Carnet de Bord // A Better Me, semaine 47.

Carnet de Bord // A Better Me, semaine 47.

OH PUREE. Que cette semaine a été difficile, stressante et longue. C’est bien simple, j’ai l’impression de sortir à la fois stressée mais pleine de motivation pour les semaines à venir en terme de boulot. Mais côté alimentation, ça a été n’importe quoi (ou presque) car le travail l’a emporté sur tout le reste.

Lundi 20/11

Je me lève en sachant que cette semaine va être difficile. Mais je ne baisse pas les bras pour autant ! J’attaque avec un petit déjeuner léger : thé noir, grand bol de muesli au lait de coco/amande et un fruit. Le midi, je pars chercher à manger au resto chinois à côté du bureau. Au menu : nems de légumes, riz cantonais et poulet épicé, et rien d’autre car c’est déjà très copieux. L’après-midi, on commence à avoir énormément de travail avec Black Friday, et je commence à stresser énormément. Une petite voix à l’intérieur de moi me dit de grignoter pour me calmer, mais je me fais un thé à la place.

Le soir, l’amoureux m’a prévue une petite raclette, et je n’y résiste pas. Y’a pas à dire, le fromage est vraiment mon péché mignon, encore plus que la charcuterie.

Mardi 21/11

Trop de fromage mangé le soir et évidemment je me réveille le lendemain matin barbouillée. Encore une fois je me dis que j’ai été bien bête d’avoir mangé autant.. C’est à chaque fois la même chose… Pour le petit déjeuner, je prends un grand mug de thé vert, une compote et un fruit. Vers 11h, j’ai déjà faim mais j’attends la pause déjeuner pour manger. Au menu : une grande salade composée avec du quinoa, de la fêta, du concombre et des carottes.

Le soir, après avoir passé le début de soirée chez Nespresso et grignoté juste une ou deux brochettes de tomates-mozza, je rejoins l’amoureux et on part manger dans un restaurant viet. Je prends un bao-burger, que je termine mais je mange à peine 1/3 des frites. Elles sont très bonnes mais comme je n’ai plus faim après le burger, je préfère écouter mon estomac plus que ma gourmandise ;)

Mercredi 22/11

Comme je n’ai pas faim quand je me lève, j’avale juste un grand mug de thé noir, puis je prends un Café Latte au Starbucks avant d’arriver au bureau. Cela me tient bien jusqu’à 11h30 et vers midi, on part acheter notre déjeuner avec une de mes collègues. On prend des pâtes olives/tomates au Salad’Bar à côté du bureau, et la portion est tellement copieuse que j’en garde la moitié pour le lendemain midi. Vers 16h30, je prends mon goûter plus par gourmandise que par réelle faim : une panacotta à la crème de marrons.

Le soir, à la maison, je n’ai pas très faim donc je me fais une soupe et un thé, avant d’aller me coucher.

Jeudi 23/11

Plus le Black Friday arrive à grands pas et plus je stresse. Il faut dire aussi que tout le boulot à accomplir s’accumule et que j’ai l’impression de me sentir dépassée. Je me lève une nouvelle fois sans avoir faim, tellement j’ai la boule au ventre.

Le midi, entre 2 tonnes de boulot, je mange mon reste de pâtes de la veille, avec de la coppa. J’ai acheté aussi des Petits Ecoliers au chocolat noir en cas de craquage, mais au final ce sont mes collègues qui s’occupent de les manger à ma place, ce qui est bien mieux pour mon popotin ;)

Le soir, je rentre vers 21h à la maison après une grosse journée de boulot. On se commande un grand plateau de sushis avec l’amoureux, mais je suis très vite calée. Il lui en reste ainsi pour le lendemain midi ^^

Vendredi 24/11

Le grand jour est arrivé ! On doit être à 7h tapantes au bureau pour travailler, donc je me lève vers 5h45. Vers 7h30, le petit déjeuner est servi au bureau : viennoiseries, jus frais, café, thé… Je reste raisonnable et je ne prends qu’un croissant avec mon thé vert. Vers 13h, mon boss nous fait livrer notre déjeuner : j’ai opté pour des pâtes au jambon de parme et sauce au vin blanc. La portion est petite mais très copieuse, et ça me permet de ne pas avoir faim jusqu’au soir !

Je rentre à la maison vers 20h, et je me fais une portion de gnocchis aux épinards, devant la télé. Histoire de décompresser un peu ^^

Samedi 25/11 et dimanche 26/11

Je me lève vers 8h30 car aujourd’hui, je travaille en télétravail pour continuer à mettre des bons plans Black Friday sur Savly. Je travaille jusqu’à 13h puis je vais me chercher à manger chez Picard, histoire de sortir de chez moi et prendre l’air quelques minutes. J’opte pour un plat végétarien avec des falafels et du taboulé. C’est plutôt bon et ça me cale bien ! Je travaille jusqu’à 18h30 et le soir, quand l’amoureux arrive, on part chercher à manger au traiteur chinois à côté de la maison. Mais évidemment, au bout de 6 jours de boulot, j’ai une migraine carabinée qui se déclenche le soir et je suis obligée d”aller me coucher tôt, car je ne supporte plus la lumière…

Je me lève le dimanche matin vers 9h, après une nuit affreuse. Mon petit déjeuner se compose de café uniquement. Le midi, je mange le reste de mon plat chinois de la veille : des nouilles sautées aux légumes et du poulet sauce piquante. L’après-midi, malgré ma migraine, je pars me promener et faire un peu les magasins avec l’amoureux dans Paris. On passe manger un bout de pizza dans un restaurant en fin d’après-midi car on a faim, et on ramène le reste dans un doggy bag.

Le soir, j’ai terriblement envie d’un McDo mais je me retiens, et en guise de repas, je me fais une soupe au potiron achetée chez Monop’, avec un fruit en dessert.

9
Suivre:

6 Commentaires

  1. 28 novembre 2017 / 9 h 35 min

    Hé bien, quel aventure cette semaine. Franchement le macdo de dimanche soir aurait été mérité vu toute l’énergie que tu as dépensé dans cette semaine de taf intense.
    J’espère que ce sera plus calme pour cette semaine ^^

  2. DreyJu
    28 novembre 2017 / 11 h 20 min

    C’est jamais évident les gros coups de bourre au boulot je trouve que tu t’en es bien sorti. Tu n’as pas craqué tant que ça. J’espère que cette semaine sera plus calme ;)

  3. Noémie
    28 novembre 2017 / 16 h 52 min

    Je te trouve bien courageuse avec tout ce stress de ne pas craquer. Je me serai ruée sur le grignotage ET même les plats de midi et soirs. Surtout en mangeant souvent à l’extérieur. Je ne sais pas si j’arriverai, comme toi, à bien doser mes portions genre au chinois lol. Pour la raclette pour moi c’est terminé cette année. J’ai mangé 5 bouts dimanche midi et résultats grosse indigestion. Ça m’a calmé. Je pense que c’était trop gras pour mon corps car depuis qques semaines je fais très attention à mes repas (régime post grossesse hein).
    En tout cas tu as bien géré ta semaine avec tout ce boulot dis donc. Bravo et merci de nous partager tes semaines

  4. Sophie
    28 novembre 2017 / 17 h 26 min

    Ce n’est pas si terrible que ça ! Vu le niveau de travail et de stress, je trouve franchement que tu te débrouilles super bien !!

  5. marilou
    29 novembre 2017 / 18 h 43 min

    Le mcdo du dimanche soir aurait été bien mérité mais doublement Bravo pour voir resister et pour avoir pris une soupe a la place.
    Moi le soucis je mange plutot bien a la maison et tellement mal au travail on grignotte plus que ce qu’on mange il faut vraiment que ca change.

  6. marilou
    29 novembre 2017 / 18 h 45 min

    Je me demandais aussi si tu allais faire plusieurs articles, sur tes évenements blog à Paris, comme pour celui avec dior j’ai bien aimé !?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *