5 choses que j’ai apprises pendant le confinement

confinement

Vous me connaissez, j’aime bien écrire des articles humeurs. Celui-ci me trottait dans la tête depuis un petit moment, et je dois dire que même si c’est assez brouillon, j’ai eu envie de poser ces quelques pensées ici, sur le blog. Le confinement approche à sa fin, même si cela ne veut pas dire que tout va revenir à la normale ces prochaines semaines, voire mois. Mais c’est aussi l’occasion d’en apprendre plus sur soi ! :)

#1 – Le shopping ne me manque pas

Premier constat, qui rend heureux mon armoire comme mon banquier : le shopping ne me manque pas du tout ! Le confinement m’a permis de réaliser un truc tout bête, auquel je n’avais pas forcément pensé avant… Je suis hyper influencée par le marketing et le fait de me balader parfois dans les magasins.

Entrer dans une boutique, passer devant une vitrine éclairée ou voir passer une pub sur Instagram pour une boutique me donne d’habitude envie de faire quelques emplettes. Alors que j’ai déjà une armoire qui déborde de vêtements…

La dernière chose que j’ai acheté date de quelques semaines avant le confinement : une paire de Dr Martens Hello Kitty sur Asos. Vous vous doutez bien que je ne les ai toujours pas portées depuis, vu la situation actuelle. La saison estivale approche, et quand je vois le contenu de mon armoire, je me dis que je n’ai pas besoin de refaire ma garde-robe estivale. Peut-être craquerai-je juste sur une paire de sandales plates car celles de ces 3 dernières années commencent à ne plus pouvoir être rafistolées…

Photo by Alexandra Gorn on Unsplash

J’avais déjà évoqué ce constat dans mon article sur ces jolies marques écoresponsables à suivre, il y a quelques jours. Le fait est que quand je vois des stories « shopping » chez Zara et compagnie, ça ne me fait ni chaud ni froid désormais.

J’espère sincèrement ne pas retomber dans le consumérisme à outrance de fast fashion ces prochains mois. Du coup, je ne pense pas relancer ma rubrique « e-shopping de la semaine ». A voir si je tiens parole ces prochains mois et si ma façon de consommer la mode aura changé !

#2 – Je suis casanière, et j’aime ça.

Finalement, malgré quelques moments de ras le bol, j’ai plutôt bien vécu mon confinement.

Il faut dire que je travaille déjà depuis chez moi toute l’année, donc ça ne change rien côté trajets quotidiens pour moi.

Je suis assez vue comme asociale et casanière par mes proches, et ça se confirme. Même si les soirées et les moments passés avec mes copains me manquent, je pensais que le confinement serait plus compliqué.

Et ce n’est pas le fait d’être confinée avec mon copain qui est en jeu ici. Même seule, je pense sincèrement que je l’aurai vécu de la même façon. Il faut dire que je me suis auto-confinée toute mon adolescence ou presque dans ma chambre, à lire, dessiner, bloguer et jouer aux jeux vidéos. Près de 15 ans après, ça n’a quasiment pas changé !

#3 – Mon mode de vie habituel joue vraiment sur ma morphologie

Je ne le vois pas comme une bonne ou une mauvaise chose. C’est juste un constat ^^ Mon gros complexe, c’est mon ventre. On me demande souvent si je suis enceinte, et ce depuis des années. C’est quelque chose qui me pèse souvent, surtout quand je m’habille et qu’on me fait des remarques à ce sujet.

via GIPHY

Depuis le début du confinement, je mange exclusivement chez moi et je ne bois quasiment plus. Eh oui car avec une moyenne de 3 soirées par semaine, j’avais un peu tendance à avoir le ventre à bières. Et le fait est que j’ai l’alcool mondain. C’est quelque chose réalisé là aussi depuis le début du confinement. Chez moi, je ne bois pas. Sauf une petite bière ou un cidre de temps en temps avec mon copain, mais franchement ça me manque pas.

Résultat, j’ai quasiment perdu tout mon ventre. Il y a toujours une petite bouée, mais rien de bien méchant pour moi. Du coup, je me sens encore mieux dans mes baskets ! :)

#4 – J’aime bien cuisiner mais je déteste la charge mentale

Confinement oblige, je n’ai jamais passé autant de temps derrière les fourneaux. Même si parfois je râle parce que je n’ai pas d’idées de plats et que je vois ça du coup comme une corvée, j’aime bien cuisiner en fait.

Le confinement m’a poussée aussi à réorganiser ma cuisine pour y installer mon multicuiseur, laissé dans son carton depuis mon déménagement. J’ai aussi pris le temps de tester de nouvelles recettes, de faire des expériences culinaires plus ou moins réussies.

Par contre, je me prends la charge mentale en pleine tronche. Même si mon copain m’aide pour certaines choses, c’est moi qui gère essentiellement les repas, des courses à la préparation. Et j’avoue que parfois, avoir un « je sais pas » quand tu demandes des idées de plats à cuisiner, c’est un peu relou. Idem quand je râle en cuisine parce que je galère à faire 50 choses à la fois et qu’il ne réagit pas. Mais bon, il s’améliore au fil du temps, alors je suppose que le confinement et moi qui râle par moment, ça a du bon aussi ;)

#5 – Je ne suis pas pressée de sortir du confinement

Je ne suis pas hypocondriaque mais j’avoue que le déconfinement m’angoisse un peu. J’ai peur que les gens pensent que cela signifie un retour à la normale et que la deuxième vague arrive très vite.

Je n’ai pas envie non plus d’être restée confinée chez moi 8 semaines en sortant juste faire mes courses pour tomber malade au moment du déconfinement.

Photo by Anshu A on Unsplash

Le masque est certes nécessaire, mais c’est quelque chose là aussi d’un peu angoissant. C’est une nouvelle habitude à apprendre, et j’avoue que ça me fait bizarre d’avoir la moitié du visage cachée par du tissu. Avec mes lunettes de soleil, manque plus qu’une perruque et je pourrai témoigner anonymement dans « C’est mon choix ! » ;)

J’appréhende aussi le fait qu’on doive vivre désormais différemment. Pour quelques semaines, mois, années ? Ca fait bizarre de se dire qu’après 33 ans vécus sans trop de soucis sanitaires et autres évènements, on doive repenser toute notre façon de vivre désormais.

Bref, si je devais faire un petit bilan, je dirai que le confinement n’a pas été si compliqué que ça. A voir désormais ce que l’avenir nous réserve… !

Et vous, vous l’avez vécu comment ?

Suivre:
Amelie
Amelie

Blogueuse lifestyle à tendance feel good, je blogue depuis près de 10 ans !

Find me on: Web | Twitter | Instagram

21 Commentaires

  1. DreyJu
    7 mai 2020 / 10 h 35 min

    Oui au final je me suis plutôt bien habituée aussi comme quoi… Le plus dur ça aura été de tout gérer, courses, gamin, devoirs, repas etc mais en prenant du recul et en se disant que l’on fait au mieux, au final ça se passe bien. Il n’y a qu’au niveau du travail où je suis très déçue de mes employeurs et ça engendre un stress supplémentaire. Je suis en télétravail depuis le début du confinement. Hier, j’ai reçu un mail me disant juste le télétravail c’est fini et lundi tu es en présentiel. Oui sauf que mon fils en petite section ne reprend que le 25 mai l’école (c’est l’école qui nous a averti), et encore ça sera deux jours par semaine, et pas de garderie ni de cantine. Bref un vrai casse tête. Je peux travailler largement en télétravail, c’est même encouragé par le gouvernement de ce que j’ai lu et on te traite comme si tu étais un robot sans famille, sans obligation. Je trouve ça lamentable, bref tout ça pour dire que si la mentalité des patrons ne change pas virus ou pas on est mal barré. Quant à moi j’attends la réponse de la DRH suite à ma demande de poursuite du télétravail. Sinon il faudra que je me mette en arrêt pfff beau système.

    • Amelie
      Auteur
      8 mai 2020 / 10 h 16 min

      Ah pour ça, être salariée dans une boite ne me manque pas. Les patrons ont encore un gros problème avec le télétravail. En fait, ils ont besoin de nous avoir sous le nez pour être sûr qu’on travaille… alors qu’en vrai, j’avais plus tendance pour ma part à travailler efficacement seule chez moi en télétravail qu’en open space !

      Bref, bon courage et j’espère que tu vas pouvoir trouver une solution alors :)

      • Dreyju
        8 mai 2020 / 14 h 27 min

        Solution trouvée oufff je continue le télétravail jusqu’au 25 mai et ensuite ils veulent que je sois présente une journée par semaine sur le site. Je le ferai coïncider avec une journée d’école. Mais reste à régler cette histoire de garderie (j’habite à 50 min de mon taff…). Comme tu dis s’ils nous voient pas travailler pour eux on ne fait rien… Je suis quand même soulagée que ça se passe comme ça.

        • Amelie
          Auteur
          8 mai 2020 / 17 h 17 min

          Ah c’est quand même une bonne nouvelle ! :)

  2. Julia Calzolari
    7 mai 2020 / 10 h 48 min

    Et bien je t’avoue que j’ai beaucoup aimé mon confinement, j’ai eu un enfant il y a 10 mois reprise du boulot à ses 4 mois, j’ai eu à cœur de la voir évoluer tous les jours. De belles larmes de fierté et de bonheur ont coulé en la voyant évoluer si vite devant mes yeux. Le télétravail est une habitude chez moi donc pas de gros changement dans ce sens, et avec mon mari on a eu le temps de se retrouver vraiment après le tourbillon d’une grossesse, la première, d’une reprise de boulot, et c’est l’éclate.
    Le gros manque, cma famille, moi qui est l’habitude de les voir au moins une fois par week-end, j’ai versé des larmes de manque.
    Tour à changé dans ma manière de vivre, les courses chez tous nos petits commerçants qui ont carrément explose, adieu le supermarché, et même de prendre du temps pour ne rien faire ça fait du bien.
    La course à la vie du toujours plus est terminé pour moi, et pour mon mari pareil, on s’est pris une claque et on a des changements de vie de prévu du coup, comme des horaires allégés, etc
    Ps : te lire est toujours un plaisir

    • Amelie
      Auteur
      8 mai 2020 / 10 h 18 min

      Ah ça c’est génial je pense de pouvoir profiter à fond de ses enfants pendant le confinement, surtout à cet âge là ! :)
      Je suis ravie en tout cas de lire que le confinement a été pour toi et ton mari aussi une sorte de prise de conscience. C’est pareil pour moi, à vrai dire, je change complètement certaines habitudes et j’ai envie d’en changer d’autres. C’est top de voir que certaines périodes dites de crise peuvent aussi être bénéfiques :)

      • JULIA CALZOLARI
        10 mai 2020 / 8 h 19 min

        C’est clair, trouver du positif dans le négatif, réussir à se stabiliser sur quelque chose qui effraie, en fait c’est un travail sur soi qu’on doit faire et je me dis que c’est toujours ça de fait.
        Des bises Amelie

  3. Tenten1806
    7 mai 2020 / 13 h 11 min

    Salut !
    Pour la part, le confinement s’est plutôt bien passé. Même beaucoup mieux que je ne l’aurai pensé…
    Après, il est vrai que mon chéri travaillant avec ses horaires quasi habituels (il est aide à domicile), on a pas eu à vivre h24 ensemble comme beaucoup de couple.
    Télétravail obligé dans mon cas. J’ai appris que mon appartement n’était pas adapté du tout (25m2 ça fait petit pour caser un coin bureau) et que mon dos était encore plus fragile que ce que je ne le pensais lol
    Côté cuisine, j’ai repris plaisir à cuisiner pour nous 2. 2 ans que j’ai abandonné le travail de cuisinière et j’ai retrouvé le plaisir que j’avais à cette époque là. Mais bon, revers de la médaille, vive les kilos en plus…
    Mais c’est la vie, on verra bien après.
    J’ai vu qui était mes amis, apero virtuel de fou, j’ai compris qui était ma vraie famille. Ma nièce d’un an me manque, un truc de fou!!
    Jai hâte du deconfinement mais il me fait peur aussi. Asthmatique, la chaleur (Marseille je t’aime) et le masque font mauvais ménage. J’ai testé 2 fois et vive les crises d’asthme.
    Enfin nous verrons bien ^^
    Merci pour tes articles « humeurs » qui me parlent toujours autant.

    • Amelie
      Auteur
      8 mai 2020 / 10 h 21 min

      Idem ici, mon copain – travaillant dans l’agro-alimentaire – a du continuer à aller travailler avec ses horaires habituels donc nous n’avons pas été 24h/24 ensemble. Ce qui est pas mal non plus, vu que nous ne vivions pas ensemble avant ^^

      Pour le « j’ai compris qui était ma vraie famille », j’aurai pu en effet en faire un paragraphe. Moi aussi, j’ai ici compris qui étaient vraiment mes potes et les gens de ma famille qui ont pris des nouvelles. Eh bien, il n’y a pas grand monde ! Mais au final, c’est pas plus mal hein.

      Pour le masque, j’avoue que cet été, ça va être dur. J’ai testé hier à La Rochelle, avec 25°C (donc par rapport à Marseille c’est rien haha) et j’ai déjà eu du mal à respirer. C’est vrai que pour les gens qui sont asthmatiques, ou qui ont des problèmes respiratoires, je ne sais pas du tout comment ça va se passer…

      Bon courage en tout cas et merci pour ton commentaire ! Ca me fait plaisir de te lire par ici ;)

  4. Hamtaro79180
    7 mai 2020 / 18 h 48 min

    Alors je n’ai pas bien vécu le confinement mais je le savais mettant séparé fin décembre, je n’avais vraiment vécu seule me retrouver face à moi même m’a carrément angoissé. Le télétravail va durer quelques semaines encore pour ma part même si je retourne en alternance sur site et heureusement pour mon mental. Pour ce qui est du shopping, j’ai absolument besoin de tee shirt car c’est ce que je porte toute l’année car j’ai toujours chaud donc ils commencent à fatiguer. Après durant le confinement je dirais que j’ai consommé encore plus local ou plutôt régional. Le deconfinement m’angoisse uniquement sur le port du masque car étant asthmatique et ne savant pas respirer c’est un peu compliqué.

    • Amelie
      Auteur
      8 mai 2020 / 10 h 24 min

      Je comprends, je pense que c’est compliqué de vivre le confinement seul.e ou après une période type séparation, deuil, etc… As-tu pu avoir des contacts quand même avec des amis, même au téléphone ou en skype ?

      Comme je le disais dans ma storie Instagram l’autre jour sur les masques, ce serait bien qu’on ait des tutos ou des explications sur comment bien porter le masque mais aussi comment respirer normalement avec. Et effectivement, quand tu es asthmatique, je pense que c’est encore plus compliqué !

      Bon courage en tout cas et j’espère que le retour au travail sur site va te faire du bien ;)

  5. 7 mai 2020 / 22 h 31 min

    Coucou,
    Je découvre ton blog et ton billet d’humeur grâce à la plateforme les blogueuses. Je me retrouve complètement dans tes propos. D’ailleurs, j’évoquais un peu ce malaise vis à vis du masque… J’ai l’impression que beaucoup de monde l’accepte sans broncher…Moi, j’ai énormément de mal…

    Bises, au plaisir de te lire à nouveau!

    • Amelie
      Auteur
      8 mai 2020 / 10 h 27 min

      Bonjour Julie et bienvenue par ici ! :)
      Concernant le port du masque, j’avoue que même moi, je me suis dit « ah ok, ben allons y, portons-en un ! » comme si c’était assez naturel. Je pense que le fait que je regarde pas mal de reportages et d’émissions sur le Japon notamment fait que je trouve ça habituel de voir des gens avec des masques… Même si quand on sort dans la rue en France et qu’on voit tous ces gens masqués est assez étrange, voire irréel… !

  6. 8 mai 2020 / 9 h 33 min

    Ça s’est plutôt bien passé pour moi mais je suis aussi assez casanière donc moins de difficultés. J’ai même réussi l’exploit de trouver du travail et de commencer un nouveau job à distance. Je suis bien contente de continuer le télétravail tout le mois de mai car j’angoissais énormément de devoir prendre les transports à partir de lundi.
    Comme toi, aucun shopping depuis mi mars (à part un un balai vapeur) et bizarrement je ne ressens aucun manque. J’espère continuer sur cette lancée ;-)

    • Amelie
      Auteur
      8 mai 2020 / 10 h 29 min

      Idem ici, en fait comme j’ai un tempérament assez casanier et qu’au final je travaille de chez moi depuis 2 ans, je n’ai pas vécu de gros chamboulement !
      C’est génial pour ton nouveau job ! Félicitations ;)

  7. 8 mai 2020 / 9 h 37 min

    Et j’oubliais un point important : j’ai abandonné tous les réseaux sociaux depuis le 17 mars. Je ne poste rien, ne commente/like rien sur Instagram et Twitter (je n’ai plus Facebook depuis plus d’un an). J’ai retiré les notifications et les icônes de mon téléphone. Et ça ne me manque pas et surtout ça m’a fait un bien fou. Mis à part 2/3 personnes, personne ne s’est rendu compte de mon absence. Alors je me demande pourquoi continuer ?

    • Amelie
      Auteur
      8 mai 2020 / 10 h 31 min

      Ah et pour les réseaux sociaux, ben j’avoue que moi par contre, j’ai pas décroché. Au contraire ^^ Mais je comprends complètement ton raisonnement. Il faut juste que tu vois si hors confinement, c’est quelque chose que tu aimerais continuer je pense. Si c’est le cas, comme tu le dis, pourquoi continuer à être dessus si tu n’y vas plus ? En tout cas, quelque soit ta décision, j’espère que nous aurons encore l’occasion de papoter, au moins par ici ;)

      • 11 mai 2020 / 16 h 18 min

        C’est vrai que je me pose parfois la question. Je verrais bien quand je reprendrais mes balades et visites si j’ai à nouveau envie de partager sur les réseaux. Dans tous les cas, je continuerai à venir ici te faire un coucou ;-)

  8. Cm
    11 mai 2020 / 9 h 35 min

    C’est vrai qu’avec les lunettes de soleil et un masque, on a un peu l’impression d’être un membre de la famille Adam. Pour ma part, j’ai opté pour des masques en tissu avec des motifs sympas pour que ce soit un peu moins « austère ».
    Bon déconfinement à toi et à tous mais surtout restons en forme !

    • Amelie
      Auteur
      11 mai 2020 / 9 h 42 min

      Idem ici, pour les masques, j’ai essayé d’acheter des modèles imprimés un peu sympas :)
      Bon déconfinement à toi aussi !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.