veulent pas d’enfant ne cèdent pas a la pression sociale ! Ce serait le meilleur moyen de rendre parents en enfants hypothétiques un brin malheureux…

    • 11 octobre 2016 / 12 h 36 min

      Mais c’est tellement ça ! Limite on va bientôt te demander des justificatifs ^^

  35. 10 octobre 2016 / 21 h 30 min

    coucou! si tu savais ce que je lui dis à la pression sociale xD
    J’ai 26 ans et souvent on me demande « toujours pas d’enfants? » euuh ben non excuse-moi de préférer ma carrière/ma vie/mon chat (barrez la mention inutile) à des marmots braillards! En plus, je suis comme toi j’ai une santé de merde et en plus je bosse dans un hôpital avec maternité et j’ai droit depuis plus d’un mois à des débats sur la fécondité/la maternité/comment bien allaiter son enfant et le pire du pire l’accouchement (je crois que c’est le plus gros flip de ma vie xD l’accouchement et le retour de couches où tu saignes pendant 3 mois ahaha), si en plus on rajoute les épisiotomies alors là, il y a plus personne xD
    bref! j’aime beaucoup les enfants (sages) mais c’est vrai que là tout de suite j’en veux pas et j’en ai marre aussi d’avoir des réflexions là dessus sans arrêt ^^
    courage que la force soit avec toi :D
    bisous!

    • 11 octobre 2016 / 12 h 36 min

      Merciii et bon courage à toi aussi !!! :)

  36. The Biche
    10 octobre 2016 / 22 h 03 min

    Oh j’adore cet article. Je me souviens quand la grand-mère de celui qui allait devenir mon mari m’a demandé si je voulais des enfants. Machinalement j’avais dit oui sauf qu’en fait, je me suis sentie piégée, je sentais ce poids, cette obligation, le regard de la mamie, il fallait que je dise oui. En rentrant j’ai dit à mon futur mari « je te préviens, je veux ni me marier ni avoir d’enfant »
    Mes 30 ans arrivent, mes copines accouchent les unes après et les autres et cela ne me fait RIEN. Ah si, ça me saoule un peu, parce qu’il faut en parler et que ça ne m’intéresse pas vraiment. Elles veulent que je les prenne dans mes bras, euh, non merci. Tout ça me parait compliqué et puis mon médecin m’avait dit que ça serait compliqué pour moi d’avoir des enfants (endométriose + ovaires polykystiques). On sentait la pression de l’entourage mais la réponse était toujours non. Sauf qu’un jour ma soeur, ma petite soeur, a accouché de ma 1ère nièce et quand je l’ai prise dans mes bras, LE déclic, le truc de fou, inimaginable . Je l’ai gardée tout l’après-midi dans mes bras (elle dormait) et j’ai pleuré, pleuré, pleuré. Un mois après j’étais enceinte. Et le jour de mon accouchement, 2ème déclic, des enfants, j’en voulais d’autres, j’en voulais plein, c’était à présent une évidence! J’attends aujourd’hui mon 3ème et je suis comblée. Après, sans ma soeur, je suis sûre que je n’aurais pas eu d’enfants, et tu sais quoi? Je crois que j’aurais été parfaitement heureuse aussi. J’adore mes enfants à la folie mais si on n’en ressent pas l’envie, pourquoi se forcer? Dans mon cas c’est venu tardivement mais c’est venu des tripes.
    Je respecte totalement les femmes qui font le choix de ne pas en avoir, en pleine conscience et l’assument.

    • 11 octobre 2016 / 12 h 38 min

      Merci pour ton témoignage, on sent vraiment l’émotion. Et félicitations alors !! ;)

  37. Caro
    10 octobre 2016 / 22 h 24 min

    Moi j’ai attendue 35 ans et 14 ans de vie de couple pour faire un bébé.
    On n’en avait pas envie avant, et on avait surtout envie de profiter de la vie à 2 ! Donc on en a entendu des commentaires des uns et des autres !
    Bref, chacun fait comme il veut et peut !
    Profite de la vie comme tu l’entends tu as bien raison!

  38. louzon
    11 octobre 2016 / 9 h 28 min

    Super article ! Je comprend tout à fait ton point de vue et ça fait du bien de n’être pas la seule à penser comme ça !

  39. Philippe Manceau
    11 octobre 2016 / 17 h 48 min

    j’ai tendance a penser que chacun mène sa vie comme il veut et que les conseilleurs ne sont pas spécialement neutres.

  40. florence
    12 octobre 2016 / 16 h 47 min

    Bonjour Amélie
    Contente d’entendre ton discours. Faire des enfants parce que en couple on doit faire des enfants bah non. Chacun est libre de mener sa barque. De pas avoir d’ enfants peut être une fatalité, une envie…. Chacun fait ce qu’il veut de sa vie. Je n’ai pas d’ enfant et ma meilleure amie en a 7… Chacun voit midi a sa porte.
    Merci pour ton article

  41. 12 octobre 2016 / 17 h 11 min

    Et moi à 42 ans on me demande pourquoi j’en veux encore, et que je suis trop vieille, et que c’est trop risqué etc. etc. Et j’en aurai bien adopté aussi.
    Bref, les gens sont chiants en fait à se mêler autre chose que de leur trou de balle #pardon.
    Je n’ai pas eu cette pression « enfant/pas-enfants » car j’ai eu ma grande à 26 ans, et elle a ouvert le bal. A la base on n’avait pas prévu d’en avoir autant pourtant :D Et pour rien au monde j’y renoncerai aujourd’hui malgré toutes les épreuves traversées (le palmarès dont je me serai bien passée…). En revanche j’aurais rêvé d’avoir une seule grossesse en forme et insouciante, mais tant pis.
    Je ne juge jamais les gens qui n’ont pas d’enfant mais perso j’aurais tout fait pour en avoir, c’est un désir irrépressible.
    Par contre maintenant Monsieur n’en veut plus, les 2 dernières années ont été trop trop difficiles…
    (tu dois te demander ce que fout une nénette qui a 40ans4enfants sur ton blog mais je suis aussi RoseAndCook, là je t’écris avec mon blog de maman…)

    • 12 octobre 2016 / 17 h 32 min

      Je t’avais reconnu au pseudo ;)
      C’est chouette aussi je trouve les personnes qui ont une grande famille et comme je le dis dans l’article, je pense que le plus essentiel, c’est que les personnes soient heureuses !
      Et tu as bien raison de toute façon quoiqu’on fasse (des enfants, 1, 2 comme 10 ou pas d’enfants du tout), les gens auront toujours quelque chose à redire !

  42. Virginie
    12 octobre 2016 / 20 h 08 min

    Alors là, chapeau ! Tu as su mettre des mots sur ce que je ressens et surtout dire ce que je n’ose parfois pas avouer à mes proches qui me posent tout le temps cette question. Je vais partager ton billet avec eux si tu le permets.

  43. 14 octobre 2016 / 1 h 28 min

    J’ai 29 ans et je n’ai pas d’enfants pourquoi? Déjà parce que je suis célibataire depuis 4 ans (ouais j’ai choisi et alors? Non mais :p) Ca ne m’attire pas d’être maman, ça ne m’a jamais attiré, même quand j »étais avec mon copain (alors que lui voulait fonder une famille, le malaise!), ensuite, santé de merde aussi, je suis très fragile de l’estomac, je mange peu pour ne pas être malade (j’ai un poids normal par contre) alors avoir un truc en soi alors que t’as la trouille de vomir,, bah non merci! Donc pareil je pense à moi sur ce coup mais crotte c’est mon corps et pas celui des autres! Ca coûte la blinde! Déjà que la vie est chère, avec un enfant c’est pire! Et puis, j’ai pas envie de le torcher, pardon mais non, pourtant mes chats ça me dérange pas, étrange xD et enfin…. J’en veux pas et puis c’est tout xD

    Gros bisous!
    http://paulynagore.blogspot.fr/

  44. 20 octobre 2016 / 19 h 11 min

    Comment ça tu n’as pas d’enfant !! À 30 ans !! Non mais allo ;)
    Je plaisante bien sûre, et je te rassure (ou pas), même si tu en fais un, tu ne t’en sortiras pas comme ça… tu aura le droit à la suite… la même et éternelle question « alors c’est pour quand le deuxième » Grrr à croire que les gens n’ont pas d’autre centre d’intérêt que la vie des autres …
    :)
    Si tu vous êtes heureux comme ça c’est le principale !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *